Festival international de piano La Roque d'Anthéron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Festival International de Piano de La Roque d'Anthéron
Image illustrative de l’article Festival international de piano La Roque d'Anthéron
Auditorium du parc

Genre Musique classique et Jazz
Lieu La Roque-d'Anthéron Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 43′ 07″ nord, 5° 18′ 39″ est
Période mi-juillet / mi-août
Scènes Parc du Château de Florans
Abbaye de Silvacane
Carrières de Rognes
Château-Bas Mimet
Musée Granet
Grand Théâtre de Provence
Date de création 1981
Fondateurs Paul Onoratini et René Martin
Statut juridique Association loi de 1901
Direction Jean-Pierre Onoratini et Marie-Claude Alcaraz
Direction artistique René Martin
Site web http://www.festival-piano.com/

Le Festival International de Piano de La Roque d‘Anthéron est un festival annuel, cofondé en juin 1981 par Paul Onoratini (1920-2010[1]) et René Martin. C’est l’un des plus grands[2] et prestigieux[3] rendez-vous pianistiques au monde, proposant une expérience musicale inédite au cœur de la nature.

Chaque été, entre les mois de juillet et août, le Festival se tient à ciel ouvert, dans le Parc du Château de Florans. Ainsi, le Festival s’est hissé à la hauteur des plus prestigieux rendez-vous musicaux en Europe et il a acquis le surnom de « Mecque du piano »[4],[5]. Outre les représentations de musique classique, le Festival intègre des créations contemporaines, des concerts de jazz et ponctuellement de musique électronique. Le Festival organise aussi des Masters Classes[6], pour promouvoir une nouvelle génération d’artistes. Chaque année, de jeunes musiciens issus des grands conservatoires nationaux, sont invités. Ils côtoient des professionnels de renom pour bénéficier de leurs conseils et de leur expérience durant une semaine de résidence.

Aussi, tous les étés depuis 1998, le Département des Bouches-du-Rhône et le Festival organisent le programme "Sur les routes de Provence"[7], tournée de concerts gratuits dans les villes et villages du département.

Historique[modifier | modifier le code]

Naissance du projet[modifier | modifier le code]

Bernard Onoratini, Paul Onoratini and René Martin

Paul Onoratini[8], très intéressé par la vie locale, est élu maire de la commune de La Roque d’Anthéron en 1959 pour le rester jusqu’en 1989. En 1971, avec l'aide de son fils Bernard, architecte d'intérieur féru de piano, il lance « Musique à Silvacane », un ensemble de sept concerts annuels. Par la suite, la DRAC (Direction Régionale de l'Action Culturelle) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur met en relation Paul Onoratini et René Martin dont l'ambition est de créer un Festival de piano à Aix ou dans ses environs. La découverte du Parc de Florans par ce dernier, éveille en lui l’idée du Festival et Paul Onoratini est enthousiasmé par le projet. Le premier Festival verra le jour en 1981[9], sur l'unique scène du Parc du Château de Florans et 9 000 spectateurs vinrent assister aux 12 concerts programmés. Dès le départ, le Festival accueille des interprètes prestigieux tels que Youri Egorov, Vlado Perlemuter, Martha Argerich ou encore Krystian Zimerman[10].

Direction du Festival[modifier | modifier le code]

Le Festival est le fruit d’une collaboration continue entre le directeur artistique René Martin et la famille Onoratini. Les premières décennies sont marquées de l’empreinte de Paul Onoratini, décédé en janvier 2010[11]. En 2007, son fils Jean-Pierre Onoratini, reprend le flambeau de la Présidence du Festival, épaulé par son frère Michel Onoratini, assurant le poste de vice-président délégué. En 2014, ce dernier devient Président à son tour. Fin 2016, Jean-Pierre Onoratini occupe à nouveau la fonction de Président avec à ses côtés sa sœur Marie-Claude Alcaraz, déjà impliquée depuis plusieurs années dans le Conseil d'Administration de l'association, elle devient alors vice-présidente déléguée.

Artistes[modifier | modifier le code]

Martha Argerich, Neilson Freire

Le Festival est le lieu de rencontre de tous les talents pianistiques, rassemblant aussi bien les jeunes talents que ceux dont la renommée n'est plus à faire. Depuis 1981, plus de 700 pianistes ont été invités et 2500 concerts ont été donnés.

Pianistes[modifier | modifier le code]

Youri Egorov

Parmi les artistes invités : Martha Argerich[12], Nelson Freire[12], Boris Berezovsky[13], Youri Egorov[14], Ievgueni Kissine[15], Zhu Xiao-Mei[16], François-Frédéric Guy[17], Claire Désert[18], Nikolaï Luganski[19], Brigitte Engerer[20], Arcadi Volodos[21], Anne Queffélec[22], Katia et Marielle Labèque[23], Alexandre Tharaud[24], Radu Lupu[25] Hélène Grimaud[26], Mauricio Vallina[14], Alexander Malofeev[27], Sviatoslav Richter[28], Zoltán Kocsis[29], Vlado Perlemuter[30], Nicholas Angelich[31], Grigory Sokolov[32], Fanny Azzuro[33], Daniil Trifonov[34] et Vikingur Olafsson[35] ont participé à la renommée du Festival.

Ensembles en Résidence[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, le Festival est une pépinière d’artistes[36] et il reçoit en résidence de jeunes ensembles (duos, trios, quatuors...) qui bénéficient pendant quelques jours de « Classes de Maîtres », tout en se produisant dans des villages des environs[37]. En proposant des Master Classes publiques[38], le Festival a pour ambition de promouvoir une nouvelle génération d’artistes, et pour vocation de permettre aux étudiants invités en résidence chaque année de côtoyer des professionnels et de bénéficier de leur expérience. Parmi ces maîtres : Émmanuel Strosser, Claire Désert, Christian Ivaldi[39] ou encore Vincent Coq, ce dernier ayant qualifié les master classes de "laboratoire de la transmission"[40].

Formations[modifier | modifier le code]

Le Festival place systématiquement le piano et par extension le clavier au centre de chaque représentation. Ainsi, le Festival organise des récitals de piano, de clavecin[41], d’orgue[42], de piano-forte ou de clavicorde. Régulièrement, d'autres instrumentistes rejoignent la scène, en formation d'orchestre comme le Concerto Köln[43], le Sinfonia Varsovia. Des formations en chambre sont aussi invitées : Gautier et Renaud Capuçon, Trio Wanderer, Orchestre de chambre de Paris. Ponctuellement, le Festival accueille aussi des ensembles baroques et des groupe de jazz.

Lieux des représentations[modifier | modifier le code]

Outre le Parc du Château de Florans, le Festival produit de nombreux concerts dans diverses scènes[44] des villes et villages des Bouches-du-Rhône et de Vaucluse.

L’Auditorium du Parc du Château de Florans[modifier | modifier le code]

C’est grâce au Parc du Château de Florans, ses allées de platanes et ses rangées de séquoias centenaires[45] que le Festival a construit son identité si singulière. Lors des récitals notamment, le pianiste est accompagné du chant des oiseaux et des cigales[46]. Ainsi Béatrice Rana, pianiste professionnelle qui s’est produite cinq fois à La Roque d’Anthéron, parle d’une "interaction constante entre les cigales et l’artiste, d’une connexion entre la musique et la nature"[47].

L’Auditorium est le lieu originel, emblématique du Festival, il est situé dans une clairière aménagée dans un bosquet du Parc. Dès 1982, une conque acoustique[48] y est installée, pour permettre une diffusion optimale des ondes sonores et pour donner aux concerts un caractère particulier. En 1984, des gradins de 1 400 places sont aménagés pour accueillir plus de public puis, en 1987, une nouvelle conque acoustique est construite pour que le Festival s’ouvre aux orchestres philharmoniques. Au fil de années, les gradins vont se multiplier et devenir plus larges et confortables. Une dernière conque est finalement installée en 2007, mesurant 28 mètres de large et 14 mètres de haut. Chaque année, 122 panneaux y sont montés et donnent à la scène une qualité acoustique digne des plus grands auditoriums[49].

Abbaye de Silvacane[modifier | modifier le code]

C’est une abbaye cistercienne située à La Roque d’Anthéron. Dans le cloître ou la nef de l'abbaye se déroulent principalement des récitals[50] de piano et de clavecin avec un style musical majoritairement baroque.

Les carrières de Rognes[modifier | modifier le code]

Depuis 1993, les anciennes carrières de Rognes[46] se transforment régulièrement en espace musical. Dans le cadre du Festival, il est possible d’assister à des concerts de Jazz[51]. De grands noms de ce courant s’y sont illustrés, tels que Keith Jarrett[52], Chick Corea[53], Herbie Hancock[46], le Monty Alexander Trio[54] ou encore Bojan Z[44]. Des concerts de musiques actuelles et électroniques y sont aussi donnés périodiquement. Laurent Garnier[55] s’y est ainsi produit en 2007, accompagné au piano de Benjamin Rippert, dans le cadre de son spectacle cinemix.

Sur les routes de Provence[modifier | modifier le code]

Elle consiste en une série de concerts gratuits donnés par les Ensembles en Résidence[56],[57]. Ceux-ci sont programmés dans différents villages des Bouches-du-Rhône tels que Lambesc, Manosque, Mollégès, Saint-Rémy-de-Provence et bien d'autres. Auparavant, elle était nommée «La route de la Durance aux Alpilles».

Autres lieux[modifier | modifier le code]

Chaque année, le Festival se produit dans plusieurs autres lieux de la région. Parmi ces lieux : le Temple protestant de Lourmarin, le Château-Bas à Mimet, le Musée Granet, le Grand Théâtre de Provence ou encore le Théâtre des terrasses de Gordes.

Pour les concerts d'orgue, le Festival investit diverses paroisses, parmi elles : la Cathédrale Saint Sauveur à Aix-en-Provence, l'Église de Notre-Dame de Beaulieu à Cucuron, l'Église Notre Dame de l'Annonciation à La Roque d’Anthéron, l'Église Notre-Dame de l'Assomption à Lambesc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Roque-d'Anthéron endeuillée », La Provence, 10 janvier 2010.
  2. « La Roque d'Anthéron, le rendez-vous des stars du piano », sur LEFIGARO, (consulté le )
  3. (en-US) « L’incontournable Festival International de Piano de La Roque d'Anthéron », sur Classique c'est cool (consulté le )
  4. L'express : La Mecque du piano, Erikson Franck, publié le 12 août 1999
  5. Le Parisien : Ils se pressent à La Mecque du piano, Publié le 19 août 2004
  6. « Aix : les talents de demain en résidence à La Roque », sur LaProvence.com, (consulté le )
  7. « 9 concerts gratuits "Sur les routes de Provence" », sur www.departement13.fr (consulté le )
  8. « Paul Onoratini, fondateur du Festival de La Roque-d'Anthéron et mécène », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Festival de piano à La Roque d'Anthéron - Sudorama, mémoires du Sud de 1940 à nos jours » (consulté le )
  10. Isabel Roz-Directrice de la Communication, « Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron », sur Festival International de Piano de la Roque d’Anthéron (consulté le )
  11. « Paul Onoratini, fondateur du festival de La Roque d'Anthéron, est mort », sur LaProvence.com, (consulté le )
  12. a et b « Argerich, Freire et Bach illuminent La Roque-d'Anthéron », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  13. « Boris Berezovsky en direct de La Roque d'Anthéron », sur Radio France (consulté le )
  14. a et b « Les allumés de La Roque », sur LExpress.fr, (consulté le )
  15. « La Roque d'Anthéron : Evgeny Kissin ouvre le festival international de piano », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le )
  16. « Le Festival de piano de la Roque d’Anthéron, un écrin d’excellence », sur L'Officiel de la Couture et de la Mode - Paris (consulté le )
  17. « Au Festival de La Roque-d’Anthéron, dix pianistes célèbrent les sonates de Beethoven », sur Télérama, (consulté le )
  18. « Claire Désert, Florent Boffard et Emmanuel Strosser en direct de La Roque d'Anthéron », sur Radio France (consulté le )
  19. « Nikolaï Lugansky au Festival international de piano de La Roque d'Anthéron », sur Radio France (consulté le )
  20. « Brigitte Engerer au festival de piano de la Roque d'Anthéron », sur Franceinfo, (consulté le )
  21. alaincochard, « Célia Oneto Bensaid et Arcadi Volodos au Festival de la Roque d’Anthéron 2019 – Touches américaines et toucher de l’extrême – Compte-rendu », sur Concertclassic, (consulté le )
  22. « La Roque d'Anthéron : Anne Queffélec joue Satie, Poulenc, Debussy... », sur Radio France (consulté le )
  23. « Festival international de piano de La Roque d’Anthéron », sur Journal La Terrasse, (consulté le )
  24. « La touche personnelle d'Alexandre Tharaud à La Roque d'Anthéron », sur LaProvence.com, (consulté le )
  25. « La Mecque du piano », sur LExpress.fr, (consulté le )
  26. Eric Dahan, « Festival de La Roque-d'Anthéron. La pianiste française exilée aux Etats-Unis, où elle élève des loups, donne ce soir le «Concerto no 1» de Brahms qui l'a distinguée de sa génération. Hélène Grimaud, entre piano et loup. Hélène Grimaud. Ce soir à 21 h 30 à l'Etang des Aulnes, Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône); loc.: 04.42.50.44.79. », sur Libération (consulté le )
  27. « La Roque d’Anthéron : Alexander Malofeev, 14 ans et bien plus qu'un virtuose », sur Franceinfo, (consulté le )
  28. « A La Roque-d'Anthéron, le piano a su dompter mistral, grenouilles et criquets », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. « L'ETE FESTIVAL LA ROQUE D'ANTHERON Figures de styles Cinq pianistes de haut vol dans le parc de Florans », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « La Roque-d'Anthéron, trente ans et tous ses doigts », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Rencontre avec Nicholas Angelich,"la musique, c'est comme dans la vie : toujours faire mieux" », sur Projecteur TV, (consulté le )
  32. « La Roque-d'Anthéron : Sokolov, un géant du piano pour un concert à sa mesure », sur LaProvence.com, (consulté le )
  33. 29 Juil 2020 | Article et News |, « La Roque d’Anthéron : Rencontre avec Fanny Azzuro, pianiste | VENTOUX OPERA » (consulté le )
  34. « Récital de Daniil Trifonov en direct de la Roque d'Anthéron », sur Radio France (consulté le )
  35. « Pianos au naturel à La Roque-d'Anthéron », sur LEFIGARO, (consulté le )
  36. « La Roque d'Anthéron, un festival découvreur de "pépites" de la musique classique », sur Franceinfo, (consulté le )
  37. « Concert des Ensembles en Résidence - Distractions et loisirs - La Roque-d'Anthéron », sur Provence-Alpes-Côte d'Azur Tourisme (consulté le )
  38. « Au festival de La Roque-d'Anthéron, les masters class de Rena Shereshevskaya affichent complets », sur LExpress.fr, (consulté le )
  39. « Festival La Roque d'Anthéron : Soirée des Ensembles en résidence », sur Radio France (consulté le )
  40. « Paroles sur le Festival - Vincent Coq - #25 » (consulté le )
  41. « Piano et clavecin embrasent le festival de La Roque-d’Anthéron », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  42. Cécile Glaenzer, « Clavecin et orgue à La Roque d'Anthéron, le temps suspendu », sur ResMusica, (consulté le )
  43. admin, « Le Piano, roi de l’été », sur Concertclassic, (consulté le )
  44. a et b « Piano : le festival de la Roque d'Anthéron investit de nouveaux lieux », sur Franceinfo, (consulté le )
  45. « Dans les coulisses du prestigieux festival de piano de La Roque-d’Anthéron », sur Franceinfo, (consulté le )
  46. a b et c « Le piano roi à La Roque-d'Anthéron », sur LEFIGARO, (consulté le )
  47. « Paroles sur le Festival - Beatrice Rana - #22 » (consulté le )
  48. Par Séverine Garnier Le 3 août 2018 à 10h25, « Festival de La Roque-d’Anthéron : pas de micro dans le temple du piano », sur leparisien.fr, (consulté le )
  49. « La Roque d'Anthéron : la Conque, pièce maîtresse du festival international de piano », sur France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur (consulté le )
  50. « Piano et clavecin embrasent le festival de La Roque-d’Anthéron », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  51. « La Nuit du Jazz au Festival de la Roque d'Anthéron », sur Radio France (consulté le )
  52. « Festival de la Roque d'Anthéron: les bénévoles, une clé du succès », sur LExpress.fr, (consulté le )
  53. « Chick Corea à la Roque d'Anthéron », sur Franceinfo, (consulté le )
  54. « La Roque d'Anthéron, le rendez-vous des stars du piano », sur LEFIGARO, (consulté le )
  55. « Marseille : Laurent Garnier toujours au top », sur LaProvence.com, (consulté le )
  56. « La Roque-d'Anthéron : du piano de village en village », sur LaProvence.com, (consulté le )
  57. « 9 concerts gratuits "Sur les routes de Provence" », sur www.departement13.fr (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]