United We Stand: What More Can I Give

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

United We Stand: What More Can I Give
Genre Pop
Lieu Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis
Période
Scènes RFK Stadium
Organisateurs Michael Jackson
Direction Clear Channel Entertainment

United We Stand: What More Can I Give était un concert de charité dirigé par Michael Jackson et produit par Clear Channel Entertainment, ayant eu lieu le au RFK Stadium à Washington devant 46 000 personnes.

Ce concert était le troisième grand concert organisé en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre[1]. L'événement a rapporté environ 3 millions de dollars grâce à la vente de billets. La somme a ensuite été reversée à l'Armée du salut, à la Croix-Rouge américaine et au Pentagon Relief Fund[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé la veille sa série de deux concerts intitulés Michael Jackson - 30th Anniversary Celebration au Madison Square Garden, Michael Jackson devait assister à une réunion au World Trade Center le , jour des attentats. Il ne s'est cependant pas réveillé à temps et a donc raté son rendez-vous[3],[4]. Michael Jackson a ensuite décidé d'organiser un concert de bienfaisance pour soutenir les victimes des attentats. John Stamos a été présentateur de l'événement. Des célébrités, dont Kevin Spacey, ainsi que des personnalités politiques telles que le maire de Washington étaient aussi présentes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le concert était un spectacle d'une demi-journée commençant en début d'après-midi et se prolongeant jusque tard dans la nuit. Figurent parmi les vedettes qui ont participé au concert : les Backstreet Boys, Huey Lewis and the News, James Brown, Jennifer Lopez, Billy Gilman, Usher, Christina Milian, Carole King, Al Green, Slash, Dionne Warwick, Missy Elliott Christina Aguilera, Pink, Bette Midler, CeCe Peniston, Aerosmith, America, Puff Daddy, NSYNC, Destiny's Child, Rod Stewart, Goo Goo Dolls, Train, Britney Spears, Mariah Carey, Mary J. Blige, ou encore Janet Jackson[5].

On peut souligner qu'Aerosmith a donné un concert à Indianapolis la même nuit, tandis que les Destiny's Child et les Goo Goo Dolls avaient joué la nuit précédente pour un autre concert de charité intitulé The Concert for New York City.

Médias[modifier | modifier le code]

L'événement a été retransmis à la télévision, dans un format monté, sur ABC, plusieurs jours après le concert. Michael Jackson a été filmé avec le reste des chanteurs en arrière-plan lors du final sur What More Can I Give, et la prestation de Man In The Mirror ne fut pas retransmise. La raison est que le chanteur avait signé auparavant un contrat de retransmission exclusif avec CBS, qui a diffusé fin novembre 2001 les concerts Michael Jackson - 30th Anniversary Celebration.

Programme[modifier | modifier le code]

À noter : tous les titres en gras sont ceux qui furent intégrés dans l'émission diffusée sur la chaîne ABC.

Critiques[modifier | modifier le code]

Etant donné la rapidité avec laquelle l'événement fut mis sur pied, ce dernier a été en proie à des problèmes d'organisation, tels que des invités qui ne se sont pas présentés (incluant Mick Jagger, Kiss, Ricky Martin, Aaron Carter et MC Hammer), des équipements sonores défectueux et des stands à court de nourriture et de boissons[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]