Sommet du G20 de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sommet du G20 de 2019
Type Conférence diplomatique
Édition 14e
Pays Drapeau du Japon Japon
Localisation Osaka
Date et
Site web Site officiel

Photo de groupe des participants au sommet du G20 de 2019.

Le sommet du G20 de 2019 est la quatorzième réunion du Groupe des vingt (G20). Il se tient les 28 et 29 juin 2019 à Osaka[1], au centre de congrès Intex Osaka.

C'est le tout premier sommet du G20 à se tenir au Japon[2].

Les rencontres bilatérales menées en marge du sommet, notamment entre les USA et la Chine, ont eu plus d'importance que le sommet lui-même, et certains observateurs pensent que le format de la réunion est devenu obsolète[3].

Chefs d’État et de gouvernement[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Organisations internationales[modifier | modifier le code]

Thèmes de discussion[modifier | modifier le code]

Le réchauffement global est à l'agenda du sommet[4], ainsi que la réduction de l'usage et de la pollution du plastique[5] et la gouvernance des données[6]. Réformer l'Organisation Mondiale du Commerce est aussi à l'ordre du jour[7].

Décisions[modifier | modifier le code]

A l'issue du sommet, tous les pays sauf les États-Unis ont réaffirmé leur engagement de respecter l'accord de Paris sur le climat[8].

Les 20 pays se sont engagés « pour un commerce international juste, transparent et sans discrimination »[8],[9].

Critiques[modifier | modifier le code]

Des ONG critiquent la partie du communiqué final du sommet du G20 dite "Osaka Blue Ocean Vision" car elle serait trop floue et manquerait de détails concrets d'application et car elle ne s'attaquerait pas à la production-même d'objets en plastique, seulement au traitement des déchets[10].

Les ONG du groupe "Civil 20", quant à elles, ont critiqué le rapport final du sommet pour le peu d'attention donné au respect de la vie privée et aux droits humains[11].

Sécurité et impact pour les habitants d'Osaka[modifier | modifier le code]

32.000 policiers sont déployés pour la sécurité du sommet[12] et 160 km de routes, en particulier de nombreuses portions du réseau autoroutier Hanshin et le pont Sky Gate Bridge R, sont réservés à la circulation des participants au sommet les 27 et 30 juin 2019[13].

Un peu moins de 700 écoles de la préfecture d'Osaka sont fermées pendant deux jours en raison de l'organisation du sommet[12].

Le quartier rouge de Tobita Shinchi a volontairement décidé d'interrompre ses activités pendant le sommet; de même, l'association locale d’établissements de pachinko s'est abstenue de remplacer ses machines pendant le mois de juin afin de ne pas donner de travail supplémentaire aux forces de police, car les nouvelles machines doivent être visuellement vérifiées et homologuées par la police avant de pouvoir servir[14].

Tadashi Maeda, directeur de la Banque japonaise pour la coopération internationale a contracté la rubéole lors du sommet[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Government picks Osaka as venue for G-20 summit in 2019: sources », The Japan Times,‎ (lire en ligne)
  2. « Japan to host G-20 summit in 2019 for 1st time », The Nikkei,
  3. Mounia Daoudi, G20: à Osaka, un sommet au goût d'inachevé, RFI (30 juin 2019).
  4. The Guardian view of the Osaka G20 summit: bad as he is, Trump is not the only problem, The Guardian (27 juin 2019).
  5. J. McCurry, Japan's plastic problem: Tokyo spearheads push at G20 to tackle waste, The Guardian (27 juin 2019).
  6. Jutesh Ghai, Aperçu du G20 à Osaka : la gouvernance des données au niveau mondial, Les Echos (27 juin 2019).
  7. Trade in spotlight as G-20 discusses economy at Osaka summit, The Mainichi (28 juin 2019).
  8. a et b G20 : un accord sur le climat conclu à 19, sans les Etats-Unis, Le Monde (avec AFP) (29 juin 2019).
  9. Voir aussi Justin McCurry, Trade wars, tweets and western liberalism: G20 summit wraps up in Osaka, The Guardian (29 juin 2019).
  10. Reuters, Activists: G-20 plastic trash goal doesn’t address ‘excess’, The Asahi Shimbun (1er juillet 2019).
  11. G20 Osaka Summit declaration on digital economy ignores privacy protection, Japan Press Weekly (3 juillet 2019).
  12. a et b E. Johnston, Osaka braces for unprecedented security measures ahead of G20 summit, The Japan Times (23 juin 2019).
  13. Tight security in place at Kansai Airport as leaders arrive for summit, The Asahi Shimbun (27 juin 2019).
  14. T. Nozaki, K. Sato, Sex industry covers up to help Osaka police at G-20 summit, The Asahi Shimbun (26 juin 2019)
  15. JBIC head contracts rubella after meetings on G-20 sidelines, The Mainichi (6 juillet 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]