Louis-Gabriel Michaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michaud.
Louis-Gabriel Michaud
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Activités

Louis-Gabriel Michaud (19 janvier 1773, château de Richemont[1]8 mars 1858) est un écrivain, imprimeur et libraire français.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il est breveté sous lieutenant le 15 juillet 1791 et rejoint le Régiment Deux-Ponts. Il prend part aux batailles de Valmy et Jemmapes. Ayant atteint le grade de capitaine au 102e régiment de Ligne, il quitte l’armée pour raison de santé et fonde en 1797, avec son frère Joseph-François Michaud et N. Giguet (mort en 1810), une imprimerie, d’abord clandestine, spécialisée dans l'impression d'ouvrages religieux ou monarchistes.

Il avait été emprisonné plusieurs mois en 1799, ainsi que son frère et N. Giguet, pour avoir imprimé un écrit antibonapartiste.

Il obtient de l’abbé Delille réfugié à Londres qu’il lui confie ses ouvrages qu’il cherchait à faire imprimer, ce qui constitue son premier fonds.

Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Effectif (titulaire)[2].

La Biographie universelle[modifier | modifier le code]

Édition de 1810 : les derniers volumes.

En 1802, il publie une Biographie de tous les hommes morts et vivants ayant marqué, à la fin du XVIIIe siècle et au cours de celui actuel par leurs rangs, leurs emplois, leurs talents, leurs écrits, leurs malheurs, leurs vertus, leurs crimes, etc. en 4 volumes prétendument imprimés à Breslau et Leipzig, ce qui lui attire une nouvelle fois les foudres du parquet. C'est probablement cette expérience qui l'amènera par la suite à envisager la Biographie universelle ancienne et moderne à laquelle son frère participera au début ainsi que de nombreux autres auteurs.

Il est breveté imprimeur en janvier 1811 et libraire en octobre 1812.

En 1823, il est nommé directeur de l’Imprimerie royale mais ne le reste que peu de temps. Ayant joué un rôle important dans le retour de Louis XVIII, il ne sera récompensé que de la légion d'honneur et en tirera amertume, étant opposé à la politique libérale du roi.

Il est l'auteur d'ouvrages historiques, en particulier le Tableau historique et raisonné des premières guerres de Bonaparte 1814 ; il a été rédacteur de plusieurs journaux royalistes et préfacier des ouvrages qu'il a imprimés ; il reste surtout connu comme l'éditeur, en 1811, de la Biographie universelle, dont il a rédigé de très nombreux articles.

Il contribuera aussi à la réédition de cet ouvrage en 45 volumes beaucoup plus étoffé que le premier ; toutefois ce dernier ne sera publié qu'après sa mort, en 1843.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Outre de nombreuses préfaces pour les ouvrages qu'il a imprimés, Louis-Gabriel Michaud a publié :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]