Pia Klemp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pia Klemp
Bregenz-19th Sunday Demo Bregenz-Pia Klemp-25ASD.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Navigatrice, biologiste, militante pour les droits de l'homme
Autres informations
Site web

Pia Klemp (née en 1983 à Bonn) est une biologiste allemande, capitaine de navire et militante pour les droits de l'homme. Elle acquis sa notoriété en devenant capitaine des navires de sauvetage en Méditerranée Iuventa et Sea-Watch 3, action pour laquelle elle est actuellement poursuivie par la justice italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pia Klemp étudie la biologie et s'intéresse à des projets de conservation de la nature en Indonésie[1], avant de travailler pendant 6 ans pour Sea Shepherd[2],[3], une ONG vouée à la protection des écosystèmes marins et de la biodiversité.

À partir de 2015, elle s’implique dans le sauvetage des réfugiés en Méditerranée[4],[5], en tant que capitaine du Sea-Watch 3[2] et du Iuventa. Selon Pia Klemp, le Iuventa aurait sauvé 14 000 personnes de la mort en un an[6].

Le , elle est le capitaine du Louise Michel (« en hommage à la féministe anarchiste française » Louise Michel), un navire de sauvetage battant pavillon allemand et financé par l'artiste Banksy. L'information n'est publiée par The Guardian[7] qu'après un premier sauvetage de 89 personnes[8]. Le navire demande un port de débarquement après un deuxième sauvetage qui fait monter à 219 le nombre de réfugiés à bord[9].

Poursuites judiciaires[modifier | modifier le code]

En , le Iuventa (ou Juventa) de l'ONG Jugend Rettet, commandé par Pia Klemp, est immobilisé par les autorités italiennes dans le port de Lampedusa[10],[1]. L’État italien veut poursuivre Pia Klemp et des ONG de secours en mer, les accusant d'avoir favorisé l’immigration illégale. Ces allégations sont fausses selon une équipe d'océanographie médico-légale de la Goldsmiths University de Londres[10],[11].

Avec dix autres personnes qui ont aussi travaillé à bord du Iuventa[12], elle risque une peine de 20 ans d'emprisonnement ou une amende de 15 000 euros par personne sauvée[4],[13],[14]. Une pétition virale demande son acquittement et témoigne d'un large mouvement international de soutien[15],[16]. Mais comme Carola Rackete, arrêtée puis libérée par la justice italienne pour avoir débarqué des migrants à Lampedusa, Pia Klemp est l'objet en Italie d'insultes sexistes[17].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) « Das würde das Ende der zivilen Seenotrettung bedeuten », sur tagesspiegel.de, .
  2. a et b (en-US) « "Sea Watch 3" Dead After Rescue Operation at Sea - Captain Attacks Coast Guard », sur Maritime Herald, .
  3. (en) Jessica Wright, « Sea Shepherd 'vindicated' after court upholds whaling ban », sur The Sydney Morning Herald, .
  4. a et b (de) Fabian Hillebrand, « Die Vorwürfe sind knüppelhart », sur neues-deutschland.de, .
  5. (de) Christian Jakob, « „Sea Watch“-Kapitänin über ihren Einsatz: „Die Blockade der EU wird wanken“ », Die Tageszeitung,‎ (ISSN 0931-9085, lire en ligne).
  6. « Pia Klemp: Die Würde Europas ertrinkt », Vortrag beim Parteitag der Linken, veröffentlicht in Disput, Mitgliederzeitschrift de Partei Die Linke, März 2019, S. 14 f (ISSN 0948-2407).
  7. (en-GB) Lorenzo Tondo Maurice Stierl in Berlin, « Banksy funds refugee rescue boat operating in Mediterranean », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 28 août 2020)
  8. « Un navire pour secourir les migrants en Méditerranée : le dernier projet du street-artiste Banksy », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020)
  9. AFP, « Le navire humanitaire de Banksy appelle à l’aide après un sauvetage massif de migrants en Méditerranée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2020)
  10. a et b (de) « Kapitänin Pia Klemp: Schuldig der Solidarität », sur mosaik-blog.at, .
  11. (en) Charles Heller and Lorenzo Pezzani, « Blaming the Rescuers », sur blamingtherescuers.org (consulté le 11 juin 2019).
  12. « Mobilisation pour la capitaine d’un navire humanitaire », sur Libération.fr, (consulté le 13 juin 2019)
  13. (de) Bayerischer Rundfunk Franziska Eder, « NGO-Kapitänin Pia Klemp : "Die EU nimmt billigend in Kauf, dass das Mittelmeer tatsächlich die tödlichste Außengrenze der Welt ist" », br.de,‎ (lire en ligne).
  14. « Sauvetages de migrants en Méditerranée : la capitaine Pia Klemp risque 20 ans de prison en Italie », sur TV5MONDE, .
  15. « Sauvetage de migrants en Méditerranée : une capitaine risque jusqu’à 20 ans de prison », Le Parisien, .
  16. « Une pétition avec 80 000 soutiens pour Pia Klemp, poursuivie pour aide à l'immigration illégale en Italie », sur France Culture (consulté le 12 juin 2019)
  17. « Carola Rackete et Pia Klemp : admirées ou détestées parce que femmes, capitaines et sauveuses de migrants », sur TV5MONDE, (consulté le 2 juillet 2019)
  18. « Paul Grüninger Preis 2019 », sur paul-grueninger.ch (consulté le 11 juin 2019).
  19. « Migrants : les capitaines allemandes du Sea Watch, qui ont défié Salvini, bientôt décorées par la Ville de Paris », sur Le Figaro, (consulté le 13 juillet 2019)
  20. « Migrants : deux capitaines du "Sea Watch 3" vont être décorées par la Ville de Paris », sur Franceinfo, (consulté le 19 juillet 2019)
  21. « Migrants : la navigatrice Pia Klemp refuse la médaille de la Ville de Paris », Le Parisien, (consulté le 20 août 2019)
  22. « Migrants : la Ville de Paris propose à la capitaine du « Sea-Watch 3 » de « discuter » après son refus d’être décorée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]