KamAZ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

KamAZ
logo de KamAZ
illustration de KamAZ

Création 1969
Dates clés 23 Août 1990 - privatisation
Personnages clés Sergueï A. Kogoghin, Directeur Général
Forme juridique Société anonyme
Action MICEX-RTS (KMAZ)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Naberejnye Tchelny
Drapeau de Russie Russie
Direction Sergey V. Chemezov
Actionnaires Gouvernement russe : 49,9 %, auto-détention : 31,51%, Daimler AG : 15 % (au 31 déc 2017)
Activité poids-lourds
Produits camion, bus
Filiales ZMA
Effectif 36.000 (2016)
Site web http://kamaz.net/en/

Chiffre d’affaires 156,6 Md roubles russes (± 2,27 Md euros) (change au 5 jan 2018)
Résultat net 3,5 Md Roubles

KamAZ (en russe : КамАЗ, abréviation de Камский автомобильный завод, Kamski avtomobil'ny zavod, usine automobile de la Kama), est une entreprise russe fondée en 1969 et spécialisée dans la fabrication de camions, autobus et moteurs diesel. KamAZ a produit 38.192 véhicules en 2017, 11% de plus qu'en 2016 (34.432 unités).

Description[modifier | modifier le code]

Discours de Vladimir Poutine à l'occasion du 2 000 000e véhicule produit, le 15 février 2012.
KamAZ-55111 sur un chantier.
KamAZ.
KamAZ-55111.
Camion KamAZ sur le rallye Paris-Dakar.
Camion KamAZ-43501 de l'armée Russe.

KamAZ est l'un des constructeurs automobiles à avoir durablement survécu à la chute de l'Union soviétique, et ce de façon profitable.

Le catalogue compte aujourd'hui une trentaine de modèles, tant à usage civil que professionnel ou militaire. En 2006, KamAZ a produit 47 937 véhicules, dont 89,4 % de poids lourds[2]. Sur le segment des poids lourds, KamAZ représenta cette même année 54,4 % de la production russe, mais seulement 6,6 % de la production européenne et 1,46 % de la production mondiale[3].

En plus de ses usines russes de Naberejnye Tchelny, au Tatarstan, et de Neftekamsk, en Bachkirie, KamAZ dispose de lignes de production en Pologne, au Kazakhstan, en Azerbaïdjan, Ukraine, Éthiopie, en Iran (en partenariat avec Rakhsh Khodro) et au Vietnam.

L'agence d'État russe Rosoboronexport, par laquelle 30 % des exportations de KamAZ passent, envisageait en 2006 une prise de contrôle du constructeur[4]. Le but du gouvernement russe était de regrouper l'industrie automobile nationale[5], mais ce projet n'a pas vu le jour.

Depuis 2008, Daimler AG est le partenaire industriel stratégique de KamAZ, ayant acquis 11 % de son capital aux côtés de la BERD, prenant 4 % en 2010[6], auprès de la banque d'investissement russe Troika Dialog qui en détenait 21,1 %[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant les années 1960, la demande de camions moyens et lourds était très forte en Union soviétique, qui ne pouvait pas être satisfaite par les usines existantes. C'est pour cela que le Comité Central du parti communiste décida, en 1969, la création d'une nouvelle usine de production complète dans la ville de Naberežnye Čelny. Les travaux de construction de l'usine ont débuté le 13 décembre 1969 qui, sans aucune aide extérieure, a été édifiée en 5 ans. Le premier véhicule sortira de l'usine le 16 février 1976. 70% des machines nécessaires ont été importées des Etats-Unis (Swindell-Dressler, Holcroft, CE-Cast, Ingersoll Rand), Allemagne (Busch, Hüller Hille, Liebherr), Italie (Morando, Excella, Fiat), Suède (Sandvik), Japon (Komatsu & Hitachi). Le site de production comprend dix grands ateliers spécialisés d’une capacité maximale théorique de production de 65.000 camions, 1.000 autobus et 75.000 moteurs diesel par an. Le constructeur KamAZ est ainsi devenu un important constructeur de véhicules utilitaires.

En juin 1979, KamAZ a fêté le 100.000 camion produit.

En 1981, le Comité Central impose au constructeur de se diversifier et signe un accord de coopération avec Fiat pour se lancer dans la construction d'automobiles. A l'époque, en Union Soviétique, les seules voitures particulières disponibles étaient les fameuses VAZ, connue en Europe sous la marque Lada qui n'étaient autre que des variantes locales de l'antique Fiat 124 de 1964 produites à plus de 600.000 exemplaires par an. La demande de voitures plus petites était forte. Il fut alors décidé de lancer une automobile du gabarit de la Fiat 126. Le groupe italien Fiat se retire lorsque les dirigeants soviétiques n'arrivent pas à valider lequel des prototypes présentés sera mis en fabrication. Il faudra attendre encore 2 ans pour voir apparaître la petite Oka dont le premier exemplaire sortira de la nouvelle usine SeAZ de Serpoukhov 21 décembre 1987.

Le 25 juin 1990, l'usine d'Etat devient une société anonyme par actions, donc privatisée.

Le 14 avril 1993, l'usine de moteurs est ravagée par énorme incendie.

En décembre 2008, KamAZ ouvre son capital à l'allemand Mercedes-Benz à hauteur de 10%.

Le groupe KamAZ[modifier | modifier le code]

Le groupe KamAZ comprend plus de 110 filiales et sociétés associées et dispose de participations dans environ 50 entreprises. Le groupe comprend :

  • l'usine principale de Naberezhnye Chelny, production de camions,
  • NefAZ - Neftekamsky Avtosavod à Neftekamsk, production d'autobus, remorques et semi-remorques, constructions spéciales et matériel agricole,
  • KamAZ Métallurgie,
  • Fonderie et emboutissage
  • KamAZ Diesel
  • KamAZ Remdiesel
  • Service technique KamAZ
  • Société commerciale et financière KamAZ
  • KIP Master
  • Centre Scientifique Technique de KamAZ
  • KamAZ fabrication d'instruments spéciaux


Sport[modifier | modifier le code]

KamAZ participe aux épreuves de rallye-raid dans la catégorie camion, le Rallye Dakar au premier chef. Les KamAZ ont d'ailleurs particulièrement brillé sur les routes de Dakar en remportant le classement général camion en 1996, 2000, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2009[8], 2010[9], 2011[10], 2013[11], 2014[12], 2015[13] et 2017.

Modèles civils[modifier | modifier le code]

  • KamAZ 4308 - châssis cabine 4x2 lancé en 2004, le plus petit camion de la gamme,
  • KamAZ 43114 - camion 6x6 2ème génération, lancé en 1995 en version civile & militaire. La version civile a été remplacée par 43118,
  • KamAZ 43118 - camion 6x6 3ème génération, lancé en 1995, remplace le 43114, la version militaire a été remplacée en 2003 par le 5350,
  • KamAZ 43253 - châssis 4x2 lancé en 2001,
  • KamAZ 4326 - châssis cabine 4x4 lancé en 1995,
  • KamAZ 44108 - tracteur 6x6 (2001-2014),
  • KamAZ 45143 - camion benne 6x4 remplacé par le 55102,
  • KamAZ 5320 - camion benne basculante & ridelles 6x4 (1976-2000), remplacé par 53212,
  • KamAZ 53212 - camion ridelles 6x4 (1980-2002), remplacé par 53215,
  • KamAZ 53215 - camion ridelles 6x4, lancé en 1995, remplacé par le 65117,
  • KamAZ 53228 - Châssis cabine 6x4 (1989-2009), pour équipements spéciaux comme grue mobile ou grumier,
  • KamAZ 53229 - châssis cabine 6x4 (1995-2014) remplacé par le 65117,
  • KamAZ 53605 - châssis 4x2 lancé en 2005,
  • KamAZ 5410 - tracteur 6x4 (1976-2006), remplacé par le 54112,
  • KamAZ 54112 - tracteur 6x4 (1980-2006) remplacé par le 54115,
  • KamAZ 54115 - tracteur 6x4 (1995-2011), remplacé par le 65116,
  • KamAZ 5460 - tracteur 4x2, lancé en 2003, remplacé par le 5490,
  • KamAZ 55102 - camion ridelles 6x4 (1980-1990), remplacé par le 45143
  • KamAZ 55111 - camion benne de chantier 6x4 (1988-2012),
  • KamAZ 6460 - tracteur 6x4 lancé en 2003, remplacé par le 65806,
  • KamAZ 65111 - camion benne de chantier 6x6 lancé en 2003,
  • KamAZ 65115 - camion benne de chantier 6x4 lancé en 1995, remplacé par le 6520,
  • KamAZ 65116 - tracteur 6x4 lancé en 2005,
  • KamAZ 65117 - camion ridelles 6x4
  • KamAZ 6520 - camion benne de chantier 6x4 lancé en 2002, remplacé par le 6580,
  • KamAZ 6522 - camion benne de chantier 6x6 lancé en 2002, remplacé par 65802,
  • KamAZ 65224 - version porteur 6x6 du tracteur 6x6 civil et militaire lancé en 2004
  • KamAZ-65225 - tracteur 6x6 civil et militaire lancé en 2004
  • KamAZ 6540 - camion benne de chantier 8x4 lancé en 1996,
  • KamAZ-6560 - camion militaire 8x8 avec une seule version civile pour la lutte contre les incendies, lancé en 2005
  • KamAZ-65802 - camion benne 6x6 avec cabine Mercedes, lancé en 2016.


Modèles militaires[modifier | modifier le code]

KamAZ Typhoon en parade à Moscou le 9 mai 2015

En service dans l'armée russe :

  • KamAZ BPM-97 véhicule 4x4 blindé lancé en 1999,
  • KmaAZ 4310 - camion 4x4 de 1ère génération remplacé par 43114
  • KamAZ-4350 - version militaire du 4326,
  • KamAZ-5350 - lancé en 2003, il succède au 43118 militaire et a été remplacé par le 53501,
  • KamAZ-6350 - camion 8x8 lancé en 1998, remplacé par le 63501,
  • KamAZ-6560 - camion 8x8 lancé en 2005,
  • KamAZ-7850 - gamme complète de camions militaires tracteur-érecteur-lanceur et véhicule radar. Existe en 3 versions : 7850 camion 16x16 de 85 tonnes, 78509 en 12x12 de 80 t, 78504 de 90 t et 78508 en 8x8 pour le transport d'avions,
  • KamAZ-53501 - camion 6x6 lancé en 2003,
  • KamAZ-63501 - camion 8x8 lancé en 2004, remplacé en 2005 par le 6560,
  • KamAZ-65424
  • KamAZ-65225
  • KamAZ Typhoon ou KamAZ-63968 - véhicule blindé de transport de troupes, lancé en 2015. Disponible en versions 4x4, 6x6 & 8x8

Modèles pour rallyes[modifier | modifier le code]

  • KamAZ 4911 - 4x2
  • KamAZ-49252
  • KamAZ-49256
  • KamAZ-635050 – véhicule d'accompagnement lancé en 2003 - moteur Cummins 530 kW / 720 Ch DIN.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : KamAZ.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Московская Биржа - KMAZ » (consulté le 17 avril 2018)
  2. [PDF] « World motor vehicule production 2006 », OICA,
  3. [PDF] « World motor vehicule production by country and type, Heavy Trucks 2006 », OICA,
  4. Chine Industry Daily News, « Rosoboronexport Eyes KamAZ », (consulté le 1er janvier 2011)
  5. Kommersant, « AvtoVAZ, KAMAZ, GAZ to Consolidate into National Automobile Corporation », (consulté le 1er janvier 2010)
  6. « Bank joins forces with Daimler to turn around Russia’s leading partner », BERD, (consulté le 2 janvier 2010)
  7. [PDF] « KamAZ, company overview », KamAZ, (consulté le 2 janvier 2010)
  8. Classement de 1979 à 2009
  9. Vainqueur en 2010
  10. Vainqueur en 2011
  11. Vainqueur en 2013
  12. Vainqueur en 2014
  13. « Dakar - Camions - Serge Bruynkens gagne aussi la dernière étape », sur www.rtl.be, (consulté le 20 janvier 2015)