Passages couverts de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du passage Choiseul, dans le 2e arrondissement, mettant en évidence l'architecture caractéristique des passages couverts du XIXe siècle.

Les passages couverts de Paris, en France, sont un ensemble de voies tracées au milieu des immeubles, abritant le plus souvent des galeries commerciales, et qui sont recouverts d'une structure protectrice.

Il convient de les distinguer d'autres voies parisiennes dénommées également passages mais dont le tracé évolue à l'air libre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Exemple d'éclairage zénithal — Galerie Vivienne

De façon typique, les passages couverts de Paris forment des galeries percées au travers des immeubles ou construites en même temps qu'eux. Ces galeries sont couvertes par une verrière offrant un éclairage zénithal qui leur donne une lumière particulière.

La quasi-totalité des passages couverts se trouve sur la rive droite de la Seine, à l'intérieur des limites de Paris avant son extension de 1860, principalement près des Grands boulevards, c'est-à-dire dans les zones drainant la clientèle aisée à l'époque de leur construction.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La plupart des passages couverts furent construits dans la première moitié du XIXe siècle, afin d'abriter une clientèle aisée des intempéries et de proposer le plus souvent un ensemble de commerces variés. Paris comptera jusqu'à 150 passages couverts dans les années 1850 et exportera le modèle vers plusieurs autres villes en France (le Passage du Commerce, à Niort, sera ainsi le premier passage de ce type ouvert en province (1829), suivi par la Galerie Bordelaise (1833) à Bordeaux et le Passage Pommeraye (1840) à Nantes) puis à l'étranger à la fin du XIXe siècle.

Les travaux d'Haussmann, qui ouvrent les quartiers en perçant de grandes avenues, et la concurrence des grands magasins conduiront à la disparition de la plupart des passages.

Liste des passages accessibles[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente la liste des passages couverts qui existent encore et qui sont accessibles au public. Quelques informations plus détaillées figurent dans le tableau de la section suivante, avec une liste plus complète, étendue aux passages disparus et aux passages actuels interdits au public.

Arr. Nom Date Extrémités Horaires Protection Long. Illustration
+01,er Passage des Deux-Pavillons 1820 « Inscrit », notice no PA00085994 +033, Passage 2 Pavillons.JPG
+01,er Galerie Véro-Dodat 1826 Lundi-samedi (hors jours fériés) h-22 h « Inscrit », notice no PA00085995 +080, Galerie Véro-Dodat
+02,e Passage Ben-Aïad 1826 Fermé au public « Inscrit », notice no PA75020007 +090, Passage Ben Aïad.JPG
+02,e Passage du Bourg-l'Abbé 1828 Lundi-samedi h-19 h 30 « Inscrit », notice no PA00086097 +047, Passage du Bourg-l'Abbé
+02,e Passage du Caire 1798 Lundi-vendredi h-18 h 30 +360, Passage du Caire
+02,e Passage Choiseul 1829 « Inscrit », notice no PA00086088 +190, Passage Choiseul
+02,e Galerie Colbert 1826 « Inscrit », notice no PA00086023 +083, Galerie Colbert
+02,e Passage du Grand-Cerf 1825 Lundi-samedi h 30-20 h 30 « Inscrit », notice no PA00086089 +117, Passage du Grand-Cerf
+02,e Passage des Panoramas 1800 h-24 h « Inscrit », notice no PA00086090 +133, Passage des Panoramas
+02,e Passage du Ponceau 1826 Lundi-vendredi h-19 h +092, Passage du Ponceau
+02,e Passage des Princes 1860 Lundi-samedi h-20 h « Inscrit », notice no PA00086091 +080, Passage des Princes
+02,e Passage Sainte-Anne « Inscrit », notice no PA00086088 +047, Passage Sainte-Anne
+02,e Galerie Vivienne 1823 h 30-20 h 30 « Inscrit », notice no PA00086024 +176, Galerie Vivienne
+03,e Passage Molière « Inscrit », notice no PA00086230 +046, Passage Molière
+03,e Passage Vendôme 1827
  • Lundi-vendredi h 15-20 h
  • Samedi h-20 h
« Inscrit », notice no PA00086231 +057, Passage Vendôme
+06,e Cour du Commerce-Saint-André 1776 « Inscrit », notice no PA00088654 +120, Cour du Commerce-Saint-André
+08,e Cité Berryer « Inscrit », notice no PA00088811 +095, Entrée cité Berryer (ou Village Royal)
+08,e Arcades du Lido 1926
+08,e Galerie de la Madeleine 1845 Lundi-samedi (hors jours fériés) h-19 h « Inscrit », notice no PA00088815 +053, Galerie de la Madeleine
+08,e Passage Puteaux 1839 Lundi-vendredi h-24 h +029, Passage Puteaux
+09,e Passage du Havre 1845 +115, Passage du Havre
+09,e Passage Jouffroy 1845 h-21 h 30 « Inscrit », notice no PA00088996 +140, Passage Jouffroy
+09,e Passage Verdeau 1847
  • Lundi-vendredi h 30-21 h
  • Samedi-dimanche h 30-20 h 30
« Inscrit », notice no PA00088997 +075, Passage Verdeau
+10,e Passage Brady 1828 « Inscrit », notice no PA75100007 +216, Passage Brady
+10,e Passage du Prado 1830 h 30-19 h +120, Passage du Prado

Liste des passages, existants et disparus[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Valance, Thiers, bourgeois et révolutionnaire, Flammarion Grandes Biographies, 2007, page 41.
  2. Paris disparu : le passage du pont-neuf et Therese Raquin par Bernard Vassor, association Autour du Père Tanguy, 9 mars 2007

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Richard Khaitzine, Galeries et passages de Paris : À la recherche du temps passé, Grenoble, Le Mercure dauphinois, coll. « Le p'tit flâneur », , 303 p., poche (ISBN 978-2-35662-032-3)
  • Jean-Claude Delorme et Anne-Marie Dubois (photogr. Martine Mouchy), Passages couverts parisiens, Paris, Parigramme, , 189 p. (ISBN 978-2-84096-055-3 et 2-84096-055-9)
  • François Macé de Lépinay, « En passant par les passages », Monuments historiques, no 108,‎ , p. 49-57 (ISSN 0153-3673)
  • Johann Friedrich Geist, Le Passage. Un type architectural du XIXe siècle, traduction par Marianne Brausch, Pierre Mardaga éditeur, s.d. (1988-1989 ?), (ISBN 2-87009-315-2) ; traduction revue et complétée de la 4e édition en langue allemande, (de) J.-F. Geist, Passagen, ein Bautyp des 19. Jahrhunderts, München, Prestel-Verlag, 1969, 1978, 1979, 1982 (ISBN 978-3-7913-0487-8)
  • Patrice de Moncan (photogr. Pierre Clapot), Les Passages couverts de Paris, Paris, Les Éditions du Mécène, (ISBN 978-2-907970-17-4 et 2-907970-17-8)
  • Bernard Marrey et Paul Chemetov, Familièrement inconnues... architectures, Paris 1848-1914, Paris, Secrétariat d'État à la Culture, , p. 15-16
  • Bertrand Lemoine (préf. Jean-Pierre Babelon), Les passages couverts en France, Paris, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, , 253 p. (ISBN 978-2-905118-21-9 et 2-905-118-21-0)
  • Bertrand Lemoine, Les Passages couverts à Paris, Paris, 1983, 532 p., th. 3e cycle en hist. mod. et contemp. à l'EPHE
  • Catherine Grive, Bertrand Dalin et Paméla Cauvin (photogr. Sylvain Sonnet), Passages couverts de Paris : Promenades illustrées dans les passages parisiens, Paris, Déclics, coll. « Tranches de ville », , 107 p. (ISBN 978-2-84768-184-0)
  • Sybil Canac et Bruno Cabanis (photogr. Bruno Cabanis), Passages couverts de Paris : French and English texts, Issy-les-Moulineaux, Massin, coll. « Les Essentiels du Patrimoine », , 192 p. (ISBN 978-2-7072-0707-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :