Ratonneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde insulaire image illustrant Marseille
Cet article est une ébauche concernant le monde insulaire et Marseille.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ratonneau
Port et village de Ratonneau
Port et village de Ratonneau
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Archipel du Frioul
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 43° 17′ 02″ N 5° 18′ 34″ E / 43.283889, 5.309444
Point culminant non nommé (76 m)
Géologie Île continentale
Administration
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Commune Marseille
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+01:00

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ratonneau
Ratonneau

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
Ratonneau
Ratonneau
Îles en France

L'île de Ratonneau est une des îles de l'archipel du Frioul.

Elle est longue approximativement de 2,5 km sur 0,5 km de large. Elle est reliée à l'île de Pomègues par la digue Berry construite en 1822.

Elle fait partie des 1° et 7° arrondissements de la ville de Marseille, formant le Canton de Marseille-Saint-Lambert. Elle fait partie du Parc Maritime des Îles du Frioul/

Histoire[modifier | modifier le code]

Fort ratonneau

Des vestiges de présence néolithique ont été trouvés dans l'archipel.

En 49 av. J.-C., la flotte romaine qui assiège Marseille mouille sur cette île.

Après la grande peste de Marseille, cette île servira de lieu de quarantaine pour les bateaux qui venaient de pays étrangers.

Au XIXe siècle, l'architecte Penchaud y édifiera un hôpital destiné à recevoir les maladies contagieuses, l'hôpital Caroline.

Défenses avancées de Marseille, les iles recevront des fortifications militaires tout au long de leur histoire. Depuis Henri IV, Louis XIV, puis Napoléon, la IIIe République, et l'occupation allemande, ont ainsi profondément remanié le paysage naturel, ainsi que les bombardements du débarquement de Marseille. Sur Ratonneau on peut voir :

Constructions
  • le Fort de Ratonneau[1], qui a connu plusieurs édifications successives sur le même site. Il est au centre de l'île
  • la batterie du Cap de Croix[2], à l'extrémité Est de l'île.
  • l'une des stations du service de pilotage de Marseille-Fos y est également implanté. Dite Maison des Pilotes, c'est une construction en forme d'étrave de bateau pointé vers la mer datant des années 1950 remplaçant la petite maison des pilotes détruite pendant la dernière guerre. Cette station est plus particulièrement en charge du pilotage des ferrys et cargos en provenance de la Corse et du Maghreb
  • l'Hôpital Caroline au Nord-Est de l'île.
  • le Fort de Brégantin à l'extrémité Ouest de l'île. Propriété privée du plasticien Jean-Claude Mayo, et aujourd'hui du designer Ora-ïto.
Calanques et plages
  • Calanque du Fond de Banc au Nord-Est de l'île
  • Plage Saint-Estève dans la Calanque éponyme au Sud-Est de l'île
  • Plage de Morgeret dans la calanque éponyme au Nord-Ouest de l'île
  • Plage du Grand-Soufre au Sud-Ouest de l'île
  • Calanque des Lindes au Nord-Ouest de l'île.

L'ile est restée longtemps terrain militaire, totalement interdite au public. Dans les années 1970, le maire Gaston Defferre obtenait de la Défense Nationale la création d'un nouveau quartier de Marseille, assorti d'un port de plaisance. On y trouve en 2008 un noyau urbain comprenant 450 logements environ, une quinzaine de commerces touristiques, une caserne de pompiers, un centre de vacances Léo Lagrange, et un port de plaisance de plus de 600 bateaux.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui l'île de Ratonneau est une île essentiellement à vocation touristique balnéaire. On y accède par des bateaux ferryes qui font la navette entre le vieux port de Marseille et le port du Frioul, sur l'île de Ratonneau.

La circulation automobile y est interdite.

Panneau d'affichage de l'île de Ratonneau
Plage de Saint-Estève

Notes et références[modifier | modifier le code]