Ligue canadienne de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 38′ 54.96″ N 79° 22′ 28.97″ O / 43.6486, -79.3747139 ()

Ligue canadienne de football
« Notre ligue. Notre football. »

Logo de la LCF

Logo de la Ligue canadienne de football

Généralités
Sport Football canadien
Création 1958
Catégorie Ligue majeure
Nations Drapeau du Canada Canada
Participants 8 équipes
Statut des participants Professionnels
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Roughriders de la Saskatchewan
Plus titré(s) Argonauts de Toronto (16)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
102e Coupe Grey

La Ligue canadienne de football ou LCF (en anglais : Canadian Football League - CFL) est une association sportive professionnelle regroupant des équipes de football canadien au Canada uniquement. La ligue a été créée en 1958. Elle est composée de deux divisions, celle de l'Ouest et celle de l'Est. Depuis 2014, la division Ouest compte cinq équipes, et la division Est en compte quatre, pour un total de neuf équipes. La meilleure équipe de l'ouest à la suite la saison régulière puis des matchs éliminatoires rencontre son équivalent de la division Est. L'équipe qui remporte cette grande finale se voit remettre la Coupe Grey, trophée créé en 1909. Il s'agit de l'unique championnat professionnel de football au Canada.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières équipes de football canadien ont joué sous l'égide de la Canadian Rugby Football Union (CRFU), fondée en 1884. La CRFU devint la Canada Rugby Union (CRU) en 1892. Cette fédération regroupait plusieurs ligues. Dans les années 1930 à 1950, deux ligues se dégageaient (la Interprovincial Rugby Football Union à l'Est et la Western Interprovincial Football Union à l'Ouest et se professionalisaient. En 1956 se crée le Canadian Football Council (Conseil du football canadien) pour rassembler les ligues amateurs. C'est en 1958 que la Ligue canadienne de football voit le jour ; il n'y a alors à cette époque pas de confrontation entre les équipes de l'Ouest et de l'Est, sauf lors de la Coupe Grey.

Structure de la saison[modifier | modifier le code]

En 2014, la saison de la LCF comprend :

  • Une saison préparatoire de trois semaines où chaque équipe dispute deux matchs à la mi-juin;
  • Une saison régulière de 20 semaines où chaque équipe dispute 18 matchs de la fin juin au début novembre;
  • Un tournoi à élimination directe de trois semaines où s’affrontent les six meilleures équipes de la saison régulière s'entamant en novembre et se concluant par la finale de la Coupe Grey. Les équipes gagnantes disputeront soit deux ou trois matchs éliminatoires, incluant la finale de la Coupe Grey, tout dépendant de leur classement à la fin de la saison régulière. Le meneur de chacune des divisions à la fin de la saison régulière reçoit un laissez-passer pour la finale de sa division.

Saison préparatoire[modifier | modifier le code]

Le camp d’entraînement de chaque équipe commence au début juin, et les matchs préparatoires s'entament à la mi-juin. La saison préparatoire est de trois semaines, et chaque équipe y dispute deux matchs contre des formations de sa propre division.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

La saison régulière est de 20 semaines, les premiers matchs ayant lieu à la fin juin et les derniers matchs ayant lieu au début novembre. Les neuf équipes de la LCF sont séparées en deux divisions : la division Est (quatre équipes) et la division Ouest (cinq équipes). Chaque équipe affronte trois fois deux équipes de sa propre division, puis deux fois toutes les autres équipes de la Ligue. La semaine thématique la plus populaire de la LCF est la Classique de la fête du Travail. D’autres semaines ou matchs thématiques viennent compléter la saison régulière, comme le match du Temple de la renommée du football canadien et la Classique de l’Action de grâce.

La LCF accorde des points en fonction des résultats de la saison régulière (deux pour une victoire, un pour un match nul et aucun pour une défaite). Depuis 2011, dans l’éventualité où deux équipes de la même division terminent la saison avec le même nombre de points, l’égalité est brisée selon les critères suivants (si le premier critère ne permet pas de départager les deux équipes, on passe suivant et ainsi de suite jusqu’au dernier)[1] :

  • Nombre de victoires;
  • Nombre de victoires entre les deux équipes à égalité;
  • Total net (nombre de points inscrits moins le nombre de points concédés) des points inscrits entre les deux équipes à égalité;
  • Quotient net (nombre de points inscrits divisés par le nombre de points concédés) des points inscrits entre les deux équipes à égalité;
  • Nombre de victoires dans les matchs au sein de la même division;
  • Total net des points inscrits dans les matchs au sein de la même division;
  • Quotient net des points inscrits dans les matchs au sein de la même division;
  • Total net des points inscrits dans tous les matchs;
  • Quotient net des points inscrits dans tous les matchs;
  • Pile ou face

Éliminatoires[modifier | modifier le code]

Les éliminatoires débutent en novembre. À la fin de la saison régulière, l’équipe au sommet de chaque division mérite automatiquement une place en finale de division, et une semaine de congé durant la semaine où se déroulent les demi-finales de division. L’équipe en deuxième position de chaque division reçoit l’équipe en troisième position de sa division, à moins que l’équipe en quatrième position d’une division termine la saison régulière avec une meilleure fiche que l’équipe en troisième position de la division adverse : il s’agit de la règle du croisement[2]. Bien que cela implique la possibilité que deux équipes de la même division puissent s’affronter en finale de la Coupe Grey, seules deux équipes, en vertu de la règle du croisement, ont réussi à remporter la demi-finale d’une division : les Eskimos d'Edmonton le 8 novembre 2008 contre les Blue Bombers de Winnipeg [3] et les Lions de la Colombie-Britannique le 15 novembre 2009 contre les Tiger-Cats de Hamilton [4]. Les gagnants de chaque demi-finale affrontent ensuite à domicile les meneurs de chaque division à la fin de la saison régulière dans les finales de division. Les champions de chaque division s’affrontent finalement lors de la finale de la Coupe Grey, qui, depuis 2007, est disputée lors du quatrième ou du cinquième dimanche de novembre.

Coupe Grey[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe Grey.

La Coupe Grey est à la fois le nom du championnat de la LCF et le trophée remis à l'équipe gagnante. La Coupe Grey est le deuxième plus vieux trophée de sport professionnel en Amérique du Nord derrière la Coupe Stanley. Le match de la Coupe Grey se déroule chaque année dans la ville de l’une des huit équipes de la Ligue. Au cours des dernières années, la finale a été disputée chaque saison dans une ville différente, déterminée jusqu’à deux ou trois ans auparavant. L'historique match de la 100e Coupe Grey a été disputé le 25 novembre 2012 au Centre Rogers de Toronto et a opposé les Stampeders de Calgary aux Argonauts de Toronto. Toronto a défait Calgary par la marque de 35-22 devant 53 208 spectateurs pour mettre la main sur le prestigieux trophée du football canadien[5].

Événement annuel le plus important au pays[6], la Coupe Grey a longtemps servi de festival automnal canadien générant une grande quantité de couvertures médiatiques nationales et de nombreux revenus pour la ville-hôte. Plusieurs partisans voyagent à travers le pays pour prendre part à la semaine de festivités qui mènent à la partie.

Les Roughriders de la Saskatchewan ont mis la main sur la Coupe Grey en 2013, en défaisant les Tiger-Cats de Hamilton par la marque de 45-23 lors du match de la 101e Coupe Grey, disputé devant 44 710 partisans, à Regina, en Saskatchewan[7].

Prix et honneurs individuels[modifier | modifier le code]

Au terme de la finale de la Coupe Grey, le Joueur par excellence de la Coupe Grey et le Joueur canadien par excellence de la Coupe Grey sont sélectionnés. Une série d’honneurs individuels, comme le Joueur par excellence de la LCF, le Joueur canadien par excellence de la LCF, le Joueur défensif par excellence de la LCF, le Joueur de ligne offensive par excellence de la LCF, le Joueur par excellence sur les unités spéciales de la LCF et la Recrue par excellence de la LCF sont décernés au cours d’une cérémonie se déroulant durant la semaine de la Coupe Grey dans la ville-hôte de la finale[8]. Y sont également remis les trophées Tom Pate, remis à un joueur qui démontre des qualités qui le démarque de ses coéquipiers, et le Prix du commissaire, prix remis annuellement par le commissaire pour reconnaitre les contributions exceptionnelles faites à la LCF par un individu[8]. Le trophée Annis Stukus, aussi connu sous le nom du trophée de l’entraîneur-chef de l’année, est remis annuellement en février. Une équipe d’étoiles est composée et honorée chaque année au cours de la semaine qui précède la Coupe Grey.

Joueurs canadiens et non canadiens[modifier | modifier le code]

Dans le but de garantir un minimum de joueurs canadiens dans ses équipes, la LCF impose un quota de joueurs non canadiens (presque exclusivement américains). L'alignement actif d'une équipe compte au maximum 46 joueurs, dont 42 peuvent participer à un match donné. De ces 42 joueurs, 3 sont des quarts-arrières, sur lesquels aucune restriction ne s'applique, et des 39 autres, 19 au maximum peuvent être non-Canadiens. De plus, des 24 joueurs partants d'un match (les douze de l'équipe offensive et les douze de l'équipe défensive), au moins sept doivent être Canadiens[9].

Pour être classé Canadien, un joueur doit avoir résidé au Canada pour une durée totale minimum de sept ans avant son quinzième anniversaire, ou s'il est citoyen canadien, avoir été présent au Canada pour une durée totale minimum de cinq ans avant son dix-huitième anniversaire[10].

Repêchage de la LCF[modifier | modifier le code]

Les joueurs canadiens éligibles, évoluant généralement avec des équipes de SIC ou d’universités américaines, sont sélectionnés annuellement lors du repêchage canadien de la LCF. Le repêchage de la LCF se déroule généralement en mai et est constitué de sept rondes, les deux premières étant habituellement diffusées sur les ondes de TSN. Un camp d’évaluation est tenu chaque année avant le repêchage. Un joueur évoluant dans les rangs juniors au sein d’un territoire occupé par une équipe de la LCF peut être embauché par cette équipe avant d’entamer une carrière universitaire.

Équipes de la LCF[modifier | modifier le code]

Équipes actuelles[modifier | modifier le code]


Équipe Ville Stade Fondation
Division Est
Alouettes de Montréal Montréal, Québec Stade Percival-Molson 1946
ROUGE et NOIR d'Ottawa Ottawa, Ontario Place TD 2010
Argonauts de Toronto Toronto, Ontario Centre Rogers 1873
Tiger-Cats de Hamilton Hamilton, Ontario Terrain Tim Hortons 1950
Division Ouest
Blue Bombers de Winnipeg Winnipeg, Manitoba Investors Group Field 1930
Roughriders de la Saskatchewan Regina, Saskatchewan Stade Mosaic 1910
Stampeders de Calgary Calgary, Alberta Stade McMahon 1935
Eskimos d'Edmonton Edmonton, Alberta Stade du Commonwealth 1949
Lions de la Colombie-Britannique Vancouver, Colombie-Britannique BC Place 1954

Équipes disparues[modifier | modifier le code]

Équipes défuntes de la LCF

Équipe Ville Stade Pays Années actives
Schooners de l'Atlantique (en) Halifax, Nouvelle-Écosse Canada
Stallions de Baltimore Baltimore, Maryland Memorial Stadium États-Unis 1994-1995
Barracudas de Birmingham (en) Birmignham, Alabama Legion Field États-Unis 1995
Posse de Las Vegas (en) Las Vegas, Nevada Sam Boyd Stadium États-Unis 1994
Mad Dogs de Memphis (en) Memphis, Tennessee Liberty Bowl Memorial Stadium États-Unis 1995
Manatees de Miami (en) Miami, Floride Miami Orange Bowl États-Unis
Renegades d'Ottawa[Note 1] Ottawa, Ontario Frank Clair Stadium Canada 2002-2005
Rough Riders d'Ottawa Ottawa, Ontario Frank Clair Stadium Canada 1958-1996
Gold Miners de Sacramento (en) Sacramento, Californie Hornet Stadium États-Unis 1993-1994
Texans de San Antonio (en) San Antonio, Texas Alamodome États-Unis 1995
Pirates de Shreveport (en) Shreveport, Louisiane Independence Stadium États-Unis 1994-1995

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La concession des Renegades d'Ottawa a été suspendue de la LCF avant la saison 2006 en raison de ses problèmes financiers. La capitale fédérale canadienne devrait de nouveau être représentée en 2014, puisqu'une franchise de la LCF lui a été accordée sous conditions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tie Breaking Procedure », CFL (consulté en 2012-03-28)
  2. (en) « The Crossover Explained », LCF (consulté en 2012-03-28)
  3. (en) « History », Eskimos d'Edmonton (consulté en 2012-03-28)
  4. (en) « Lions roar past Cats into Eastern Final », LCF,‎ 15 novembre 2009 (consulté en 2012-03-28)
  5. (fr) « Calendrier 2012 de la LCF », Ligue canadienne de football,‎ 2012-11-26 (consulté en 2012-12-10)
  6. (en) « Cup moves to TSN in new deal », The Globe and Mail,‎ 20 décembre 2006 (consulté en 2007-06-07)
  7. (fr) « Les Roughriders sont champions de la 101e Coupe Grey » (Consulté le 28/03/14)
  8. a et b (fr) « Joueur par excellence Gibson's Finest de la LCF », LCF (consulté en 2012-03-28)
  9. Règlement concernant les joueurs canadiens/non-canadiens, sur la FAQ du site de la LCF
  10. (en) Import / Non-Import Classification sur CFL.ca

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]