Steed Malbranque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malbranque.
Steed Malbranque
SM Caen vs UNFP, July 30th 2016 - Steed Malbranque 1.jpg
Steed Malbranque en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France SM Caen
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Belgique Belge
Naissance (36 ans)
Lieu Mouscron (Belgique)
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 1998-2016
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1986-1991 Drapeau : France US Oyonnax
1991-1994 Drapeau : France Montpellier HSC
1994-1998 Drapeau : France Olympique lyonnais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-2001 Drapeau : France Olympique lyonnais 110 (10)
2001-2006 Drapeau : Angleterre Fulham FC 211 (44)
2006-2008 Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur 096 (12)
2008-2011 Drapeau : Angleterre Sunderland AFC 112 0(2)
2011 Drapeau : France AS Saint-Étienne 001 0(0)
2012-2016 Drapeau : France Olympique lyonnais 130 0(9)
2016- Drapeau : France SM Caen 001 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1996 Drapeau : France France -16 ans
1998 Drapeau : France France -18 ans
2002 Drapeau : France France espoirs 007 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 juin 2016

Steed Malbranque, né le à Mouscron en Belgique, est un footballeur français qui évolue au poste de milieu offensif au Stade Malherbe de Caen.

Il commence sa carrière de footballeur professionnel à l'Olympique lyonnais, club dans lequel il est formé et où il remporte la Coupe Gambardella en 1997. Après des débuts prometteurs et une Coupe de la Ligue française à son palmarès, il est transféré dans le club anglais de Fulham en 2001. Il y évolue pendant 5 ans, remportant la Coupe Intertoto. Il rejoint Tottenham Hotspur en 2006 et y gagne une Coupe de la Ligue anglaise puis il rejoint Sunderland en 2008.

Steed Malbranque retourne jouer dans le championnat français avec l'AS Saint-Étienne en 2011. Il n'y joue qu'un match et annonce vouloir rompre son contrat au bout d'un mois. Il se retire du football professionnel jusqu'à la fin de la saison mais en 2012, il signe un contrat d'un an avec son club formateur, l'Olympique lyonnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Claude Malbranque, son père, est technicien de maintenance dans le Nord et la famille habite à Mouscron, en Belgique, où naît Steed. Ses parents qui cherchent un prénom original craquent pour celui-ci aux consonances américaines. Rapidement la famille quitte le Plat Pays pour Oyonnax dans l'Ain. Amoureux du ballon rond ayant joué en amateur à Sedan, Claude inscrit son fils au club de football de la ville à cinq ans et demi[1]. Le très jeune joueur se fait déjà remarquer pour son aisance balle au pied. En 1991, les Malbranque déménage à Montpellier et le chef de famille cherche rapidement un club professionnel pouvant intégrer son fils à ses équipes jeunes. C'est logiquement le MHSC que Steed intègre en Pupille première année[2]. Insouciant, il s'amuse sur les terrains de l'Hérault mais, la veille de ses quatorze ans, son père doit retourner travailler à Oyonnax[3]. Le Montpellier HSC cherche à le retenir mais Steed préfère suivre les siens. La saison déjà bien avancé, il ne réintègre pas le club de la ville et c'est son père qui l'entraîne individuellement[4],[5].

En 1994, son père l'emmène faire un essai à l'Olympique lyonnais. Guy Genet, alors responsable des Minimes de l'OL, n'a besoin que d'une courte séance d'entraînement pour juger l'adolescent. Quelques jours plus tard, Steed intègre le centre de formation lyonnais[2]. Sous les ailes protectrices de Genet, Robert Valette puis Armand Garrido, le meneur de poche prouve qu'il a tout d'un grand. Constamment surclassé avec l'OL et en sélection, il empoche les plus beaux titres à ce niveau et abandonne ses étude en seconde pour tout consacrer au football[4]. Durant cette période, il gagne le championnat des moins de 15 ans, la Coupe Gambardella 1996-1997 avec l'équipe des moins de 18 ans de l'OL[6] et le championnat des équipes réserves. Ses résultats en club lui permettent d'être capitaine de l'équipe de France des moins de 18 ans.

Le 21 février 1998, soit tout juste majeur, Malbranque dispute son premier match de Division 1 française. Bernard Lacombe le fait entrer en jeu à Montpellier à la place d'Alain Caveglia. Le nouveau numéro 18 s'installe dans le groupe professionnel. Complément de Dhorasoo au milieu de terrain offensif où Malbranque occupe le couloir droit, Steed se forge une belle réputation en quelques semaines. Arsenal propose rapidement 20 MF en échange du jeune joueur mais, bien encadré par son père et son agent Frédéric Dobraje, le jeune stratège lyonnais toujours stagiaire attend son heure[4].

1997-2001 : Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Steed Malbranque est mis à disposition de l'équipe professionnelle de l'Olympique lyonnais pour la saison 1997-1998. Il commence sa carrière avec l'équipe professionnelle le 21 février 1998, lors du match opposant Montpellier à Lyon[7]. Il est alors âgé de 18 ans. Lors de cette saison, il ne dispute que deux matchs avec le groupe professionnel.

L'année suivante, le milieu de terrain Reynald Pedros quitte le club, ce qui offre à Steed Malbranque la possibilité d'augmenter son temps de jeu et de faire ses preuves[7]. En effet, il dispute 21 rencontres et signe son premier contrat professionnel en février 1999.

En 2001, Steed Malbranque et l'OL sont qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue. L'OL s'impose par deux buts à un sans qu'il n'entre en jeu[8].

2001-2006 : Fulham FC[modifier | modifier le code]

Steed Malbranque avec Edwin van der Sar à Fulham.

En 2001, il traverse la Manche et signe en faveur du club londonien de Fulham pour 7,77 millions d'euros[9].

Il s'impose comme joueur titulaire et participe à 211 matchs pour 44 buts au cours de ses cinq années au club. Lors de la saison 2002-2003, il participe à six matchs de Coupe de l'UEFA au cours de la saison 2002-2003 où il inscrit trois buts. En compétition officielle, il termine meilleur buteur du club avec treize réalisations. Son club évite la relégation.

En mai 2006, après des négociations échouées pour le renouvellement de son contrat et son souhait de quitter le club à la fin de celui-ci, Steed Malbranque est placé sur la liste des transferts. Plusieurs clubs semblent intéressés comme Middlesbrough, West Ham United, Manchester City et Everton[10], mais il choisit de signer pour Tottenham Hotspur. Le montant du transfert estimé à deux millions de livres sterling[11] mais une pubalgie lui impose de ne pas pouvoir jouer pendant dix semaines.

2006-2008 : Tottenham Hotspur FC[modifier | modifier le code]

Après cinq saisons passées à Fulham, il est transféré, en 2006, chez le voisin de Tottenham[10]. De retour après avoir soigné sa pubalgie, il joue pour la première fois avec Tottenham le 8 novembre 2006 lors d'un match de Coupe de la Ligue face à Port Vale. Il joue 63 minutes et son équipe s'impose par trois buts à un.

Il marque son premier but sous le maillot de Tottenham le 9 décembre 2006 lors d'un match contre Charlton Athletic[12]. À la fin de la saison 2007-2008, il est classé dans le top 5 de la Premiership des joueurs ayant effectués le plus de tacles au cours de la saison[13].

Le 14 mars 2007, il marque le 150e but de Tottenham en coupe d'Europe lors d'un match de Coupe de l'UEFA opposant son équipe au Sporting Braga. Le 12 avril 2007, il marque un but contre son camp dès la quatrième minutes du match de quart de finale de la Coupe de l'UEFA contre le champion en titre Séville FC. Le match s'est terminé par un score nul de deux partout, mais la victoire de Séville par quatre buts à trois lors du tour suivant provoque l'élimination du club.

En 2008, Steed Malbranque est titulaire lors du match de Coupe de la Ligue remporté par son club face à Chelsea.

2008-2011 : Sunderland AFC[modifier | modifier le code]

Steed Malbranque sous les couleurs de Sunderland en 2011.

Peu en réussite, Steed Malbranque signe un contrat de quatre ans à Sunderland, toujours en Premiership. Il marque son premier but avec son nouveau club lors d'un match contre l'équipe Hull City, premier but du match qui permet à Sunderland de s'imposer par quatre buts à un[14]. Steed Malbranque effectue sa meilleure saison sous la maillot de Sunderland lors de la saison 2009-2010. Il joue successivement comme milieu droit puis gauche, un poste où il montre sa meilleure forme. Il marque son deuxième but avec le club lors d'un match de FA Cup contre Barrow.

Pour la saison 2010-2011, Sunderland obtient la signature en prêt de Danny Welbeck. Steed Malbranque est alors placé comme milieu central. Au début de la saison, il participe aux sept premiers matchs sans défaite où son club affronte notamment Manchester City, Arsenal, Liverpool et Manchester United. Le 1er février, il joue son centième match avec Sunderland lors d'un match contre Chelsea.

Lors de l'été 2011, Steve Bruce le manager de Sunderland annonce la nécessité de réduire la masse salariale du club[15]. Steed Malbranque négocie les termes d'un contrat avec l'AS Saint-Étienne en vue de rejoindre le club[16].

2011 : Passage éphémère à l'AS Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Ne trouvant aucun club en Angleterre, il revient en France, le , dix ans après son départ en signant un contrat de deux ans avec l'AS Saint-Étienne[17]. Le , il entre en jeu à la 64e minutes d'un match de Ligue 1 contre l'Olympique de Marseille pour remplacer Florent Sinama-Pongolle [18].

Le 28 août 2011, estimant ne plus être à 100 % de ses moyens pour jouer avec les Verts[19], il annonce mettre fin à son contrat. Le 30 août 2011, Christophe Galtier, l'entraîneur, confirme la demande de rupture de contrat de Steed Malbranque sans vouloir en préciser la raison[20] et la décision est officialisée le 6 septembre suivant par le club forézien[21].

En septembre 2011, il explique au journal L'Équipe qu'il « ne prenait pas de plaisir aux entrainements. (Qu'il) a essayé d'être content mais (qu'il) n'y arrivait pas. Cela ne servait à rien de continuer pendant un an[22]. » Il expliquait ce jour là qu'il n'avait aucun problème de santé.

Steed Malbranque n'aura joué finalement que vingt-six minutes sous le maillot stéphanois.

Il s’entraîne durant la deuxième partie de saison avec l'équipe du Stade Malherbe Caen. Le directeur sportif Alain Caveglia souhaite en faire un renfort pour l'année suivante en cas de maintien, mais le club descend en Ligue 2[23],[24].

2012-2016 : Retour à l'Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Steed Malbranque avec l'Olympique lyonnais en mars 2013.

Au début de la saison 2012-2013, il s'entraîne avec l'Olympique lyonnais afin de garder une bonne forme physique[25]. Le , il prend place dans l'effectif en tant que remplaçant pour la rencontre amicale contre le FC Porto ; il rentre en cours de jeu, onze années après avoir quitté le club[26]. Celui-ci officialise sa signature pour une saison le [27].

Lors de la quatrième journée de championnat, opposant Lyon à Valenciennes, il fait son retour en Ligue 1 et fait une prestation remarquée[28]. Ses performances sont alors remarquablement régulières et il devient au fur et à mesure indispensable au milieu de terrain pour l'OL. Il est la pièce maîtresse du jeu lyonnais de septembre à octobre 2012[29].

Le 4 novembre 2012, Steed Malbranque inscrit son premier but de la saison contre le SC Bastia, onze ans après son dernier but en Ligue 1, sur un penalty dans le temps additionnel pour un score final de 5-2 pour l'OL. Le 28 novembre 2012, il inscrit son deuxième but sur une reprise de volée face à l'OM.

Début décembre 2012, il prolonge son contrat avec l'Olympique lyonnais jusqu'en juin 2014.

En juin 2014, le nouvel entraîneur Hubert Fournier insiste pour le faire prolonger. Pour le nouvel entraîneur de l'OL, Steed est un exemple pour l'équipe de plus en plus jeune, et malgré ses 34 ans, Steed Malbranque prolonge son contrat d'un an plus une année en option avec la possibilité d'évoluer dans le futur Grand Stade de Lyon, livré début 2016. Malgré une forme physique moins bonne qu'au moment de son retour à Lyon, il reste une pièce importante dans le jeu lyonnais. En raison de blessures et de l'éclosion de nouveaux joueurs à son poste comme Corentin Tolisso puis Sergi Darder, son temps de jeu décline petit à petit. Il ne joue que cinq minutes en championnat lors de la deuxième partie de saison 2015/2016.

2016- : Fin de carrière au SM Caen[modifier | modifier le code]

En fin de contrat à Lyon, il s'engage en juin 2016 pour une saison au Stade Malherbe Caen[30].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Steed Malbranque est convoqué par Jacques Santini avec l'équipe de France en mars 2004 pour un match amical contre la sélection des Pays-Bas. Cette sélection fait suite au forfait de Zinédine Zidane, mais ne lui permet pas d'entrer en jeu[31]. Cette même année, les sélectionneurs belges et anglais avaient eux aussi pensé, un temps, le sélectionner[32],[33].

Le 7 novembre 2012, Rémi Garde, son entraîneur à l'Olympique lyonnais, révèle que Steed Malbranque a été pré-convoqué en équipe de France par Didier Deschamps dans l'optique du match amical contre l'Italie[34]. Cependant, il n'est pas retenu dans la liste des joueurs appelés.

Style de jeu : un milieu technique[modifier | modifier le code]

Lors de ses débuts avec l'Olympique lyonnais, Bernard Lacombe et les entraîneurs des catégories jeunes du club mettent en avance ses qualités techniques et son potentiel physique[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Carrière et statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Steed Malbranque[35] au 7 mars 2016
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
1997-1998 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 - - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
1998-1999 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 21 0 - 1 0 - 1 0 - - - - C3 4 0 - 27 0 0
1999-2000 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 28 3 - 4 1 - 2 0 - - - - C1+C3 2+4 0 - 40 4 0
2000-2001 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 26 2 - 3 0 - 2 2 - - - - C1 10 2 - 41 6 0
Sous-total 77 5 - 8 1 - 5 2 - - - - - 20 2 - 110 10 0
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 37 8 0 6 1 0 3 1 0 - - - - - - - 46 10 0
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 37 6 3 4 4 0 - - - - - - C3 14 3 0 55 13 3
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 38 6 9 6 2 0 - - - - - - - - - - 44 8 9
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 26 6 4 1 0 0 4 1 0 - - - - - - - 31 7 4
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 34 6 3 - - - 1 0 0 - - - - - - - 35 6 3
Sous-total 172 32 19 17 7 0 8 2 0 - - - - 14 3 0 211 44 19
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur FC PL 25 2 4 6 1 0 4 0 0 - - - C3 6 2 0 41 5 4
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Tottenham Hotspur FC PL 37 4 4 3 0 0 5 2 0 - - - C3 10 1 4 55 7 8
Sous-total 62 6 8 9 1 0 9 2 0 - - - - 16 3 4 96 12 12
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Sunderland AFC PL 36 1 8 2 0 0 2 0 0 - - - - - - - 40 1 8
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Sunderland AFC PL 31 0 5 1 1 0 3 0 0 - - - - - - - 35 1 5
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Sunderland AFC PL 35 0 3 1 0 0 1 0 0 - - - - - - - 37 0 3
Sous-total 102 1 16 4 1 0 6 0 0 - - - - - - - 112 2 16
2011-2012 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Ligue 1 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
Sous-total 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 1 0 0
2012-2013 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 31 2 7 1 0 0 1 0 0 - - - C3 6 0 1 39 2 8
2013-2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 23 1 0 3 2 1 3 0 0 - - - C1+C3 3+9 0 3 41 3 4
2014-2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 28 3 1 2 0 1 1 0 0 - - - C3 4 1 0 35 4 2
2015-2016 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 11 0 1 - - - 1 0 1 1 0 0 C1 2 0 0 15 0 2
Sous-total 93 6 9 6 2 2 6 0 1 1 0 0 - 24 1 4 130 9 16
2016-2017 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Sous-total - - - - - - - - - - - - - - - - 0 0 0
Total sur la carrière 507 50 52 44 12 2 34 6 1 1 0 0 - 74 9 8 660 77 63

Note : La ligue de football professionnel comptabilise officiellement les passes décisives en Ligue 1 depuis la saison 2007-2008[36], l'UEFA celles en coupes d'Europe depuis la saison 2001-2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Steed Malbranque de retour en France », sur pvfc.footeo.com,‎ (consulté le 15 novembre 2012)
  2. a et b « Steed Malbranque, presque star et déjà joueur marchandise malgré lui », sur humanite.fr,‎ (consulté le 15 novembre 2012)
  3. « Steed Malbranque », sur soccerdatabase.eu (consulté le 15 novembre 2012)
  4. a, b, c et d Nicolas Gettliffe & Eric Renard, « Espoir : Steed Malbranque, la chasse au trésor », Onze Mondial, no 120,‎ , p. 32-33 (ISSN 0995-6921)
  5. Biographie du joueur
  6. « Steed Malbranque ne les bluffe même pas », sur 20minutes.fr (consulté le 23 novembre 2012)
  7. a et b « OL : Retour sur la carrière de Steed Malbranque », sur actuafoot.fr,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  8. « Feuille de match AS Monaco FC - Olympique lyonnais - 5 mai 2001 », sur lfp.fr,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  9. « Malbranque signe un an à Lyon », sur fifa.com,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  10. a et b « Malbranque à Tottenham », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 9 août 2011)
  11. « Officiel : Malbranque à Tottenham », sur football365.fr,‎ (consulté le 9 août 2011)
  12. (en) « Steed Malbranque », sur lookuppage.com (consulté le 23 novembre 2012)
  13. (en) « Premier League player rankings », sur guardian.co.uk (consulté le 23 novembre 2012)
  14. (en) « Hull 1-4 Sunderland », sur news.bbc.co.uk (consulté le 25 novembre 2012)
  15. (en) « Sunderland set to offload Malbranque, Angeleri and McCartney », sur guardian.co.uk (consulté le 23 novembre 2012)
  16. (en) « Malbranque right to leave Sunderland - Bruce », sur bbc.co.uk (consulté le 23 novembre 2012)
  17. « Malbranque s'engage pour deux ans avec Saint-Étienne », sur opl.fr (consulté le 3 août 2011)
  18. « Feuille de match Olympique de Marseille - AS Saint-Etienne - Dimanche 21 août 2011 », sur lfp.fr (consulté le 8 novembre 2012)
  19. « Saint-Etienne : Malbranque prêt à dire stop ? », sur sport.fr (consulté le 8 novembre 2012)
  20. « Galtier va avoir très très chaud », sur football365.fr (consulté le 6 septembre 2011)
  21. « Malbranque a résilié son contrat avec Saint-Étienne », sur opl.fr (consulté le 6 septembre 2011)
  22. « Malbranque s'explique », sur lequipe.fr (consulté le 14 novembre 2012)
  23. « Avec quels joueurs en Ligue 2 ? », sur Ouest-France (consulté le 22 mai 2012)
  24. « Caen : Caveglia pense à Malbranque », sur Maxifoot (consulté le 5 mai 2012)
  25. « Le point presse de Rémi Garde », sur olweb.fr (consulté le 2 août 2012)
  26. « Porto et l'OL se quittent dos à dos », sur olweb.fr (consulté le 4 août 2012)
  27. « Malbranque un an à l'OL (officiel) », sur lequipe.fr (consulté le 25 août 2012)
  28. « Ligue 1 - 4ème journée : Lyon congratule Steed Malbranque », sur rtl.fr,‎ (consulté le 8 novembre 2012)
  29. Razik Brikh, « Steed Malbranque, l'indispensable taiseux de l’OL », sur lyoncapitale.fr (consulté le 11 novembre 2012)
  30. la rédaction, « Transfert : Steed Malbranque signe à Caen », sur lequipe.fr (consulté le 17 juin 2016)
  31. « Steed Malbranque convoqué en A ! », sur fff.fr,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  32. « Malbranque Diable Rouge? Pourquoi pas! », sur dhnet.be,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  33. « Eriksson voulait des naturalisés », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  34. « Malbranque préconvoqué », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 23 novembre 2012)
  35. « Statistiques de Steed Malbranque », sur espnfc.com
  36. Saison 2007-2008 : Classement des meilleurs passeurs sur le site de la LFP

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :