Saint-Aubin-d'Écrosville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Aubin.
Saint-Aubin-d'Écrosville
L'église Saint-Aubin.
L'église Saint-Aubin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Le Neubourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Neubourg
Maire
Mandat
Christiane Deparis
2014-2020
Code postal 27110
Code commune 27511
Démographie
Gentilé Saint-aubinois
Population
municipale
688 hab. (2014 en augmentation de 3,93 % par rapport à 2009)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 36″ nord, 0° 59′ 50″ est
Altitude Min. 98 m
Max. 156 m
Superficie 14,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Aubin-d'Écrosville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Saint-Aubin-d'Écrosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-d'Écrosville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aubin-d'Écrosville

Saint-Aubin-d'Écrosville est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Aubin-d'Écrosville[1]
Marbeuf Cesseville Ecquetot
Crosville-la-Vieille Saint-Aubin-d'Écrosville[1] Villettes
Sainte-Colombe-la-Commanderie Graveron-Sémerville, Quittebeuf Feuguerolles
Écauville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Albinus[2] et Sanctus Albinus de Crocvilla[3] au XIIe siècle, Sanctus Albinus de Crocvilla Richardis en 1234, Sanctus Albinus de Crocvilla la Richart en 1292[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom d'Écrosville-la-Montagne[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1891   M. Halley    
mars 2001 2014 Pierre Maillard    
2014 en cours Christiane Deparis SE Retraitée Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2014, la commune comptait 688 habitants[Note 1], en augmentation de 3,93 % par rapport à 2009 (Eure : +2,66 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 030 1 071 1 102 1 010 1 005 918 930 885 854
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
868 839 778 732 771 758 706 690 657
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
642 601 609 516 485 463 466 541 528
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
473 466 521 508 540 563 626 635 674
2014 - - - - - - - -
688 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château.

La commune abrite deux monuments historiques :

  • Le château et son domaine datent de 1640 ; ils ont été aménagés pour l'une des grandes familles normandes, les Leroux. Le château se compose d'un grand corps de logis, de brique et pierre, et d'ailes plus basses le prolongeant. Il conserve intérieurement des éléments de décor des XVIIe et XIXe siècles. Vendu en 1688 à la famille Pavyot, le domaine appartient toujours aux descendants de cette famille. Vers 1860 (famille Tirbarbe d'Aubermesnil), des transformations importantes ont été réalisées dans la cour d'honneur et de grandes écuries construites par l'architecte Hippolyte Destailleur et le parc transformé. Une partie des grilles proviennent de Val d'Osne.
    Depuis 1950, les propriétaires reconstituent le parc tel qu'il était au début du XVIIIe siècle, et créent des jardins pour y présenter des sculptures provenant de Hyères. L'intérieur du château a été inscrit par arrêté du 14 décembre 2001 et le domaine a été classé par arrêté du 20 octobre 2004[8].
  • L'église Saint-Aubin, de style Renaissance, a été inscrite par arrêté du 26 décembre 1927[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Auzoux (Saint-Aubin-d'Écrosville, 1797 - Paris, 1880), médecin, créateur de modèles anatomiques utilisés dans l'enseignement.
  • Eugène-Étienne-César Anisson du Péron (-1864), sous-préfet en poste à Louviers, y est mort. A habité pendant 14 ans le château local.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France, page 1530
  3. a et b François de Beaurepaire - Les noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure - Page 169
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. Notice no PA00099542, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Notice no PA00099543, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]