Raphaël Pidoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pidoux

Raphaël Pidoux (né en 1967) est un violoncelliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raphaël Pidoux débute le violoncelle avec son père Roland Pidoux. Il remporte en 1987 le Premier Prix du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Philippe Muller. Il se perfectionne à l’Indiana University avec Janos Starker. En tant que chambriste, il étudie auprès de Menahem Pressler et des membres du Quatuor Amadeus à la Hochschule de Cologne. En 1988, Il remporte le Concours international de musique de l'ARD de Munich ainsi que le 3e Prix du Concours international Jean-Sébastien Bach de Leipzig.

Raphaêl Pidoux à Vollore-Montagne (Puy-de-Dôme) le 17 juillet 2014

Il joue sur un violoncelle de Goffredo Cappa (1680).

Le Trio Wanderer[modifier | modifier le code]

Il est le violoncelliste du Trio Wanderer[1], avec lequel il mène une carrière internationale jouant notamment au Théâtre des Champs-Élysées, au Wigmore Hall de Londres, à l’Herkulessal de Munich, aux Konzerthaus de Vienne et Berlin, au Concertgebouw d’Amsterdam, au Musikverein de Graz, à la Scala de Milan.

Le Trio Wanderer s'est produit aux festivals de Salzbourg, Edimbourg, Montreux, Feldkirch, Schleswig Holstein, Stresa, Osaka, mais aussi au Festival de La Roque-d'Anthéron, à La Folle Journée de Nantes[2]

Le Trio Wanderer a joué sous la direction de Yehudi Menuhin, Christopher Hogwood, Charles Dutoit et James Conlon, avec l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre national d'Île-de-France, les orchestres de Nice, Pays de Loire, Montpellier, Teneriffe, La Coruna, le Radio Symphonie Orchester de Berlin, le Sinfonia Varsovia, le Grazer Philharmoniker Orchester, le Stockholm Chamber Orchestra, le Gürzenich-Orchester de Cologne… également aux côtés de Wolfgang Holzmair, François Leleux, Paul Meyer, Pascal Moraguès, Antoine Tamestit...

Enfin, le Trio Wanderer a gagné trois Victoires de la musique classique en 1997, 2000 et 2008.

La musique de chambre[modifier | modifier le code]

La musique de chambre tient une place importante dans sa carrière. Il joue seul ou entouré de Christophe Coin et l’Ensemble baroque de Limoges, Emmanuel Pahud, Raphaël Oleg, les Quatuors Manfred, Modigliani, Mosaïques, l’Orchestre « Les Siècles » que dirige François-Xavier Roth

En 2008, il est un des fondateurs des "Violoncelles français" avec Emmanuelle Bertrand, Eric-Maria Couturier, Emmanuel Gaugué, Xavier Phillips, Roland Pidoux, Nadine Pierre et François Salque.

Enseignement & pédagogie[modifier | modifier le code]

Depuis septembre 2014, Raphael Pidoux enseigne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il succède à Philippe Muller.

Il a été membre de jurys au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon, de jurys internationaux tels que le Concours international de musique de l'ARD de Munich (discipline violoncelle et trio avec piano), Concours International de Graz (discipline trio avec piano).

Il a été l'invité de Master-classes à l'Université de Séoul, au Conservatoire Supérieur de Madrid, à l'Université Toho de Tokyo (sur l'invitation de Tsuyoshi Tsutsumi).

Depuis 2009, il est vice-président de l'association Talents & Violoncelles[3], dont l'objectif est de prêter des instruments aux jeunes violoncellistes issus de milieux modestes. L'association rassemble des luthiers, des donateurs, des jeunes virtuoses : elle soutient tout à la fois la création de violoncelles issus de la grande tradition de la lutherie française et les jeunes musiciens trop souvent privés de bons instruments. Une initiative saluée par la presse musicale[4].

En 2010, il crée la biennale VioloncellEnSeine[5], dont il est le directeur artistique, organisée par l'Association française du Violoncelle. Lors de l'édition 2010, ont eu lieu un concours international de lutherie et d'archèterie, un concours national de jeunes violoncellistes pour les 8/16 ans, des concerts découvertes, un colloque, des expositions. La deuxième édition a eu lieu en 2012. La troisième édition aura lieu du 12 au 14 décembre 2014 au CRR de Paris.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec le Trio Wanderer[modifier | modifier le code]

Chez Harmonia Mundi[6][modifier | modifier le code]

Chez Sony Classical[modifier | modifier le code]

Chez Mirare[modifier | modifier le code]

  • Bruno Mantovani, Huit moments musicaux pour violon, violoncelle et piano / Cinq pièces pour Paul Klee pour violoncelle et piano, avec Claire Désert (piano) MIR159

Chez Universal-Accord[modifier | modifier le code]

Chez Capriccio[modifier | modifier le code]

Chez Cyprès record[modifier | modifier le code]

Au sein d'autres formations[modifier | modifier le code]

La collection "Le Maître et l'élève"[modifier | modifier le code]

Radios/Télévision[modifier | modifier le code]

  • Documentaire "Le Trio Wanderer", réalisé par Chloé Perlemuter. Co-production Arte France/les Films d'ici, 2003, 41 min.
  • Enregistrement de trois émissions "Presto" pour France 2, 2008.
  • Entretiens sur Radio France, MEZZO, F2, F3, BBC, ARD, DSR, RSR, BR, NHK...

Distinctions[modifier | modifier le code]

Choc de l'Année du Monde de la Musique, Critic's Choice de Gramophone, CD des Monat de Fono Forum, Classical Internet Award, CD of the Month du BBC Music Magazine, Diapason d'Or de l'Année, Midem Classical Award, CD référence du New York Times, Victoires de la Musique en 2009, 2000 et 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Le site du Trio Wanderer
  2. [2] L'article de Marie-Aude Roux, "Pour le Trio Wanderer, le marathon de La Folle Journée de Nantes a déjà commencé", Le Monde, 02/02/2011
  3. site de l'association Talents & Violoncelles
  4. [3] L'article de Victor Tribot Laspière sur L'association Talents & Violoncelles, France Musique.
  5. [4] Le site de VioloncellEnSeine
  6. [5] La discographie du Trio Wanderer chez Harmonia Mundi
  7. [6] Disque chroniqué par Stephen Pritchard, The Guardian, 03/11/2013
  8. [7] Les Violoncelles français, Méditations (Label Mirare)
  9. [8] La chronique du disque par Joanne Talbot, Strad Magazine, 01/04/2010]

Liens externes[modifier | modifier le code]