Pierre-Jean-Alexandre Tascher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Jean-Alexandre de Tascher
Pierre-Jean-Alexandre, comte de Tascher.jpg
Fonctions
Pair de France
-
Membre du Sénat conservateur
-
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès

Château de Pouvrai (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Fratrie
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
Château de Pouvrai (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Grade militaire
Conflit
Distinctions
Blason Famille fr Tascher de La Pagerie.svg
blason

Pierre Jean Alexandre, comte de Tascher, né le , mort le , est un homme politique français sous le premier Empire et la Restauration française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il nait le à Chartres. Il est le fils de Pierre Alexandre Tascher, seigneur de Pouvray et de la Salle qui est lieutenant des maréchaux de France à Chartres. Il a pour frères Charles François, capitaine de cavalerie et Philibert Louis Alexandre, chevalier Tascher qui fut député au Corps législatif en 1810.

Il épouse en 1778 Catherine-Flore Bigot dont il a plusieurs enfants.

À quatorze ans, il fait ses premières armes comme porte-étendard à la bataille de Bergen, que le duc de Broglie gagna le sur Ferdinand de Brunswick-Lunebourg. Après avoir fait jusqu'en 1763 toutes les campagnes de cette guerre de Sept Ans le comte de Tascher fut nommé premier capitaine au régiment de Penthièvre-dragons, et reçut la croix de Saint-Louis.

Il quitte le service en 1785, et vivait dans la retraite lorsque la Révolution commença.

Il se rallie aux principes de la Révolution et n'émigre pas, mais se montra dans toutes les circonstances fort opposé aux excès et à tous les désordres : en , il se met à la tête d'un corps de volontaires à cheval de la ville d'Orléans, et repousse les bandes qui venaient de Paris pour égorger les prisonniers de la haute cour nationale. Cependant il n'est pas inquiété et vit retiré à la campagne jusqu'à la chute de Robespierre.

Sa parenté avec l'impératrice Joséphine n'est sans doute pas sans conséquence. Il est nommé officier de la Légion d'honneur en l'an XII. Il est appelé le (30 vendémiaire an XIII) au Sénat conservateur. Il préside le collège électoral du Loir-et-Cher en . Le , il est nommé comte de l'Empire.

Le , il préside le collège électoral du département de la Dordogne.

Tout cela ne l'empêche pas de faire partie de ceux qui votent le la déchéance de Napoléon. Il passe le dans la Chambre des pairs. Durant les Cent-Jours, il ne se rallie pas à Napoléon et retrouve son siège lors de la seconde Restauration. Il y vote la mort au procès du maréchal Ney. Il y siège jusqu'à sa mort parmi les ministériels.

Il meurt au château de Pouvrai le laissant la pairie à son fils aîné, Jean Samuel Ferdinand. Deux fils du comte Pierre Jean Alexandre Tascher, tous deux militaires, périrent sans la déplorable retraite de Russie, en 1812. Leur frère aîné, Ferdinand de Tascher, qui se trouvait alors en Allemagne, et qui accourut pour les secourir, n'arriva à Berlin qu'au moment où l'aîné expirait, après avoir fait, par un froid de - 27 degrés, 200 lieues à pied, et portant sur ses épaules pendant plusieurs jours son frère qui, ayant les pieds gelés, ne pouvait marcher, et finit par expirer dans ses bras.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre François Alexandre de Tascher ( - Pouvray1767 - Viantois), chevalier, seigneur de Pouvray et de la Salle, lieutenant de MM. les maréchaux de France à Chartres et ensuite à Bellême, et de sa première épouse (mariés le (Paroisse Saint André, Chartres) Louise Recoquillé (née en - Chartres)

Pierre Jean Alexandre Tascher se marie le avec Catherine Flore Bigot de Chérelles (17571834). Ils auront ensemble :

  1. Pierre-François Léon (né en 1778, mort en bas âge),
  2. Jean Samuel Ferdinand ( - Orléans - Paris), comte de Tascher, auditeur au Conseil d'État, Pair de France, marié le avec Adèle Delangre ( † - Paris), puis, le avec Amélie Clémentine de Maulgué d'Avrainville (1797 - Paris),
  3. Marie Aline Charlotte ( - Paris), mariée le avec Anaclet Henri de Cardevac, 4e marquis d'Havrincourt, officier supérieur, Chevalier de la Légion d'honneur, Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, gentilhomme honoraire de la Chambre de Charles X,
  4. Charles Marie Maurice ( - Orléans - Berlin, mort au champ d'honneur), Capitaine de chasseur à cheval,
  5. Eugène Jean Marie ( - Orléans - Kœnigsberg, mort au champ d'honneur), Lieutenant d'artillerie,
  6. Benjamin Marie ( - Orléans1830), officier qui servit dans les volontaires royaux en 1815, conseiller général, marié à la fille de Jean-Pierre de Montalivet,
  7. Marie Thérèse Pauline (), mariée le (Paris) avec Elie de Baudus (17861858), fils d'Amable de Baudus.

Titres[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Armes de la Famille de Tascher

D'argent à trois fasces d'azur, chargées chacune de trois sautoirs aussi d'argent, et surmontées de deux soleils de gueules.[2],[3],[4]

Orn ext comte sénateur de l'Empire OLH.svg
Blason Pierre Jean Alexandre Tascher.svg
Armes du Comte de Tascher et de l'Empire

D'argent, aux trois fasces d'azur chargées chacune de trois sautoirs d'argent ; en chef à sénestre deux soleils de gueules ; franc-quartier de comte sénateur.[5]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BB/29/1003 pages 261-262. », Décret du permettant d'instituer un majorat attaché au titre de comte au profit de sieurs Lafaurie de Monbadon et Tascher et un majorat attaché au titre de baron au profit des sieurs Chabrol-Tournoille, Duroc-Brion, Clermont-Tonnerre., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)
  2. a et b Source : Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) sur www.heraldica.org
  3. Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire & la chronologie des familles nobles de la France, l'explication de leurs armes, & l'état des grandes terres du royaume… On a joint… le tableau généalogique, historique, des maisons souveraines de l'Europe, & une notice des…, Par François-Alexandre Aubert de la Chesnaye des Bois, Badier, Édition: 2, Publié par Chez la veuve Duchesne… et l'auteur, 1784
  4. Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses Compléments
  5. Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code héraldique, archéologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une généalogie de la dynastie impériale des Bonaparte jusqu'à nos jours, etc..., Encyclopédie Roret, , 340 p. (lire en ligne)