Sainte-Montaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Montaine
L'église Sainte-Montaine.
L'église Sainte-Montaine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Arrondissement de Vierzon
Canton Canton d'Aubigny-sur-Nère
Intercommunalité Communauté de communes Sauldre et Sologne
Maire
Mandat
Hervé de Pomyers
2014-2020
Code postal 18700
Code commune 18227
Démographie
Population
municipale
185 hab. (2014)
Densité 3,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 28″ nord, 2° 19′ 15″ est
Altitude Min. 133 m
Max. 183 m
Superficie 53,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Montaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Montaine

Sainte-Montaine est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

city limit sur la D79
Rose des vents Brinon-sur-Sauldre Clémont Argent-sur-Sauldre Rose des vents
N Aubigny-sur-Nère
O    Sainte-Montaine    E
S
Souesmes Ménétréol-sur-Sauldre Ennordres

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sancta Montana, 1170 (Archives Départementales du Cher-7 H, abbaye de Loroy) ; Dedit eis cadale et vigultum pagani de Sancta Montana, 1174 (Archives Départementales du Cher-55 H 4) ; Villa de Sancta Montana, 1218 (Archives Départementales du Cher-7 H, abbaye de Loroy) ; Sainte Montayne, 1391 (Archives Départementales du Cher-229 G 1) ; Saincte Montane, février 1405 (Archives Nationales-JJ 159, n° 224, fol. 138) ; Saincte Montaigne, mai 1484 (Archives Nationales-JJ 211, n° 469, fol. 104) ; Saincte Montaigne, décembre 1486 (Archives Nationales-JJ 218, n° 155, fol. 91) ; Sainte Montaigne en Berry, 1585 (acte notaire de Bourges) ; Sainte Montaine, 14 novembre 1788 (Archives Départementales du Cher-C 1109, Élection de Bourges) ; Sainte Montaine, XVIIIe s. (Carte de Cassini).

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existe des traces d'une occupation gauloise.

Ce fut le lieu d'une seigneurie dès le XIIIe siècle. La mairie porte une plaque rappelant Marguerite Audoux qui fut bergère sur la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1847 1852 Ferdinand Louis Pinelle    
mars 2001 mars 2008 Olivier Debarre    
mars 2008 en cours
(au 27 septembre 2014)
Hervé de Pomyers[1] DVD Agriculteur propriétaire-exploitant

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 185 habitants, en diminution de -8,87 % par rapport à 2009 (Cher : -0,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490 490 969 438 492 491 514 559 581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
554 543 598 608 618 639 626 616 659
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
689 661 649 575 503 465 454 392 340
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
290 253 226 233 206 170 212 195 185
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle de Sainte-Montaine (dite la Belle-Fontaine), lieu du miracle. C'est là que la sainte aurait laissé tomber sa cruche. Elle a ensuite rempli d'eau un panier d'osier qui ne s'est pas vidé. C'est un lieu de pèlerinage le lundi de Pentecôte[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires du Cher et appartenance des communes aux cantons sur le site de la préfecture (consulté le 27 septembre 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. Le pèlerinage de Saint-Montaine, Le Journal de la Sologne, 2009-2010 n°148, p 31
  7. Notice de Claude Seignolle dans le Dictionaire des personnalités de Sologne et Environs, Le Petit Solognot, printemps 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]