Saint-Amadou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Amadou
Saint-Amadou
Centre de Saint-Amadou
Blason de Saint-Amadou
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Pamiers
Canton Pamiers-2
Intercommunalité Les Portes d'Ariège - Pyrénées
Maire
Mandat
Serge Villeroux
2014-2020
Code postal 09100
Code commune 09254
Démographie
Gentilé Saint-Amadouens
Population
municipale
246 hab. (2016 en augmentation de 1,23 % par rapport à 2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 44″ nord, 1° 43′ 28″ est
Altitude 283 m
Min. 253 m
Max. 334 m
Superficie 4,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Saint-Amadou

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Saint-Amadou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Amadou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Amadou

Saint-Amadou est une commune française située dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Saint-Amadouens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située dans la plaine d'Ariège à une dizaine de kilomètres à l'est de Pamiers.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Amadou[1]
Ludiès
Le Carlaret Saint-Amadou Saint-Félix-de-Tournegat
La Tour-du-Crieu Les Pujols

Au sud-est, le territoire de Vals est distant d'une centaine de mètres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Amadou était une halte sur la ligne de Pamiers à Limoux fermée pendant la Seconde Guerre mondiale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saint-Amadou

Son blasonnement est : D'or à un écusson d'azur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Serge Villeroux PS Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3]. En 2016, la commune comptait 246 habitants[Note 1], en augmentation de 1,23 % par rapport à 2011 (Ariège : +0,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
344270424446486480452457469
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
434445459427434416427425470
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
403407408331332305292277260
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
232215166156189215228229254
2016 - - - - - - - -
246--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et festivités[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église des XIIIe et XVIIIe siècles, au clocher fortifié, elle possède trois cloches dont une date du XVIe siècle.
  • Balisé avec une libellule, un sentier d’interprétation sur le patrimoine de l’eau, la faune et la flore de 8,2 km au maximum a été développé conjointement avec la commune des Pujols.
  • Lavoir couvert conçu par l'architecte Émile Sauret, et fontaine de 1897.
  • Ensemble de bassins, fontaines et lavoirs du XIXe siècle restauré en 2007.
  • Point de passage du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

  • Football : Saint-Amadou fait partie de longue date de l'Entente-Football Club de l'Hers, avec les communes de Arvigna, Les Issard, Les Pujols et Rieucros, plus Coussa pour la récente école de football.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]