Laurent Russier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Russier.
Laurent Russier
Laurent Russier en 2016.
Laurent Russier en 2016.
Fonctions
Maire de Saint-Denis
En fonction depuis le
(10 mois et 11 jours)
Élection
Prédécesseur Didier Paillard
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Collaborateur d'élu au conseil départemental

Laurent Russier, né le [1], est un homme politique français, maire communiste de Saint-Denis depuis décembre 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ingénieur agronome de formation et ancien salarié de la banque et de la distribution. Son dernier emploi est celui de collaborateur de Florence Haye, conseillère générale de 2008 à 2015, au sein du conseil général de Seine-Saint-Denis[2].

Habitant à Saint-Denis depuis 1999, adhérent du PCF depuis 2000[3], il est membre du conseil municipal depuis 2008[4], élu sur la liste « Saint-Denis pour tous »[5], conduite par Didier Paillard, le maire sortant. Au cours de ce premier mandat, il est président du groupe politique de la majorité municipale et il siège au sein du conseil d’administration du bailleur social Plaine Commune Habitat, en tant que vice-président[6].

En mars 2014, Didier Paillard est réélu de justesse (50,5 %) face au socialiste Mathieu Hanotin[7]. Présent sur la liste « Ensemble, nous sommes Saint-Denis »[8], Laurent Russier est donc réélu conseiller municipal. Il devient alors douzième adjoint adjoint au maire, chargé de la démocratie locale, de la vie des quartiers et du quartier Grand centre-ville[7]. Il reste par ailleurs président du groupe Front de gauche du conseil municipal[9] et demeure vice-président de l'office public de l'habitat Plaine Commune Habitat[4].

Le , Didier Paillard annonce[10] sa prochaine démission de ses fonctions de maire de Saint-Denis[11]. Le le conseil municipal de Saint-Denis désigne Laurent Russier, à l'âge de 43 ans[10], pour lui succéder par 41 voix sur 55 membres du conseil[12]. Soulignant « la nécessité de donner un nouveau souffle au projet municipal »[9],[13] il annonce la refonte du budget participatif et la création d’une brigade verte de la propreté[9]. Confronté à une grève des agents communaux ayant débuté quelques jours avant son élection, Laurent Russier retire le projet de suppression de jours de congés extra-légaux une semaine après celle-ci[14].

Il parraine la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle de 2017[15].

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandats en cours[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Saint-Denis (2008 → 2014)
  • Maire-adjoint de Saint-Denis (2014 → 2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Denis : Laurent Russier », bfmtv.com (consulté le 4 décembre 2016)
  2. Dominique Sanchez, « Laurent Russier : Besoin d’écoute et envie de trancher : Le nouveau maire n’est pas le plus connu des élus dionysiens. Mini portrait au moment où il entre dans le vif du sujet », Le Journal de Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  3. Hélène Haus, « Laurent Russier : « Saint-Denis ressemble plus à Brooklyn qu’à Molenbeek ! », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne) « Ingénieur agronome de formation, ce célibataire stéphanois sans enfant de 43 ans a travaillé dans la banque et la distribution, avant d’être élu conseiller municipal en 2008 ».
  4. a et b Gwenaël Bourdon, « Saint-Denis : Laurent Russier, successeur pressenti du maire », leparisien.fr, (consulté le 4 décembre 2016)
  5. lefigaro.fr, « Saint Denis pour tous Saint-Denis - Elections municipales 2008 », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. « Plaine commune  : dans les coulisses de l'attribution des logements HLM », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  7. a et b Agence France Presse, « Le communiste Laurent Russier élu maire de Saint-Denis », lemonde.fr, (consulté le 4 décembre 2016)
  8. lefigaro.fr, « Ensemble, nous sommes Saint-Denis Saint-Denis - Élections municipales 2014 », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  9. a, b et c Hélène Haus, « Laurent Russier, 43 ans, nouveau maire de Saint-Denis », leparisien.fr, (consulté le 4 décembre 2016)
  10. a et b Fabrice Pouliquen, « Saint-Denis : Samedi, la troisième ville d’Ile-de-France choisit un nouveau maire... et ce n'est pas si facile », 20minutes.fr, (consulté le 4 décembre 2016)
  11. Gwenaël Bourdon, « Le maire PCF de Saint-Denis va passer la main », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  12. Sébastien Banse, « Laurent Russier succède à Didier Paillard », Le JSD,‎ (lire en ligne)
  13. Christian Meyze, « Laurent Russier (PCF) est le nouveau maire de Saint-Denis : Le conseil municipal de Saint-Denis, réuni en session extraordinaire, a élu samedi 3 décembre, le communiste Laurent Russier, 43 ans, pour succéder à Didier Paillard, également communiste, démissionnaire, à la tête de la première ville de Seine-Saint-Denis », France 3 Paris Île-de-France,‎ (lire en ligne).
  14. Fabrice Pouliquen, « Saint-Denis : les agents municipaux obtiennent gain de cause », leparisien.fr, (consulté le 11 décembre 2016)
  15. Sébastien Thomas, « Seine-Saint-Denis : quel candidat à la présidentielle votre élu a-t-il parrainé ? », leparisien.fr, (consulté le 22 mars 2017)
  16. « Le conseil de Territoire », Les élus et les décisions, EPT Plaine Commune (consulté le 6 décembre 2016).
  17. « Le Conseil d'administration », La gouvernance, sur http://www.oph-plainecommunehabitat.fr (consulté le 6 décembre 2016).
  18. « Nos missions et valeurs », sur http://www.oph-plainecommunehabitat.fr (consulté le 6 décembre 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]