Sommet du G20 de 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sommet du G20 de 2013
Illustration.

Type Conférence diplomatique
Pays Drapeau de la Russie Russie
Localisation Saint-Pétersbourg
Date et
Participant(s) Groupe des vingt, pays invités et huit organisations internationales

Le sommet du G20 de 2013 est la huitième réunion du Groupe des vingt qui s'est tenue à Saint-Pétersbourg, en Russie, les et .

Cette rencontre marque la deuxième fois qu'un premier ministre australien n'a pas pu être présent, Kevin Rudd étant représenté par le ministre des Affaires étrangères Bob Carr, en raison de la date de l'élection fédérale australienne le [1],[2],[3].

L’accueil réunissant les dix-neuf chefs d’État et de gouvernement, les présidents de la Commission et du Conseil européens et les dirigeants d’organisations internationales s'est tenue au palais Constantin, proche de Saint-Pétersbourg[4],[5].

Priorités et agenda[modifier | modifier le code]

Les membres du G20

L'objectif central de la présidence russe, est de concentrer les efforts du G20 à l'élaboration d'un ensemble de mesures visant à stimuler la croissance durable, inclusive et équilibrée et la création d'emplois à travers le monde[6].

La Russie souhaite mettre en avant trois grandes priorités, en vue de commencer le nouveau cycle de croissance économique [6]:

  • La croissance par des emplois de qualité et l'investissement ;
  • La croissance par la confiance et la transparence ;
  • La croissance par une réglementation efficace.

Ces 3 priorités de la présidence russe au G20 serviront de catalyseur, afin d'examiner et discuter les 8 grands domaines suivants [6]:

  1. Cadre pour une croissance forte, durable et équilibrée;
  2. Emploi et de l'emploi;
  3. la réforme de l'architecture financière internationale;
  4. Renforcement de la réglementation financière;
  5. la durabilité de l'énergie;
  6. Le développement pour tous;
  7. le renforcement du commerce multilatéral;
  8. Lutter contre la corruption

Parmi les thèmes d'actualité, le dossier syrien sur l’utilisation d'armes chimiques en août, fut abordé[7].

Participants[modifier | modifier le code]

Photo officielle avec tous les participants
Photo officielle avec tous les participants
Pays membres
Pays invités
Organisations internationales

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Hugh Jorgensen, « If the G20 is so great, why isn't Rudd going? », sur www.lowyinterpreter.org, (consulté le 5 septembre 2013)
  2. (en)« CCTV-Australie : en raison d’élections Kevin Rudd ne participera pas au sommet du G20 », sur www.fr.cntv.cn, (consulté le 5 septembre 2013)
  3. « Poutine met la guerre en Syrie au menu du dîner du G20 », sur www.leparisien.fr, (consulté le 5 septembre 2013)
  4. « G20: de nombreux conciliabules, et un sommet... », sur www.rfi.fr, (consulté le 5 septembre 2013)
  5. « En direct : la Syrie au menu du dîner des dirigeants du G20 », sur www.liberation.fr, (consulté le 5 septembre 2013)
  6. a, b et c « Priorities of Russia’s G20 presidency in 2013 », sur www.g20.org (consulté le 5 septembre 2013)
  7. « Au G20, Hollande attend "des avancées politiques" sur la Syrie », sur www.lemonde.fr, (consulté le 5 septembre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]