Ranch de Neverland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ranch de Neverland
Image dans Infobox.
L'horloge florale et la station de train du ranch de Neverland[Quand ?]
Présentation
Type
Style
Construction
Ouverture
Commanditaire
Propriétaire
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le ranch de Neverland (Neverland Ranch ou Neverland Valley Ranch en anglais) est une propriété privée de 1 100 hectares située à Los Olivos, dans le comté de Santa Barbara, en Californie (États-Unis). Ce ranch est surtout connu pour avoir été la propriété de Michael Jackson à partir de 1988.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de la partie sud du ranch de Neverland (28 février 2008).

À la recherche d'un endroit pour tourner le clip de la chanson Say Say Say, un duo avec Paul McCartney en 1983, on propose à Michael Jackson de louer pour quelques jours un grand manoir de style normand à Los Olivos : le Sycamore Ranch. À l'époque, la propriété accueille un important élevage de bétail ainsi que des cultures d'avoine.

William Bone, propriétaire des lieux, ayant investi son temps et sa fortune ne souhaitait pas au départ vendre sa propriété. Il change toutefois d'avis en 1988 et la met en vente. Michael Jackson se manifeste alors rapidement. William Bone propose le ranch à la vente pour la somme de 35 millions de dollars avec les meubles ou 32,5 millions vide. Il fait visiter l'endroit à Michael Jackson en hippomobile.

Si Michael Jackson s'enthousiasme pour les lieux, son avocat John Branca est plus réservé. Ce dernier juge le prix trop élevé et engage des négociations pour le diminuer. Alors que William Bone semble sur le point d'accepter une offre, il se rétracte, déclarant qu'il lui est trop difficile, émotionnellement, de se séparer du ranch. Les négociations reprennent et finalement, le , pour 19,5 millions de dollars, Michael Jackson devient propriétaire du Sycamore Ranch, de ses meubles et de sa cave à vins. L'une des clauses du contrat stipule que l'ancien propriétaire est autorisé à venir y séjourner durant une semaine par an, de 1988 à 1991.

Avec ce ranch, le chanteur a dans l'idée de créer un lieu à son image (à l'instar de Prince et de son Paisley Park). Il renomme la propriété en référence au Pays imaginaire (Neverland en anglais) de Peter Pan et y fait construire de nombreuses installations de loisirs (parc d'attractions, chemin de fer, parc animalier) afin d'offrir des séjours à de nombreux enfants en difficulté (maladie, pauvreté).

Le mariage d'Elizabeth Taylor avec Larry Fortensky se tient dans cette propriété en 1991, Michael Jackson étant un grand ami d'Elisabeth Taylor. Le lieu voit aussi défiler des personnalités amies de Jackson comme Marlon Brando, Gregory Peck, Chris Tucker, etc.

Le ranch de Neverland est perquisitionné trois fois par la police de Los Angeles : le (affaire Chandler), puis le et le (affaire Arvizo). Le , à l'issue du procès Arvizo lors duquel il sera acquitté, le chanteur quitte les États-Unis pour s'installer au Bahreïn.

Le , les autorités californiennes ordonnent la fermeture du ranch de Neverland pour le non-paiement des salaires de ses 69 employés. Le litige est arrangé peu après et aucune poursuite n'est engagée. Le , un incendie de broussailles ravage 16 hectares nécessitant l'intervention de 100 pompiers.

Lorsque Michael Jackson revient s'installer aux États-Unis, à Los Angeles, le ranch tourne au ralenti et n'est plus sa résidence principale. En 2008, en proie à des difficultés financières, Michael Jackson fait défaut sur un prêt alors que le ranch est hypothéqué. Un accord est trouvé avec le fonds d'investissement Colony Capital qui achète la dette et devient copropriétaire du ranch (le titre de propriété étant mis dans une coentreprise formée avec la pop star).

À la mort de Michael Jackson le , sa part de propriété est léguée à la société Michael Jackson Estate, coexécuteur testamentaire gérant les biens et le patrimoine de la star.

En , la chanteuse Lady Gaga a annoncé qu'elle était disposée à aider les enfants de Michael Jackson et préserver le ranch en investissant dans la propriété[2].

En 2015, la propriété est mise en vente pour la somme de 100 millions de dollars.

En 2019, le fonds d'investissement Colony Capital (co-propriétaire du ranch) baisse le prix de vente à 31 millions de dollars[3], après l'avoir affiché en 2015 à 100 millions de dollars[4].

En , le ranch est acheté par le milliardaire Ronald Burkle (en) pour un montant de 22 millions de dollars.[5]

Aménagements[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du zoo de Neverland

Le ranch est à environ 10 km au nord du centre-ville de Los Olivos (Californie) et accueillait auparavant une exploitation agricole. Il est environné de vignobles.

La gare de Neverland rappelle l'univers de Disneyland.

La décoration du parc s'inspire du palais chinois de Xanadu de l'empereur mongol Kubilaï Khan. La propriété se divise en trois grandes parties :

  • La partie habitation, où se trouve le ranch avec piscine, tennis et aires de jeux entourés de jardins et lacs.
  • La partie parc d'attractions, qui comprenait un cinéma et diverses attractions : grande roue, manège, toboggans géants, montagnes russes, auto-tamponneuses, etc.
  • Le zoo, où se trouvaient les animaux du chanteur (éléphants, lions, ours, girafes, etc.).

Michael Jackson avait réalisé ces énormes investissements afin d'inviter et d'accueillir des enfants, dont de nombreux défavorisés (pauvres, malades), et de les faire profiter des joies d'un parc d'attractions entièrement privé. C'était également pour lui le moyen, bien qu'adulte, de rattraper l'enfance qu'il n'avait jamais eue, d'où le nom du ranch, « Neverland », nom du Pays imaginaire de Peter Pan (personnage auquel Michael Jackson s'identifiait régulièrement) où les enfants ne grandissent jamais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cesar G Soriano, « At Neverland, they believe », USA Today,‎ (lire en ligne) (en anglais)
  2. (en-US) Jenny Stevens, « Lady Gaga wants to restore Michael Jackson's Neverland ranch », sur NME, (consulté le 17 novembre 2019)
  3. « A vendre : Neverland, le ranch de Michael Jackson, à prix "cassé" », sur L'Obs (consulté le 27 novembre 2020)
  4. (en) Erin Carlyle, « Sale Of Michael Jackson's $100 Million Neverland Ranch Would Be Win For Colony Capital », sur Forbes (consulté le 17 novembre 2019)
  5. (en-US) Katherine Clarke, « Once Asking $100 Million, Michael Jackson’s Neverland Ranch Sells to Billionaire Ron Burkle for $22 Million », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 24 décembre 2020)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :