Rocade (voie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rocade.
La rocade de Vesoul.

Une rocade est un axe routier militaire assurant la liaison entre plusieurs pénétrantes et permettant ainsi (par analogie avec le jeu d'échecs[1]) de roquer des unités entre secteurs du front. Le terme est utilisé par le génie civil pour désigner une voie de circulation rapide urbaine qui contourne ou longe une agglomération. Une rocade peut rejoindre deux villes (par exemple la rocade entre Nice et Monaco), ou une voie périphérique qui contourne ou entoure une zone urbaine (par exemple à Paris, Bordeaux, Loudéac ou Rennes).

En France, la vitesse en ville est limitée par la loi à 50 km/h et à des vitesses avoisinantes par la signalisation. Une rocade permet donc de traverser la ville sans être exposé à ces limitations de vitesse, au prix d'un détour plus ou moins important.

En France, les rocades peuvent avoir le statut d'autoroute, des routes nationales ou départementales. La vitesse y est généralement limitée à 70 km/h, 90 km/h ou exceptionnellement à 110 km/h.

Les rocades permettent généralement une circulation sur deux ou trois voies. Elles sont conçues pour les automobiles, motocyclettes et véhicules de transport de marchandise, mais selon le cas peuvent être ouvertes aux cyclomoteurs voire aux vélos.

Parmi les agglomérations françaises équipées de rocades on compte notamment Metz, Angoulême, Dijon, La Rochelle, Saintes, Niort, Bordeaux, Albi, Bourges, Rodez, Carcassonne, Toulouse, Troyes, Castres, La-Roche-sur-Yon, Rennes, Nantes, Pau, Lille, Caen, Lyon, Valence, Grenoble, Cholet, Angers et Le Mans.

Panonceau de signalisation routière français. Indique l’accès à une rocade.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article roquer dans le Trésor de la Langue française.