Portage (transport fluvial)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les transports
Cet article est une ébauche concernant les transports.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Portage.
Un portage de canoës.

Le portage est la mise hors d'eau, le transport terrestre puis la remise à l'eau d'une embarcation et de ses éventuelles marchandises sur une portion d'un cours d'eau afin de contourner un obstacle à la navigation ou de passer d'un bassin versant à un autre.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était la technique rudimentaire utilisée par les peuples autochtones pour éviter une zone de non-navigation, par exemple lorsque le courant est trop fort dans des rapides ou pour franchir une chute d'eau. La piste créée par le passage répété est aussi désignée sous le même terme. Le portage est aussi associé au transport en canot et aux voyageurs. Les premiers explorateurs Français en Nouvelle-France et les Français de Louisiane ont rencontré beaucoup de rapides et de cascades. Les Amérindiens transportaient leurs pirogues ou canoës pour éviter les obstacles de la rivière. Au fil du temps, les portages importants ont été parfois remplacés par des canaux avec écluses.

Le portage primitif implique de transporter l'embarcation et son contenu sur toute la longueur du portage. Les petits canoës peuvent être transportés à dos sur les épaules[pas clair] et historiquement, les voyageurs ont souvent employé des bandeaux frontaux pour transporter le canoë et la charge sur leur dos.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :