José Ángel Gurría

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

José Ángel Gurría
Illustration.
Fonctions
Secrétaire général de l'OCDE
En fonction depuis le
Prédécesseur Donald Johnston
Secrétaire des Finances et du Crédit public du Mexique
Président Ernesto Zedillo
Prédécesseur Guillermo Ortíz Martínez
Successeur Francisco Gil Díaz
Secrétaire des Affaires étrangères du Mexique
Président Ernesto Zedillo
Prédécesseur Manuel Tello Macías
Successeur Rosario Green Macías
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Tampico, Tamaulipas, Mexique
Nationalité Mexicain

José Ángel Gurría Treviño, né le à Tampico (Tamaulipas, Mexique), est un économiste mexicain et un diplomate. Il est actuellement Secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) depuis le [1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Né à Tampico, Tamaulipas (Mexique) le 8 mai 1950, Angel Gurría a obtenu un baccalauréat en économie de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM) et a entrepris des études de troisième cycle à l'Université de Leeds au Royaume-Uni et à l'Université Harvard aux États-Unis[3].

Angel Gurría est titulaire de nombreux diplômes honorifiques dont celui de l'Université de Valle de México, de l'Université Rey Juan Carlos, des Universités européennes de Leeds, de Haïfa et de Bratislava.

Outre son espagnol, Angel Gurría parle français, anglais, portugais, italien et allemand.

Carrière[modifier | modifier le code]

Angel Gurría a été secrétaire des affaires étrangères (1994-1997) et secrétaire des finances (1998-2000) de l'administration Ernesto Zedillo. Aux affaires étrangères, il s'oppose à la loi Helms-Burton et, tout en servant au Trésor, il restructure la dette extérieure. Il a également négocié l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et a demandé une aide financière pendant la crise de 1994.

Angel Gurría a également été président et chef de la direction de la Banque nationale de développement du Mexique (Nafin) et président et chef de la direction de la Banque du commerce extérieur (Bancomext). De 2003 à 2005, il a été président du groupe consultatif externe de la Banque interaméricaine de développement.

Il a été l'artisan de la stabilisation de l'économie mexicaine, en partie en réduisant les dépenses gouvernementales à six reprises sous l'administration Zedillo. En juillet 2005, il est nommé à la tête de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) succédant ainsi au Canadien Donald Johnston qui part à la retraite.[4],[5],[6]

Depuis 2010, Angel Gurría est également commissaire de la Commission du développement du haut débit pour le développement numérique, qui tire parti des technologies à large bande pour faciliter le développement social et économique[7].

Le 26 mai 2015, les 34 pays membres de l'OCDE ont décidé de renouveler son mandat du Secrétaire général. Ángel Gurría sera donc à la tête de l'organisation pour la période 2016-2021[8],[9].

Angel Gurría participe à plusieurs G20 plaçant l’OCDE comme un acteur et membre incontournable de ce groupe de décideurs[10].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Angel Gurría a reçu plusieurs prix et décorations de plus de 30 pays, dont les titres de Grand officier de la Légion d'honneur et Chevalier de l'Ordre du Mérite agricole, décernés par le gouvernement français[11].

Il a également reçu une médaille du Sénat français et le Ridder Grootkruis à Orde van Orange-Naussau décerné par les Pays-Bas[12],[13].

Plus récemment, Angel Gurría a été distingué par le président de la Corée avec la médaille Gwandwha pour ses services diplomatiques, et a également reçu la reconnaissance de sa contribution de longue date au développement de l'administration publique au Mexique, la Medalla al Mérito Administrativo Internacional Gustavo Martínez Cabanas, décerné par l'Instituto Nacional de Administración Pública (INAP)[14].

En 2007, il a été le premier à être récompensé du prix du the Globalist of the Year donné par le parlement international canadien (the Canadian International Council) pour honorer ses efforts en tant que citoyen du monde pour promouvoir le thon, le nationalisme, l'inclusivité et la conscience mondiale[15].

Angel Gurría a également reçu, en 2016, le Prix du leadership Ben Gourion, le Prix Isidro Fabela de l'Association mexicaine des études internationales, le Prix Nueva Economía, l'Orden Bernardo O'Higgins et le Grado de Gran Cruz, et le Rectorial Medalla de l'Université du Chili[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://newclimateeconomy.net/content/global-commission
  2. http://newclimateeconomy.net/content/Angel-Gurria
  3. « Angel Gurría, OECD Secretary-General (CV) - OECD », sur www.oecd.org (consulté le 13 juin 2018)
  4. « Secretary-General - OECD », sur www.oecd.org (consulté le 13 juin 2018)
  5. « Les pays membres de l’OCDE nomment Ángel Gurría comme Secrétaire général à partir de juin 2006 - OCDE », sur www.oecd.org (consulté le 13 juin 2018)
  6. « Angel Gurria a été nommé secrétaire général de l'OCDE », sur Le Monde.fr (consulté le 13 juin 2018)
  7. (en) « José Ángel Gurría, Commissioner at Broadband Commission for Digital Development - Relationship Science », sur relationshipscience.com (consulté le 13 juin 2018)
  8. « Members renew Angel Gurría’s mandate at the helm of the OECD - OECD », sur www.oecd.org (consulté le 13 juin 2018)
  9. « Les 135 nominations à retenir en 2015 (1/2) - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 13 juin 2018)
  10. « Angel Gurria, l’agitateur du G20 », sur Le Monde.fr (consulté le 13 juin 2018)
  11. (en) « Angel Gurría », sur www.qualityoflifeconference.com (consulté le 15 juin 2018)
  12. « M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, reçoit la Médaille de la Haute Assemblée décernée par la Présidence du Sénat français - OCDE », sur www.oecd.org (consulté le 15 juin 2018)
  13. (nl) « Minister Ploumen reikt Ridder Grootkruis in de orde van Oranje-Nassau uit », sur www.europa-nu.nl (consulté le 15 juin 2018)
  14. (en) « Ceremonia de Entrega de la Medalla al Mérito Administrativo Internacional "Gustavo Martínez Cabañas" - OECD », sur www.oecd.org (consulté le 15 juin 2018)
  15. (en-US) « Why we’re creating the Canadian International Council », sur Centre for International Governance Innovation (consulté le 15 juin 2018)
  16. « Angel Gurría, OCDE : "l'université Ben Gourion fait fleurir le Néguev pour l'avenir d'Israël et du monde" - Israël Science Info », Israël Science Info,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]