Rostec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rostec
Image illustrative de l'article Rostec

Création 2007
Forme juridique Entreprise d'État (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Drapeau de la Russie Moscou Voir et modifier les données sur Wikidata
Direction Sergueï Tchemezov
Directeurs Sergueï Tchemezov (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Gouvernement russeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité TechnologieVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif Environ 450 000 personnes (consolidés)
Site web www.rostec.ru
Chiffre d’affaires 1 140 000 000 000 ₽, p., руб. ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 99 000 000 000 ₽, p., руб. ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Rostec (russe: Ростех — Rostekh), anciennement Rostekhnologii (russe: Ростехнологии) est une Société d'État russe fondée fin de l’année 2007 dans le but de promouvoir le développement, la production et l'exportation de produits industriels de haute technologie destinés aux secteurs civils et militaires[2]. Elle rassemble environ 700 entités qui constituent les 14 sociétés du holding: onze sociétés de ce holding opèrent dans le domaine de l’industrie de la défense et trois sont impliquées dans des secteurs civils [3] Les organisations de Rostec sont situées dans 60 régions de la Fédération de Russie et fournissent des marchandises à plus de 70 pays dans le monde[3].

Rostec a été fondée en 2007 comme une «société d'État», un type très particulier d'entité juridique en Russie. La société d'État est constituée sur base d’une contribution de capitaux propres de la Fédération de Russie. L'organisation est dirigée par Sergueï Tchemezov. Son siège social est situé à Moscou.

Le nom complet en russe est Государственная корпорация по содействию разработке, производству и экспорту высокотехнологичной промышленной продукции «Ростех». Le nom abrégé en russe est Госкорпорация Ростех. Le nom complet en français est la Société d'État pour l'assistance au développement, à la production et à l'exportation des produits industriels de technologie avancée «Rostec». Le nom abrégé en français est la Société Rostec. Rostec était connu sous le nom de Rostekhnologii jusqu'en décembre 2012.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 23 novembre 2007, le président Vladimir Poutine a approuvé la loi fédérale[4] pour l’établissement de Rostekhnologii comme société d'État, loi adoptée par la Douma d'État le 9 Novembre[5],[6] L'État a contribué pour 443 parts au capital de la société[7]. Leur perte totale a été de 630 milliards de roubles; plus de 30 % de ces entreprises étaient en état de pré-crise ou de crise, 28 entités étaient en procédure de faillite, 17 n’avaient pas de portefeuille d’opérations commerciales et 27 avaient perdu une partie de leurs actifs ou faisaient face au risque important d'une telle perte. Les dirigeants de certaines sociétés inclues dans Rostec étaient en conflit les uns avec les autres[8]. À l’époque où Rosoboronprom, une société qui a finalement fusionné avec Rostechnologii, a acquis une participation de contrôle dans VSMPO-AVISMA en 2006, le conflit en cours entre les actionnaires l’a exposé à une crise. En octobre 2005, le Service fédéral des marchés financiers (SFMF) a suspendu les opérations sur les actions ordinaires de RTS Exchange et de MICEX[9].

Conseil de surveillance[modifier | modifier le code]

Le responsable nommé à la tête est Sergueï Tchemezov[10]. Le siège social se situe à Moscou.

  • Tchemezov Sergueï Viktorovitch, directeur général de Rostec.
  • Mantourov Denis Valentinovitch, ministre de l'industrie et du commerce de la Fédération de Russie (président du conseil de surveillance).
  • Borissov Iouri Ivanovitch, Secrétaire adjoint de la Défense de la Fédération de Russie.
  • Britcheva Larissa Igorevna, Assistante du Président de la Russie; Chef de la Direction Juridique de l'État au Bureau Exécutif de la Présidence.
  • Igor Levitin, Consultant pour le Président de la Fédération de Russie;
  • Siluanov Anton, ministre des Finances de la Fédération de Russie;
  • Ostrovenko Vladimir, Chef adjoint de l'Administration du Président;
  • Ouchakov Iouri Viktorovitch, Consultant pour le  Président de la Fédération de Russie.
  • Fomine Alexandre Vassilievitch, Secrétaire adjoint de la Défense de la Fédération de Russie.

Composition du conglomérat[modifier | modifier le code]

Les sociétés principales de holding se composent de 3 branches : aéronautique, électronique et armement.

Aéronautique:

  • Hélicoptères russes
  • La société de moteur unie
  • KRET (Conglomérat “Technologies radioélectriques”)
  • Technodinamica (le Holding de matériel aéronautique jusqu'en 2015)

Électronique:

  • Ruselectronics
  • Shvabe (Systèmes et technologies optiques jusqu'au 26 octobre 2012[11])
  • La société de fabrication d'instruments unie
  • Conglomérat “Avtomatika”

Armement:

  • Conglomérat “Tecmash”
  • Vysokotochnye Kompleksy (Systèmes de haute précision)
  • RT-Chemcomposite
  • Conglomérat “Kalashnikov
  • NPO SPLAV
  • TSNIITOCHMASH

Autres entreprises:

  • Rosoboronexport
  • VSMPO-AVISMA
  • RT-Développement commercial
  • La société immunobiologique nationale
  • KAMAZ
  • AVTOVAZ

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Hélicoptères russes[modifier | modifier le code]

Rostec a créé les Hélicoptères russes qui occupent la première place dans le monde pour le volume de vente des hélicoptères de combat d’assaut, dépassant Sikorsky, Bell et Eurocopter.

  • Plus de 8 500 hélicoptères russes sont utilisés dans plus de 100 pays du monde
  • La société Hélicoptères russes détient 85 % du marché national et 14 % du marché international
  • Le portefeuille de commandes fermes d'hélicoptères totalise 396,1 milliards de roubles (808 hélicoptères)

En 2011, les Hélicoptères russes et la société italienne Agustawestland ont décidé de créer une société mixte helivert afin de commencer la production de l'hélicoptère polyvalent bimoteur AW139 en Russie. L'usine de production est située à Tomilino, région de Moscou

En 2017, le Fond d'investissement direct russe (FIDR) a formé un consortium composé de grands fonds du Moyen-Orient et a finalisé un accord pour acquérir une participation minoritaire dans les Hélicoptères russes (faisant partie de la société d'État Rostec). L'évaluation des Hélicoptères russes a été estimée à 2,35 milliards de dollars.

La transaction comporte deux étapes. La première étape consiste en la vente d'une participation de 12 % et en l’investissement de 300 millions de dollars, ainsi que d'une augmentation ultérieure convenue de l'investissement de 600 millions de dollars. La transaction permettra d'augmenter le capital autorisé de la société de holding. Cela accumulera une quantité importante de fonds au sein de la Société. Ces fonds sont nécessaires pour la mise en œuvre de la stratégie et du plan d'affaires de la Société, y compris le développement de nouveaux types d'hélicoptères. De plus, ces fonds permettront de mettre en œuvre le programme d'investissement de la société de holding et de financer les activités possibles de fusions et d'acquisitions visant à accroître les programmes de valeur et de financement du holding[12].

La société de moteur unie[modifier | modifier le code]

Le Groupe d'entreprise est responsable de la production de moteurs pour l'aviation militaire et civile et les programmes d'exploration spatiale. Il fabrique des turbines à moteur pour la production d'électricité et de chaleur, des unités à gaz comprimé et des turbines à gaz marines.

La SMU a créé une nouvelle version du moteur d'aviation PD-14 pour la prochaine génération d'avions MS-21 ainsi qu'un moteur militaire de prochaine génération pour le chasseur de 5e génération, des moteurs d'hélicoptères, etc. La société a également développé et présenté sur le marché de nouvelles unités de turbines à gaz avec une capacité de 60-110 mw.

KRET (Conglomérat “Technologies radioélectriques”)[modifier | modifier le code]

KRET développe et fabrique des matériels radio-électroniques spécialement militaires, pour d'identification d'appartenance, pour l’aviation et pour l’équipement radio-électronique, des dispositifs de mesure polyvalents, des connecteurs électriques amovibles et une variété de produits civils. Le Groupe de la société a développé l'un des deux systèmes actuels d'identification des radiocommunications de l'État. L'ambition de la société est d'entrer sur le marché mondial des connecteurs détachables pour les plus grandes entreprises du monde.

Technodinamica (le Holding de matériel aéronautique jusqu'en 2015)[modifier | modifier le code]

Développeur et fabricant principal d’équipements aéronautiques russe, y compris châssis, systèmes de carburant, systèmes de contrôle de vol et unités de puissance auxiliaires.

Il se spécialise en développement et production de:

  • systèmes et unités de commande du moteur
  • systèmes de sauvetage, systèmes de secours
  • systèmes de commande et unités d'exécution
  • systèmes hydrauliques et systèmes de carburant
  • systèmes d'alimentation électrique et appareillage électrique
  • unités de puissance auxiliaires
  • équipement de piste

Électronique[modifier | modifier le code]

Ruselectronics[modifier | modifier le code]

Ruselectronics a réuni des sociétés de l'industrie électronique spécialisées dans le développement et la production de composants électroniques, d’appareils et d’équipements électroniques, d’équipements à micro-ondes et d’appareils semi-conducteurs.

Shvabe Holding[modifier | modifier le code]

Shvabe est responsable du développement et de la production de systèmes optiques et électroniques de haute technologie à des fins militaires et civiles, de la fabrication d'équipements optiques, médicaux et économes en énergie[13].

Le holding est créé en 2008 : jusqu'au 26 octobre 2012 il portait le nom de « Union de recherche et de production “Opticheskie sistemy i tehnologii” ». Les entreprises de l'organisation produisent de l'équipement de l'optique et de l'électronique, des appareils et des systèmes à usage militaire, des produits civils de haute technologie : systèmes de surveillance, de monitoring aérospatial et de sondage de Terre à distance, systèmes et complexes de laser, télémètres, désignateurs, systèmes photo-lithographiques, éléments de précision et nano-dispositifs, matériel médical, instruments géodésiques, photo-techniques et beaucoup d'autres choses. Nomenclature des produits commercialisés par le holding compte plus de 5 000 dénominations[14].

En font partie : NPO « Astrofisika », « NPO « Alfa », « Usine de l'optique et de la mécanique de Vologda », « NPO Institut d'État de l'optique appliquée », « GOÏ S.I. Vavilov, « OKB « Granat » V.K. Orlov », « Usine de l'optique et de la mécanique de Zagorsk », Usine « S.A.Zverev » de Krasnogorsk, « Usine du verre optique de Lytkarino », « NITI de science de matériaux optiques du Centre scientifique panrusse « GOÏ S.I. Vavilov », « PO Usine de l'appareillage de Novossibirsk, NPO « Optika », FGUP NPO « Orion », « MZ Sapfir », « ZKB de l'appareillage de précision », ZKB « Foton », Groupement de production « Usine de l'optique et de la mécaniques d'Ouralsk “E. S. Yalamov” ».

Depuis 2011, le holding est enregistré à Ekaterinbourg[14].

Rostec envisage d'apporter le holding « Chvabe » à l'IPO pendant quatre ou cinq ans[15].

La Société de fabrication d'instruments unie[modifier | modifier le code]

La mise en place de la fabrication de haute technologie de produits compétitifs dans le domaine des outils et des systèmes de communication, des systèmes de contrôle automatisés, des systèmes de sécurité électronique et robotique qui répondent aux exigences modernes, ainsi que des produits compétitifs civils et à double objectif à haut potentiel d'exportation

Conglomérat “Avtomatika”[modifier | modifier le code]

Le Conglomérat “Avtomatika” est la plus grande entreprise de la Fédération de Russie concernée par les problèmes de sécurité de l'information, avec le développement et la production d'équipements et de systèmes de communication confidentiels, de systèmes d'information et de télécommunication protégés et des systèmes de contrôle automatisés spéciaux.

Armement[modifier | modifier le code]

Conglomérat “Tecmash”[modifier | modifier le code]

Le conglomérat “Tecmash” se spécialise dans le développement et la production de fourniture de munitions pour les possibilités de combat des forces d’assaut principales des Forces armées.

La structure de la société de holding JSC "SPC" Techmash" comprend actuellement 48 organisations pour l'industrie des munitions et des produits chimiques spéciaux, 47 entreprises appartiennent au complexe militaro-industriel et sont inclues dans le registre consolidé des organisations du complexe militaro-industriel de la Fédération de Russie. Beaucoup d'entreprises et d'instituts de recherche qui sont inclus dans la société de holding, ont une histoire qui s'étend sur plusieurs décennies. L'organisation du holding est situé dans 15 régions de la Fédération de Russie.

Vysokotochnye Kompleksy (Systèmes de haute précision)[modifier | modifier le code]

 La société Vysokotochnye Kompleksy fait partie du complexe défense-industrie axée sur les systèmes de haute précision et les armes pour la zone tactique de combat. Elle met en œuvre le cycle complet de production d'armes et de matériel de défense, à partir de la conception jusqu’à la distribution de produits.

RT-Chemcomposite[modifier | modifier le code]

Le Groupe de sociétés est spécialisé dans la recherche et le développement innovant dans le domaine des matériaux composites polymères et des produits intégrés pour l'exploration spatiale, l'aviation, les armes et le matériel militaire, le transport terrestre et fluvial, les services d'électricité et autres industries.

Conglomérat “Kalashnikov”[modifier | modifier le code]

Le 13 août 2013, Izhmash et l'usine mécanique d’Izhevsk ont été fusionnées et rebaptisées  comme Conglomérat “Kalashnikov”. Le conglomérat “Kalashnikov” détient 51% des actions de Rostec, les 49 % autres sont détenues par des investisseurs privés[16]. Actuellement le conglomérat “Kalashnikov” est également le plus grand et le plus important fabricant russe d'armes automatiques et pour tireurs d’élite, de projectiles guidés et d'un large éventail de produits civils, y compris des fusils de chasse, des fusils, des machines et des outils de sport[17].

En 2017, la vente des actions du Groupe Kalashnikov à Andrey Bokarev et Alexey Krivoruchko a été soumise à l'examen du Conseil de Surveillance avec l'approbation du Conseil d'administration de la Société d'État Rostec.

Il est à noter que la quantité de titres à vendre est de 26 % moins une action.

"Si le processus est approuvé, la part des investisseurs privés dans le capital du Groupe Kalashnikov augmentera à 75 % moins une action. La Société d'État se réserve une participation de blocage de 25 % plus une action", a déclaré le PDG de la Société d'État Rostec Sergueï Tchemezov.

Selon les représentants de la Société d'État, la stratégie de développement de Rostec pour 2025 prévoit que les investisseurs privés seront attirés par divers actifs. La Société d'État détient actuellement 51 % des actions de Kalashnikov. Bokarev et le PDG du Groupe Kalashnikov, Krivoruchko, détiennent 49 % des actions achetées en 2014 pour 1,3 milliard de roubles[18].

Kalashnikov est le plus grand fabricant russe d'armes de guerre, de missiles guidés et d'une large gamme de produits pour les marchés civils : fusils de chasse, fusils de sport, machines-outils et outils.

Il représente 90 % de la production d'armes à feu automatiques en Russie et 95 % des armes à feu de tireurs d’élite.

NPO SPLAV[modifier | modifier le code]

Splav Holding est l'une des principales sociétés mondiales développant et fabriquant des systèmes de missiles à multiples lancements (SMML) et l'une des principales sociétés fournissant des armes russes pour le marché mondial dans le segment considéré. C'est le seul holding en Russie qui conçoit et développe des systèmes de missiles à multiples lancements (SMML) et des cartouches.

TSNIITOCHMASH[modifier | modifier le code]

TSNIITOCHMASH est un concepteur et producteur d'armes principal pour l'armée russe et pour les troupes du Ministère de l’Intérieur.

TSNIITOCHMASH réalise le développement et la mise au point d'armes de petit calibre et de simulateurs, d'équipements de terrain individuels, conduit les recherches et le développement de systèmes de contrôle des munitions à guidage de précision (ainsi que leur protection), de systèmes d'artillerie de campagne et de nouveaux matériaux.

Autres entreprises[modifier | modifier le code]

Rosoboronexport[modifier | modifier le code]

Rosoboronexport est le seul intermédiaire d'État à l'exportation et à l'importation de la gamme complète de produits militaires ainsi que de produits, de technologies et de services à double usage.

Le développement de la coopération militaire et technique avec des pays étrangers est un des axes les plus importants de l'activité de la coopération. Le volume des livraisons de la production à usage militaire aux clients étrangers, réalisées par « Rosoboronexport » en 2011 a atteint 10,7 milliards de dollars avec la prévision de 9,19 milliards de dollars. L'augmentation permanente des ventes (en 2011, c'était 2 milliards de dollars) permet à la Russie d'occuper de pied ferme la seconde ligne dans le classement des pays exportateurs de la production à usage militaire, ne cédant le haut du pavé qu'aux États-Unis. En 2012, le chiffre d'affaires de l'exportation d'armes a atteint de 15,214 milliards de dollars[19], avec cela, le portefeuille des commandes pour la production militaire russe a atteint de 46,3 milliards de dollars[20].

Rosoboronexport est responsable de 85% des exportations russes de produits militaires.

  • Le portefeuille de commandes de la société s'élève à 45 milliards de dollars.
  • Elle exporte des produits militaires dans plus de 70 pays.

L'exportation d'armes par Rosoboronexport s'élève à 13,8 milliards de dollars (2015).

VSMPO-AVISMA[modifier | modifier le code]

La société produit 30 % du titane dans le monde. En coopération avec Boeing, la société a développé de nouvelles technologies d’utilisation du titane qui ont permis de réduire le poids des avions et d'économiser du carburant. Aujourd'hui, VSMPO-AVISMA exporte 70 % de ses produits.

La Société représente 40 % de la demande de titane de Boeing, 60 % de celle d'Airbus et 100 % de celle d'Embraer. Le bénéfice net de VSMPO-AVISMA a augmenté de plus de 80 fois, passant de 173 millions de roubles en 2009 à 14 milliards de roubles (350 millions de dollars) en 2015.

RT-Développement commercial[modifier | modifier le code]

RT-Développement commercial LLC est chargé de la mise en œuvre de la stratégie de Rostec visant à accroître la capitalisation des projets dans les secteurs des technologies avancées commerciales, des matières premières et des infrastructures associées.

La société immunobiologique nationale[modifier | modifier le code]

Holding pharmaceutique pour la recherche et le développement de remèdes immunologiques biologiques.

KAMAZ[modifier | modifier le code]

KAMAZ est le premier fabricant russe de camions et de moteurs diesel.

  • 52% des parts de marché des camions russes
  • classé 14e parmi les fabricants internationaux de camions
  • classé 8e parmi les producteurs internationaux de moteurs diesel
  • partenariat stratégique établi avec Daimler Group
  • L'équipe KAMAZ MASTER a remporté 13 fois le plus prestigieux rallye d'endurance du Dakar.

 AVTOVAZ[modifier | modifier le code]

L’alliance Renault-Nissan-AVTOVAZ est le 4e mondial parmi les plus grands constructeurs de voitures.

Les marques de l'alliance détiennent une part de 30 % du marché automobile russe.

En 2020, l'usine de Togliatti produira plus d'un million de voitures par an, ce qui en fait la plus grande usine de voitures en Europe. L'alliance investira plus de 742 millions de dollars dans la modernisation de la production et développe déjà des technologies innovantes. Une nouvelle ligne de production moderne avec une capacité de 350 000 voitures par an a été lancée. Les nouvelles lignes de fabrication accueillent 5 modèles de 3 marques différentes - Lada, Renault et Nissan. En 2015, la société a lancé deux nouveaux modèles - Lada XRay et Lada Vesta.

Activité[modifier | modifier le code]

À la fin de 2016, Rostec comprend environ 700 organismes[21]. Les principaux secteurs d'activité couvrent les secteurs suivants:

  • fabrication d'hélicoptères
  • matériel d'aviation, avionique et moteurs d'aviation
  • armes, équipements militaires et spéciaux (munitions, armes de haute précision, complexes de missiles tactiques et de champ de bataille, complexes d'armes spéciales, équipements de combat radio-électroniques, systèmes d'identification d'état)
  • équipements radioélectriques et composants électroniques
  • appareils optiques et optico-électroniques
  • Informatique et télécommunications
  • équipements médicaux
  • matériaux composites
  • biotechnologies
  • construction de machines pour l'automobile et l'ingénierie[22].

Selon la loi fédérale sur la société d'État Rostechnologii, l'objectif principal de la société est de «promouvoir le développement, la fabrication et l'exportation de produits industriels de pointe en fournissant un soutien aux entreprises russes sur les marchés intérieurs et étrangers, particulièrement les développeurs et les fabricants de produits de haute technologie et tous les organismes où Rostechnologii peut influencer le processus décisionnel en raison de sa participation majoritaire dans leurs fonds propres ou dans le cadre des accords conclus avec eux, ainsi que l'augmentation des investissements dans des organismes opérant dans des secteurs industriels différents, y compris le complexe défense-industrie"[23].

Fonctions principales du conglomérat :

  • Assister les diverses branches de l'industrie, y compris le complexe militaro-industriel, pour la conception et la fabrication de la production industrielle de haute technologie, pour la mise en œuvre des recherches prometteuses et pour le développement des technologies.
  • Favoriser la promotion et la vente sur les marchés nationaux et étrangers e de la production industrielle de haute technologie, ainsi que des marchandises liés à la fabrication de cette production et des résultats de l'activité intellectuelle ;
  • Participer à l'exécution de la politique d'État dans le domaine de la coopération militaire et technique de la Fédération de Russie avec des pays étrangers et au programme d'État de l'armement, ainsi que à l'organisation en conformité à la législation de la Fédération de Russie de l'exécution du programme d'État de l'armement, de la commande de défense d'État et du plan de mobilisation, des programmes finalisés à long terme, des programmes finalisés fédéraux et des programmes de la coopération militaire et technique ;
  • Recours aux investissements dans l'organisation de diverses branches de l'industrie y compris le complexe militaro-industriel, notamment dans l'intérêt de la création des modèles performants de la production industrielle de haute technologie y compris la production à usage militaire ;
  • Dans l'intérêt des organisations de diverses branches de l'industrie, y compris le complexe militaro-industriel, mise en œuvre des activités de publicité, d'exposition et de marketing, participation à l'organisation et mise en œuvre des expositions et des démonstrations de la production à usage civil, militaire et double sur le territoire de la Fédération de Russie et à l'étranger ;
  • Assistance aux organisations de diverses branches de l'industrie y compris le complexe militaro-industriel pour les recherches appliquée dans les axes prometteurs du développement de la science et de la technique et pour la mise en production des technologies innovantes afin d'augmenter le niveau des conceptions nationales de la production industrielle de haute technologie, de diminuer le temps et la valeur de leur création ;
  • Aide aux activités de l'organisation qui est un intermédiaire d'État pour le commerce extérieur concernant la production à usage militaire.

Objectifs Stratégiques[modifier | modifier le code]

Les objectifs principaux de Rostec sont de faciliter le développement, la fabrication et l'exportation de produits industriels de haute technologie en soutenant les entreprises russes sur les marchés intérieurs et étrangers et en attirant des investissements dans divers secteurs de l'industrie, y compris le complexe militaro-industriel.

  • acquérir une position de leader sur les marchés des produits d'ingénierie high-tech;
  • accroître la valeur commerciale et la capitalisation de ses entreprises;
  • fabriquer des équipements militaires de haute qualité supérieurs à ses analogues étrangers;
  • maintenir et faire progresser la position de la Russie sur le marché international des armements et des équipements militaires.

Mission[modifier | modifier le code]

  • faciliter l'accomplissement de la politique de l'État du développement innovant de l'économie russe;
  • développer des technologies industrielles de haute qualité et créer des produits de haute technologie.

Stratégie du développement[modifier | modifier le code]

En décembre 2015, le conseil de surveillance de Rostec a approuvé sa stratégie de développement jusqu'en 2025[24],[25]. L'objectif principal de cette stratégie est de modifier le modèle économique russe en diversifiant l'économie et en augmentant la part des produits civils de haute technologie et des exportations non pétrolières.

D'ici 2025, les flux des revenus de Rostec vont changer de façon significative. La part des ventes d'armes passera de 20 % en 2014 à 13 % d'ici 2025, la proportion des composants et de logiciels passant de 19 % à 12 %. Cependant, Rostec n'a pas l'intention de réduire ses capacités de production d'armes, de composants aéronautique et de logiciels. Au contraire, les réductions devraient se produire en raison de la croissance proportionnelle d’autres domaines, principalement l'électronique. La part des équipements de télécommunications dans le chiffre d'affaires de Rostec devrait passer de 4 % à 12 % d'ici 2025.

"La mise en œuvre de la stratégie de développement de Rostec va changer la structure de l'économie russe", a déclaré le PDG de Rostec, Sergueï Tchemezov. «Selon nos plans, d'ici à 2035, nous devrions atteindre le niveau des concurrents internationaux tels que GE et Samsung. Devenir une puissance industrielle développée et un leader de l'industrie permettra à la Russie de s'éloigner d'un modèle économique basé sur l'exportation de matières premières".

Rostec regroupe quelques-unes des entreprises les plus importantes de l'industrie russe. Afin de créer un modèle efficace de gestion de ses actifs, la décision a été prise de restructurer complètement Rostec et l'ensemble de ses holdings. L’impératif principal de la stratégie est la croissance des revenus en roubles, y compris par l'introduction de produits civils "intelligents" sur les marchés internationaux. Ces marchés se développent plus de deux fois plus vite que les marchés traditionnels dans lesquels Rostec opère.

"La nouvelle stratégie de Rostec, qui prévoit une croissance annuelle de 17 %, impose une tâche très ambitieuse qui nécessite des efforts considérables de la part de la direction de la société. Je crois toutefois que nos projections sont réalisables, Rostec étant le principal acteur de l’industrie russe et ayant la capacité d’atteindre ces objectifs, L'un des axes principaux de la nouvelle stratégie de Rostec sera le développement de technologies de pointe”, a déclaré Denis Manturov, Ministre russe de l'Industrie et du Commerce.

Rostec est l'une des dix plus grandes sociétés industrielles au monde. La Société a fixé les facteurs clés de son développement: une augmentation annuelle de 17 % du revenu et une croissance spectaculaire de la part des produits civils à 50 % d'ici 2025.

La nouvelle stratégie comprend cinq éléments clés:

  • Croissance agressive,
  • Intégration dans de nouveaux marchés,
  • Efficacité opérationnelle,
  • Partenariat avec les principaux acteurs du marché,
  • Canal de distribution.

S'intégrer dans des marchés de haute technologie à croissance rapide tels que l'électronique, l'informatique, l'automatisation, les systèmes de gestion, la robotique, les nouveaux matériaux, etc., est une priorité.

Changement de nom, de logo et modification du site interne (2012)[modifier | modifier le code]

Le rebranding corporatif a été annoncé le 21 décembre 2012[26]. La société a changé son nom, son logo et son slogan. Rostechnologii a été renommé Rostec. Le nouveau logo comporte un carré ouvert symbolisant une fenêtre vers le monde et un cadre de mise au point. Il reflète la philosophie du slogan de la société «Partenaire dans le développement»[17]. La société a également lancé un nouveau site Web en six langues (russe, anglais, allemand, français, espagnol, arabe et chinois). Les langues ont été choisies en fonction des pays et des régions qui apparaissent comme les plus grands clients de la société[27]. Rostec gère une chaîne YouTube officielle[28] et est présent dans les réseaux sociaux, tels que Facebook[29], Twitter[30], Instagram[31], et VKontakte[32]. "Les communications et la gestion de la marque affectent de plus en plus la valeur ajoutée des produits", a déclaré Sergueï Tchemezov, PDG de Rostec. «Nous avons besoin d’une marque internationale pour intéresser le secteur de la technologie mondiale et les dirigeants financiers, pour poursuivre avec succès la stratégie de la société et pour améliorer la capitalisation de la société»[27]. Selon le Wall Street Journal, le rebranding[17] est conçu pour rendre la société plus ouverte[17].

Le projet de rebranding d'entreprise a été mis en œuvre par Apostle, un centre de communication stratégique, et Ilya Oskolkov-Tsentsiper, fondateur et copropriétaire de Winter, une agence britannique. La conception graphique a été développée sous la supervision de Hazel Macmillan[33] (British Airways fait partie de ses derniers projets). Le site a été développé par SomeOneElse, une agence basée au Royaume-Uni dont les projets comprennent HSBC, Land Rover et BBC. La société a dépensé 1,5 million de dollars pour le rebranding[17].

Selon une évaluation réalisée par la société de conseil suisse Assessa, la marque de la société de Rostec a une valeur de 31,2 milliards de roubles.

La marque de la société, qui a été lancé à la fin de 2012, est actuellement l'une des 15 marques les plus précieuses de la Russie et a une valeur similaire à celle des grandes sociétés telles que Rosneft et Rostelecom[34].

Rostec a été la première parmi les sociétés d'État russes à utiliser le potentiel des technologies de communication modernes. La politique d'ouverture à l'information a permis la création d'une nouvelle image de la société d'État.

Résultats financiers[modifier | modifier le code]

Selon les résultats financiers provisoires le chiffre d'affaires pour l'année 2012 total de Rostec a dépassé 960 milliards de roubles contre 817 milliards de roubles un an avant. Avec cela, les exportations dans plus de 70 pays du monde ont dépassé les 240 milliards de roubles. Le bénéfice net de Rostec en 2012 a atteint presque 40 milliards de roubles. Des prélèvements fiscaux des entreprises de Rostec sur les résultats de 2012 ont fait plus de 120 milliards de roubles. Des investissements dans la modernisation et dans le développement de la production ont dépassé 112 milliards de roubles. Le salaire moyen dans les entreprises du conglomérat a augmenté jusqu'à 26 200 roubles par mois contre 23 700 roubles un an avant.

Principaux indicateurs financiers, 2015[35] (1 dollar = 60,96 roubles):

  • Revenu consolidé, 18,7 milliards de dollars
  • Résultat net consolidé, 1,62 milliards de dollars
  • Revenus d'exportation, 5,0 milliards de dollars
  • Total des investissements, 2,1 milliards de dollars
  • Exportations de produits innovateurs, 1,81 milliards de dollars

Projets en cours[modifier | modifier le code]

  • En 2008 le groupe de compagnies Pirelli et la holding « Rostechnologies » ont signé un Mémorandum relatif aux conditions principales de la création d'une coentreprise pour la production des pneus pour les voitures et les camions. De départ, les parties envisageaient de construire une usine spécialisée pour la production des pneus à Togliatti, pourtant, ensuite leurs plans ont subi des modifications. En 2011, il a été décidé d'installer une production des pneus dans les capacités de production de ZAO « Sibour-holding » chez lequel, des usines de pneus de Kirov et de Voronej ont été achetés. La valeur totale des actifs transmis était de 222 millions d'euros. Actuellement, les parties font la modernisation des capacités de production. En janvier 2013, à l'usine de pneus de Voronej, il a été réalisé une mise en fonctionnement d'une nouvelle chaîne[36],[37]. Vers 2015, elle va produire 10,5 millions de pneus de voitures et de camions, et les ventes atteindront 500 millions d'euros.
  • En février 2008 AVTOVAZ et le groupe constructeur automobile français Renault avec la participation active de Rostec ont signé un accord de partenariat stratégique. L'accord a lancé une opération à grande échelle de la restructuration de l'entreprise nationale de la construction d'automobiles : des représentants de Renault sont entrés dans la direction de l'AVTOVAZ, et des actions de l'entreprise ont été partagées entre des participants du consortium. Avec cela, la compagnie française a reçu un portefeuille d'actions bloquant : 25 % plus une action. En 2009, entre Renault et AVTOVAZ, il a été signé un accord supplémentaire, selon lequel Renault a fait un apport des biens comprenant la transmission des technologies, de l'équipement de production, ainsi que des connaissances et de l'expérience d'expert d'un montant équivalent à 240 millions d'euros. Ces moyens ont été utilisés pour la modernisation de la chaîne de production d'AVTOVAZ et pour sa préparation à la fabrication des voitures Renault et Nissan, ainsi que pour des nouveaux modèles de Lada créés à l'aide d'innovations étrangères. Cela doit permettre à AVTOVAZ de reconstituer la rentabilité et de conserver des positions de leaders des marques Lada, Renault et Nissan sur le marché russe. Depuis 2011, l'alliance Renault-Nissan menait des négociations avec des copropriétaires d'AVTOVAZ, Rostec et « Troïka Dialog », au sujet de la participation majoritaire à la construction d'automobiles russe. En mai 2012, les parties ont obtenu des accords préalables sur la création d'une coentreprise à laquelle appartiendra 74,5 % d'AVTOVAZ. Avec cela, il a été stipulé que l'Alliance Renault-Nissan y recevra 67,13 % d'actions. C'est au mois de décembre 2012 que l'établissement juridique des accords a eu lieu[38].

Ainsi, l'Alliance Renault-Nissan et Rostec apporteront leurs parts à l'usine (28,98 % et 25 %), à la coentreprise, laquelle achètera ensuite 20,14 % d'actions appartenant à « Troïka Dialog ». Finalement, la part effective de Renault-Nissan dans l'AVTOVAZ sera de 50,1 %, de Rostec 24,5 % ce qui représente un portefeuille d'actions bloquant (en raison de la distribution historique du capital social d'AVTOVAZ, pas tous les 100 % d'actions de la compagnie sont effectivement votantes, mais seulement près de 94 %). Compte tenu des intrants dans la coentreprise, AVTOVAZ a été estimé de trois fois plus cher que le marché.

  • En 2006, la holding VSMPO-AVISMA a conclu un accord avec Boeing au sujet de la création d'une coentreprise de traitement mécanique en titane des embouti en titane pour Boeing 787 et des avions de ligne russes, et en 2007, il a été signé un accord à cet effet. La construction d'une nouvelle usine, le recrutement et la formations des employés, pour l'installation des machines-outils, tout cela n'a pris que deux ans, et en 2009, une des plus modernes entreprises dans le monde créée avec la participation de Rostec, Ural Boeing Manufacturing, a commencé son fonctionnement[39]. Au mois d'octobre 2012, VSMPO-AVISMA a signé un mémorandum avec Boeing qui prévoit une expansion de la puissance d'Ural Boeing Manufacturing[40]. La coentreprise a acquis quatre nouvelles machines-outils dont l'installation est prévue pour 2013. Les investissements supplémentaires seront de 12 millions de dollars[41]. Les partenaires développent des nouveaux alliages et technologies en titane pour la construction aéronautique. Il s'agit notamment d'alliage en titane « Ti5553 » permettant de diminuer le poids d'un avion.
  • Au mois de juillet 2008, Rostec a signé un accord avec la compagnie de holding « Metalloinvest », qui prévoit, en cas d'une victoire dans le concours, une création d'une coentreprise d'exploitation du gisement de cuivre d'Oudokan dans la Région de Tchita, dont les réserves sont estimés à 20 millions de tonnes de cuivre, soit 1,3 milliards de tonnes de minerais ce qui constitue 30% de toutes les réserves prouvées de la Russie. Au mois de septembre de la même année, le concours a été gagné par le Combinat d'extraction et d'enrichissement minier de Mikhaïlovski (qui fait partie de « Metalloinvest »). Au milieu de l'année 2012, on menait à Oudakan des travaux de préparation pour l'exploitation du gisement. En conformité au plan, l'extraction doit commencer au plus tard au mois de juin 2014.
  • Le 11 novembre 2008, Rostec a acquis 25,1 % des actions de la compagnie WiMAX Holding Ltd, l'actionnaire principal de la compagnie Skartel, opérateur WiMAX du réseau Yota[42].
  • En novembre 2009, Rostec et Thales ont signé un mémorandum sur le partenariat et la coopération dans le domaine des systèmes électroniques dans la défense et l'industrie aérospatiale. Ce document a réglementé la coopération de deux organisations dans les échanges et l'utilisation commune des performances de hautes technologies dans les domaines civils, comme dans ceux de défense. En 2010, les parties ont pris une décision d'élargir le cadre de coopération et ont signé un accord supplémentaire de coopération, conformément auquel, ils sont convenus de créer une coentreprise de développement, de production et de service après vente dans les domaines d'organisation de la circulation aérienne et de l'avionique intégrée modulaire pour l'aviation civile. La coentreprise est organisée sur la base de l'usine d'optique et de mécanique de Vologda et est engagée dans la production licenciée de caméras de thermo-vision « Katrin-FC » et « Katrin-XP », et des jumelles de thermo-vision portables « Sophie-MF ».
  • En 2010 « Hélicoptères de Russie » faisant partie de Rostechnologies a obtenu un accord avec la compagnie Agusta Westland faisant partie de Finmeccanica sur la création d'une coentreprise « HeliVert » pour le montage des hélicoptères AW139 à une nouvelle usine dans le village de Tomilino de la région de Moscou[43],[44]. En 2012, les parties ont aussi pris une décision d'élargir la portée de la coopération et ont signé un accord préalable, un marché à commandes sur la conception, production et vente en commun du plus moderne hélicoptère monomoteur d'une masse de 2,5 t.
  • En plus, Rostec développe une coopération active avec d'autres partenaires étrangers et les plus grandes compagnies de transport et d'énergie de la Russie, avec des groupes industriels, des structures d'État, autorités locales et régionales, entités de la Fédération de Russie. Rostec a signé des accords de coopération avec les sociétés suivantes : OAK[45], OSK, RJD, « Aeroflot », « Lukoil », « Gazprom »[46] et autres.

Le mécanisme principal de la coopération avec des organes du pouvoir exécutif sont des accords de coopération dans des divers axes d'activités y compris l'assistance à la conception, à la fabrication, à l'exportation et à la production industrielle de haute technologie à usage civil, double et militaire. Pour le mois de septembre 2012, Rostec a conclu des accords avec 31 régions, dans 26 entités de la Fédération de Russie, Rostec a ouvert ses bureaux de représentation.

Politique sociale de Rostec[modifier | modifier le code]

Dans les entreprises contrôlées par Rostec travaillent environ 450 000 personnes[47]. Rostec se sent particulièrement responsable pour 21 entreprises y faisant partie et constituant une mono-activité urbaine[48]. Comme un exemple de l'activité de Rostec axée à la stabilisation de la situation sociale dans les mono-activités urbaines, les médias présentait la politique par rapport d'AVTOVAZ, l'entreprise qui constitue une mono-activité de Togliatti en période de la crise économique 2008-2009. Malgré des licenciements importants, on a réussi à éviter d'une explosion sociale dans la ville, le programme spécial de reclassement des gens licenciés a été mis en place. Dans la ville de Verkhniaya Salda (Région de Sverdlovsk) où se trouve une des entreprises VSPMO-AVISMA, le taux de chômage est moins de 1%[49].

Projet national « Santé »[modifier | modifier le code]

Dans le contexte de la réalisation du projet national prioritaire Projets nationaux « Santé », Rostec a construit neuf centres fédéraux de hautes technologies médicales. Depuis 2010, il a été mis en exploitation cinq centres de la chirurgie cardiovasculaire (Khabarovsk, Krasnoyarsk, Tcheliabinsk, Perm et Kaliningrad), deux centres de neurochirurgie (Tiumen et Novossibirsk) et deux centres de traumatologie, orthopédie et endoprothèses (Smolensk et Barnaoul)[50].

Programme de développement des centres périnataux[modifier | modifier le code]

Rostec participe au programme de développement des centres périnataux en collaboration avec le ministère de la Santé de la Fédération de Russie, la Caisse fédérale d'assurance médicale obligatoire et les autorités fédérales des États membres[51],[52].

Le programme prévoit de créer des établissements de santé de pointe dans les régions russes afin de fournir une aide médicale abordable et qualitative aux mères et aux enfants (y compris les périodes de soins infirmiers prénatals). Le programme aidera à réduire considérablement les taux de mortalité infantile et maternelle et à augmenter le taux de survie des enfants qui ont une masse corporelle faible et extrêmement faible pendant les premiers stades de la grossesse.

Rostec établit et équipe des centres perinatals dans 15 états membres de la Fédération de Russie:

Programme de logement pour les employés de la Société[modifier | modifier le code]

En 2015, le Programme de logement de la Société de l’État Rostec a été approuvé, qui visait à attirer et retenir des spécialistes qualifiés, des employés pour lesquels la Société subit un déficit en personnel ainsi que des jeunes spécialistes diplômés des universités et des établissements d'enseignement secondaire clés pour la Société.

Conformément au Programme, le soutien de la Société et des employés de ses entreprises s'effectue dans trois domaines:

  • la compensation ou la subvention d'intérêt ou le paiement initial du prêt immobilier;
  • la compensation ou la subvention des paiements de location et de services publics;
  • le soutien administratif, méthodologique et financier des associations d'habitations des employés de la Société dans le complexe de l'industrie de la défense.

Formation[modifier | modifier le code]

Grâce au programme éducatif de la Société, des conditions pour le développement durable des ressources en personnel sont créées, ce qui favorise la qualité du personnel de gestion et permet de se conformer aux exigences actuelles et aux normes internationales dans la gestion de l'activité d'innovation de la société.

Rostec coopère avec 312 universités  qui ont conclu des partenariats  avec les entités de la Société pour la formation ciblée de spécialistes, le développement de la coopération dans le cadre de la science et de la technologie et la performance des travaux conjoints de recherche, de conception et de technologie.

Le nombre de départements de base des sociétés du holding et des entreprises de la Société dans les universités est de 294. Il y a eu 165 projets d'innovation mis en œuvre en coopération avec les universités en 2015. Le volume de financement des travaux de recherche, de conception et de technologie dans le cadre de ces projets était de 2,8 milliards de roubles.

La société a créé un département de la gestion dans le domaine de la coopération militaire et technique à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou (MGIMO) qui a formé et a fourni un emploi dans la société à plus de 80 étudiants. Rostec poursuit sa coopération avec d'autres institutions d'enseignement supérieur de premier plan, notamment l'Université technique d'État de Moscou Bauman[54] et l'Université russe d'économie Plekhanov[55].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Rostec fournit de l'aide caritative et parraine l'éducation et le secteur des arts et de la culture; il soutient des événements majeurs importants de la vie culturelle et publique du pays[12].

Rostec soutient également les sports russes et les compétitions socialement importantes, les établissements d'enseignement et la formation du personnel pour les entreprises de la Société.

Le 27 novembre 2007, Rostec est devenu le partenaire général du Club de football de Samara « Krylia Sovietov », mais en 2011, Rostec a décidé de cesser le soutien de l'équipe[56].

En 2010 et 2011, Rostec était sponsor du pilote de la Formule-1 Vitaly Petrov. Et en 2012 « Hélicoptères de Russie » est devenu partenaire de l'équipe « Caterham F1Team » que Vitaly Petrov représente[57].

En mai 2015, Rostec est devenu un partenaire stratégique du club de football Arsenal Toula. L'accord est un document complet visant à soutenir et développer les sports de masse à Toula sur la base du club de football Arsenal. Rostec est devenu un fondateur et le principal partenaire du festival international des feux d'artifice, et a soutenu pendant de nombreuses années le Festival de la Tour de Spasskaya.

Le Festival international de musique militaire de la Tour de Spasskaya a lieu chaque année sous les auspices de Rostec. Les meilleurs groupes militaires russes et étrangers jouent de la musique folk et pop et les unités de gardes d'honneur des chefs d'État démontrent leurs compétences sur la Place Rouge à Moscou. Rostec a soutenu le tout premier Festival International des Feux d'artifice en Russie. Les meilleurs pyrotechniciens d'Europe, d'Asie, d'Amérique latine et de Russie ont participé à cet événement de feux d'artifice et de musique sur la Colline des moineaux à Moscou.

En 2015, Rostec a soutenu l'équipe russe dans un événement sportif international pour les personnes ayant une déficience intellectuelle, les Jeux Olympiques Mondiaux Spéciaux, à Los Angeles. 248 athlètes et entraîneurs de 25 régions russes ont participé aux Jeux Olympiques Spéciaux d'été de 2015. Les athlètes ont participé dans 24 disciplines, notamment l’athlétisme, la natation, le judo, le powerlifting, le handball, le volley-ball, le football, le basket-ball, la gymnastique rythmique et artistique, le badminton et autres. L'équipe russe a remporté 119 médailles d'or, 50 d'argent et 42 de bronze. Selon les résultats des Jeux Olympiques Spéciaux, l'équipe russe a remporté 26 médailles d'or et a pris la première place, battant les États-Unis, le Canada et cinq équipes chinoises.

En association avec l'Union russe de l'ingénierie, Rostec a organisé les Olympiques scolaires pour les métiers d'ingénierie intitulé «Étoiles: Talents en Défense et Sécurité», la plus grande épreuve des Olympiques russes pour les étudiants. La participation aux Olympiques encourage l'intérêt des élèves pour la recherche scientifique et renforce l'afflux de jeunes talentueux dans les universités régionales.

La Société est co-organisatrice du Forum industriel international des jeunes ingénieurs du futur. Le forum est reconnu comme une plate-forme unique pour l'échange d'expériences professionnelles entre jeunes scientifiques russes et étrangers et spécialistes de l'industrie. En cinq ans, plus de 5000 jeunes spécialistes, scientifiques, universitaires et postuniversitaires de plus de 40 pays ont participé à l'événement.

En 2015, avec le soutien de la Société Rostec, les III Olympiques digitales internationales pour étudiants ont eu lieu dans les disciplines scientifiques, techniques et naturelles. Cette compétition intellectuelle a été organisée en trois tours et a couvert un auditoire de milliers d'étudiants de toute la Russie et d'autres pays. Le prize pool des Olympiques était égal à 3 millions de roubles.

En améliorant la formation professionnelle des employés, Rostec coopère avec le mouvement WorldSkills[58]. En 2015, la Société et WorldSkills Russie ont conclu un accord de coopération qui vise principalement le travail conjoint sur la formation des spécialistes des industries de haute technologie. La Société de l’État Rostec est un associé général de WorldSkills Russie conformément à un accord de trois ans[59].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rbc.ru/business/02/08/2016/57517e3f9a7947da06217058?from=newsfeed
  2. ROSTEC, DENEL SIGN DEFENCE PARTNERSHIP AGREEMENT
  3. 4-traders, « Kazanskiy vertoletnyi zavod OAO : Russian Helicopters names Rostec Deputy CEO Vladimir Artyakov as Chairman of the Board of Directors | 4-Traders », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  4. (en) Sputnik, « Russian Technologies on the way to becoming super-corporation », sur en.ria.ru (consulté le 21 mars 2017)
  5. (en) « The Federal Law of the Russian Federation "About the State corporation on assistance to development, production and export in », sur cis-legislation.com (consulté le 21 mars 2017)
  6. « Rostec Corporation: Private Company Information - Bloomberg », sur investing.businessweek.com (consulté le 21 mars 2017)
  7. « ARCHIVE OF THE OFFICIAL SITE OF THE 2008-2012 PRIME MINISTER OF THE RUSSIAN FEDERATION VLADIMIR PUTIN - Prime Minister of the Russian Federation », sur archive.premier.gov.ru (consulté le 21 mars 2017)
  8. Екатерина Дранкина, « Оборонка по последней моде », Журнал "Коммерсантъ Деньги", no 51,‎ , p. 35 (lire en ligne)
  9. Татьяна Гришина et Мария Черкасова, « Правила игры », Газета "Коммерсантъ", no 194,‎ , p. 15 (lire en ligne)
  10. ROSTEKHNOLOGIES : UN NOUVEAU SUPERHOLDING D’ÉTAT VOIT LE JOUR EN RUSSIE
  11. « Системы ПВО и сложные радиоэлектронные комплексы | Оборонпром », sur www.oboronprom.ru (consulté le 22 mars 2017)
  12. a et b « Rostec :: News :: Rostec and RDIF attract leading international funds to invest in Russian Helicopters », sur rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  13. « Свердловская область получила нового крупного налогоплательщика », sur Российская газета (consulté le 22 mars 2017)
  14. a et b Shvabe
  15. ROSTEC PREPARE PLUSIEURS IPOs
  16. (en) « Rostec », Wikipedia,‎ (lire en ligne)
  17. a, b, c, d et e Lukas I. Alpert, « A Defensive Rebranding Exercise », sur WSJ, (consulté le 22 mars 2017)
  18. « Kalashnikov Group transfer to private investors approved by Management Board of Rostec State Corporation - Kalashnikov Concern », sur kalashnikov.com (consulté le 22 mars 2017)
  19. Russia to be second largest weapon exporter
  20. Russia's weapons exports increase 12 percent to 15 billion dollars in 2012 – Putin
  21. (en) « The Federal Law of the Russian Federation "About the State corporation on assistance to development, production and export in », sur cis-legislation.com (consulté le 22 mars 2017)
  22. STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DE ROSTEC
  23. « Передача "Ростеху" имущественного взноса РФ продлена до 2015 г », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  24. « Rostec :: About :: Rostec strategy », sur rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  25. « Rostec :: News :: Rostec’s supervisory board has approved the corporation’s development strategy through 2025 », sur rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  26. Le conglomérat d’état « Russian technologies » a présenté sa nouvelle marque
  27. a et b « Ростех :: Медиа :: Госкорпорация «Ростехнологии» представила новый бренд », sur www.rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  28. « Ростех », sur YouTube (consulté le 22 mars 2017)
  29. « Ростех », sur www.facebook.com (consulté le 22 mars 2017)
  30. « Rostec (@RostecRussia) | Twitter », sur twitter.com (consulté le 22 mars 2017)
  31. « @rostec_russia • Photos et vidéos Instagram », sur instagram.com (consulté le 22 mars 2017)
  32. « Ростех », sur vk.com (consulté le 22 mars 2017)
  33. « Ростех :: Новости :: Оборонка по последней моде », sur www.rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  34. (en) « How Branding Works — BRICS Business Magazine », sur bricsmagazine.com (consulté le 22 mars 2017)
  35. « 2015 annual report »
  36. Запуск производственной линии компании « Pirelli » состоится на Воронежском шинном заводе
  37. Pneus : Rostech et Pirelli augmentent la production
  38. PARTENARIAT STRATÉGIQUE AVEC AVTOVAZ
  39. Boeing and VSMPO-AVISMA Announce Titanium Agreement
  40. Boeing and VSMPO-AVISMA agreed joint-venture extending and R&D cooperation
  41. VSMPO-AVISMA et Boeing créent de nouveaux alliages en titane
  42. Le premier YotaPhone arrivera en magasin dès novembre prochain
  43. Alliances mondiales : AgustaWestland s’allie avec Embraer et Russian Helicopters
  44. Vidéo : premier vol de l’AW139 assemblé en Russie
  45. Aéronautique : production conjointe Russie-Autriche d'avions de ligne
  46. Technip finalise deux accords avec Rostec pour répondre aux marchés subsea et onshore en Russie
  47. A Defensive Rebranding Exercise
  48. ДВАДЦАТКА « РОСТЕХНОЛОГИЙ »
  49. Уровень безработицы в Верхней Салде составил менее 1%
  50. Надеемся, что очередей в высокотехнологичные медцентры не будет – зам. гендиректора « Ростехнологий » Николай ВОЛОБУЕВ
  51. « Rostec :: csr :: Rostec to build perinatal centers », sur rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  52. (en) « Meeting with CEO of Rostec State Corporation Sergei Chemezov », President of Russia, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  53. (en) « Rostec and Penza region to join efforts for finishing perinatal center in 2016 », sur penzanews.ru (consulté le 22 mars 2017)
  54. Bauman Moscow State Technical University
  55. « Ростех :: Карьера :: Университеты - партнеры », sur www.rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)
  56. «Крылья» без «Ростехнологий»
  57. Болельщики попросили Путина найти спонсоров для Петрова
  58. « Rostec, WorldSkills Russia enter into agreement », sur www.akm.ru (consulté le 22 mars 2017)
  59. « Rostec :: News :: Rostec and WorldSkills Russia to create a talent pool for the industry », sur rostec.ru (consulté le 22 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]