Port-des-Barques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Charente-Maritime
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Charente-Maritime.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Port-des-Barques
Le littoral à Port-des-Barques.Au second plan, l'île Madame.
Le littoral à Port-des-Barques.
Au second plan, l'île Madame.
Blason de Port-des-Barques
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Tonnay-Charente
Intercommunalité Communauté d'agglomération Rochefort Océan
Maire
Mandat
Lydie Demené
2014-2020
Code postal 17730
Code commune 17484
Démographie
Gentilé Portbarquais
Population
municipale
1 857 hab. (2013)
Densité 328 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 00″ Nord 1° 04′ 59″ Ouest / 45.95, -1.083
Altitude Min. 0 m – Max. 10 m
Superficie 5,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Port-des-Barques

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Port-des-Barques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Port-des-Barques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Port-des-Barques
Liens
Site web www.ville-portdesbarques.fr

Port-des-Barques est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime (région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes). Ses habitants sont appelés les Portbarquais et les Portbarquaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Port-des-Barques est située dans la partie sud-ouest de la France[Note 1], au centre de la côte atlantique dont elle est riveraine, faisant partie du « Midi atlantique »[2].

Commune fluviale et estuarienne, Port-des-Barques se situe sur la rive gauche de l'embouchure de la Charente, à environ quinze kilomètres en aval de Rochefort, en face de la presqu'île de Fouras située sur la rive droite.

Commune maritime baignée par les eaux de l'océan Atlantique, elle inclut l'île Madame, à laquelle elle est reliée à basse mer par une voie de sable et galets appelée la Passe aux Bœufs et qui correspond à un tombolo.

C'est d'abord et avant tout une grande station balnéaire familiale du littoral charentais avec sa longue plage de sable fin face à l'embouchure de la Charente (fleuve)|Charente. La station balnéaire tire un gros avantage de sa position géographique et participe activement à l'animation balnéaire de la côte charentaise pendant la période estivale.

Communes limitrophes de Port-des-Barques[3]
Fouras à 800m
la Charente
Saint-Laurent-de-la-Prée
Océan Atlantique Port-des-Barques[3] Saint-Nazaire-sur-Charente
Saint-Froult

Toponymie[modifier | modifier le code]

En saintongeais, la commune est appelée Port-daus-Batias.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est de Port-des-Barques que La Fayette appareilla avec ses soldats en direction des Amériques ; une petite stèle commémorant cet évènement est visible sur le port. Elle est surmontée par une sculpture du buste du Marquis, réalisée par l'artiste chauvinois Guy Manseau.

Le , la commune de Port-des-Barques est créée par détachement de la commune de Saint-Nazaire-sur-Charente.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la barque contournée d’or habillée du même voguant sur une mer ondée de sinople mouvant de la pointe, surmontée de trois mâcles accolées aussi d’or touchant les flancs[4]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Jean-Louis Martin    
2008 2014 Jacky Laugraud    
2014 en cours Lydie Demené LDIV[5] Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Région[modifier | modifier le code]

À la suite de la mise en application de la réforme administrative de 2014 ramenant le nombre de régions de France métropolitaine de 22 à 13, la commune appartient depuis le à la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, dont la capitale est Bordeaux. De 1972 au , elle a appartenu à la région Poitou-Charentes, dont le chef-lieu était Poitiers.

Démographie[modifier | modifier le code]


En 2013, la commune comptait 1 857 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1954. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008
1 090 1 160 1 181 1 234 1 330 1 455 1 534 1 671 1 851
2010 2013 - - - - - - -
1 885 1 857 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de Port-des-Barques en 2009[8] en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
> 90
0,4 
10,8 
75-89
13,8 
26,5 
60-74
25,1 
19,5 
45-59
21,7 
16,9 
30-44
16,1 
11,2 
15-29
10,1 
14,5 
0-14
12,7 
Pyramide des âges de la Charente-Maritime en 2009[9] en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
> 90
1,5 
9,0 
75-89
12,4 
17,2 
60-74
17,8 
21,0 
45-59
20,8 
18,7 
30-44
17,9 
16,5 
15-29
14,4 
17,2 
0-14
15,1 


Activités[modifier | modifier le code]

Deux des activités principales sont le tourisme et l'ostréiculture.

Commerce[modifier | modifier le code]

Deux boulangeries, une pharmacie, quatre bars.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Écomusée de l'huître

Le village est connu pour ses alignements d'installations de pêche au carrelet le long des rivages. Le bord de mer et les berges de la Charente voient se succéder ces pontons avec cabanes sur pilotis munis de leur carrelet, grand filet carrés à treuil, pour pêcher à la faveur des marées montantes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Sainte-Catherine Labouré.
  • La chapelle du sanctuaire.
  • Le Calvaire.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certains y voient une appartenance géographique au Midi de la France — en référence au « Midi atlantique » cher au géographe Louis Papy - ainsi Port-des-Barques comme le département de la Charente-Maritime peuvent être rattachés à deux grands ensembles géographiques, le Grand Sud-Ouest français et parfois le Grand Ouest français.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]