La Folle Journée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Folle Journée
Image illustrative de l’article La Folle Journée
L'orchestre d'harmonie de Paimbœuf joue dans la grande halle de la Cité des congrès.

Genre Musique classique
Lieu Nantes, Loire-Atlantique
Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 12′ 47″ nord, 1° 32′ 33″ ouest
Scènes La Cité des congrès de Nantes
Date de création 1995
Fondateurs René Martin
Organisateurs La Cité des Congrès de Nantes
Direction artistique René Martin (Centre de réalisations et d’études artistiques)
Médias associés Radio France, Arte, Ouest-France, France 3 Pays de la Loire, wik, Diapason, Kostar, Télénantes
Site web http://www.follejournee.fr/
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
La Folle Journée
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
La Folle Journée
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
La Folle Journée

La Folle Journée est un festival de musique classique, organisé chaque année depuis 1995 à Nantes à la fin du mois de janvier ou au début de février.

Origines[modifier | modifier le code]

Créée à partir d'une idée originale du directeur artistique René Martin, La Folle Journée est une manifestation culturelle portée par Nantes Métropole et la Ville de Nantes. Conçue par le Centre de réalisations et d'études artistiques (CRÉA) et produite par La Cité des Congrès de Nantes, chaque édition du festival est consacré à un thème différent : un ou plusieurs compositeurs d'une période donnée de l'histoire de la musique de 1995 à 2014, ou encore un thème transversal depuis 2015[1].

La Folle Journée n'a jamais duré une seule journée : en 1995, année de sa création, elle durait un week-end. L’événement occupe désormais 5 jours, du mercredi au dimanche, et occupe plusieurs lieux culturel de la ville de Nantes, comme Le Lieu unique (depuis 2012) et s'est étendu à 15 autres villes de la région des Pays de la Loire[2].

Dès 2002, le concept de La Folle Journée s'exporte à l’étranger, notamment à Bilbao, Tokyo, Varsovie[3] et Ekaterinbourg[4].

En moyenne, la Folle Journée délivre 140 000 billets et propose durant le festival près de 300 concerts, joués par environ 1 500 artistes[5].

Le prix réduit des places favorise l'accès à un public non habitué aux concerts de musique classique, et l'accueil d'artistes de renommée internationale sont rendus possibles grâce à l'investissement des finances publiques : La Ville de Nantes, le Conseil régional des Pays de La Loire, le Conseil départemental de la Loire-Atlantique et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). La Folle Journée a de nombreux partenariats privés, dont la Banque CIC Ouest, partenaire officiel depuis 2016. Arte, France Musique, France 3 Pays de la Loire, Ouest France, Wik et Kostar, sont également partenaires médias de l’événement[réf. nécessaire].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le nom du festival fait référence à la pièce de théâtre de Beaumarchais « Le Mariage de Figaro ou La Folle Journée », qui a inspiré l'opéra Les Noces de Figaro de Mozart, premier compositeur « invité » en 1995. Bien qu'il dure actuellement plusieurs jours (cinq à Nantes, et les deux jours du week-end précédent dans la région), le nom de La Folle Journée a été conservé, même si la formulation Les Folles Journées est souvent utilisée[réf. nécessaire].

Pour faciliter l'approche de l’œuvre jouée et pour ouvrir la musique classique à un public élargi, les concerts durent 45 minutes, sauf exceptions. Le prix des places oscille entre 0 et 25 . La plupart des concerts ont lieu à la Cité des congrès de Nantes, comme à l'origine de la manifestation, et en particulier dans la grande halle avec son kiosque, scène ouverte du festival qui donne des concerts gratuits tout au long de la journée, avec des ensembles amateurs mais aussi des artistes-phares de l'édition[réf. nécessaire].

Les organisateurs[modifier | modifier le code]

Le CRÉA, Centre de réalisation et d’études artistiques, assure la direction artistique de l’événement. Son président est Jacques Dagault, son directeur artistique est René Martin[réf. nécessaire][6].

En mars 2021, des mouvements comptables irréguliers sont observés au sein de la Société anonyme d’économie mixte locale (SAEML) La Folle Journée ; la directrice Joëlle Kerivin démissionne[7]. Le montant du préjudice serait de 200 000€[8]. La ville de Nantes et la SAEML ont porté plainte[9]. Eric Montant est nommé directeur par intérim et pour les éditions 2021 et 2022[10]. Depuis février 2022, François Gabory est nommé à la direction de la culture à La Cité des Congrès de Nantes et est administrateur de La Folle Journée[réf. nécessaire][11].

Depuis octobre 2021, La Cité des Congrès de Nantes produit le festival et collabore avec le CRÉA[réf. nécessaire].

Thèmes[modifier | modifier le code]

Les premiers festivals ont été consacrés à des compositeurs uniques tel que Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms ou Bach. Les suivants ont eu des sujets plus étendus : les compositeurs français entre 1830 et 1930[12], les compositeurs russes de 1850 à nos jours, les baroques italiens[13], la génération romantique de 1810[14], ou ont associé des compositeurs proches : Haydn et Mozart en 2002[15], Beethoven et ses amis en 2005, de Schütz à Bach en 2009. Les années 2006 et 2007 ont été marquées par deux thèmes européens : L'Harmonie des Nations, de 1650 à 1750, et L'Harmonie des Peuples de 1860 à 1950[réf. nécessaire].

Chronologie des thèmes de La Folle Journée[16] :

La Folle Journée hors de Nantes[modifier | modifier le code]

Depuis 1995, le festival a connu une croissance continue. Il est passé 25 000 billets délivrés, 180 artistes et 35 concerts en 1995, à 145 000 billets délivrés dont 12 000 aux scolaires et personnes en situation de précarité, 1 800 artistes et 300 concerts en 2014[réf. nécessaire].

Depuis 2002, le week-end précédent l'évènement, des concerts sont également donnés en région, pour s'élargir depuis 2005, à onze villes des Pays de la Loire en plus de Nantes : Challans, Cholet, Fontenay-le-Comte, La Roche-sur-Yon, La Flèche, Laval, Sablé-sur-Sarthe, Saint-Nazaire, Saumur, L'Île-d'Yeu et Fontevraud-l'Abbaye au Centre Culturel de l’Ouest[réf. nécessaire].

La Folle Journée a été exportée dans d'autres villes du monde : Lisbonne de 2000 à 2006, Bilbao depuis 2002, au Japon à Tokyo depuis 2005 et dans quatre autres villes japonaises, Kanazawa en 2008, Niigata en 2010, Biwako et Tosu en 2011, au Brésil à Rio de Janeiro de 2007 à 2010, en Pologne à Varsovie depuis 2010 et en Russie à Iekaterinbourg depuis 2015[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Revivez la Folle Journée de Nantes 2015 sur France Musique », sur France Musique, (consulté le )
  2. « La Folle Journée de Nantes en Région : Schubert le voyageur du 21 au 23 janvier 2022 » (consulté le )
  3. « A l'étranger | La folle journée », sur La folle journée (consulté le )
  4. « La Folle Journée revient à Ekaterinbourg du 8 au 10 juillet », sur La France en Russie (consulté le )
  5. Mathieu GRUEL, « Nantes. Les cinq chiffres fous de la Folle journée » Accès libre,
  6. Julie Charrier-Jégo, « René Martin dévoile le thème de la Folle journée 2023 »,
  7. Antoine Pecqueur, « Démission de Joëlle Kerivin, directrice de La Folle Journée suite à des mouvements irréguliers sur les comptes », France Musique, 15 mars 2021.
  8. Marie Gicquel, « Folle journée de Nantes : Joëlle Kerivin aurait détourné plus de 200 000 euros », sur France Musique, (consulté le )
  9. Philippe Gault, « Folle Journée de Nantes : Des irrégularités dans les comptes, la directrice du festival Joëlle Kerivin démissionne », sur Radio Classique, (consulté le )
  10. « La Folle Journée garde le directeur intérimaire », sur www.ouest-france.fr,
  11. Julie Charrier-Jégo, « François Gabory, nouveau directeur administratif de la Folle journée »,
  12. « La musique française réhabilitée par La Folle Journée de Nantes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « NANTES. LA FOLLE JOURNÉE SERA BAROQUE », sur Le Telegramme, (consulté le )
  14. « Evasion romantique à la prison de Nantes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. Par Rodolphe L et ais Le 28 janvier 2002 à 00h00, « Mozart et Haydn ont affolé Nantes », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. « Rétrospective », sur La Folle Journée (consulté le )
  17. Une Folle Journée 2015 au cœur des passions, site officiel de la ville de Nantes.
  18. « En 2020, la Folle Journée lancera l'anniversaire mondial de Beethoven », sur 20 minutes (consulté le )

Compléments[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]