Philippe Verdier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe Verdier
Image illustrative de l’article Philippe Verdier
Philippe Verdier en 2016.

Naissance (52 ans)
Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine, France)
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Journaliste, présentateur météo, animateur de radio
Médias
Radio RFI (1992)
BFM Radio (2001)
RMC (2001)
Europe 1 (2005)
Sud Radio (2016 - 2018)
Radio Lac (2018-2020)
Télévision La Chaîne météo (1995-2006)
BFM TV (2007-2011)
France 2 (2011-2015)
RT France (2015)

Philippe Verdier, né le à Neuilly-sur-Seine, est un animateur de radio et de télévision français, spécialisé en météorologie et climatologie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Verdier est né le à Neuilly-sur-Seine[1]. Après avoir commencé à animer des émissions sur les radios libres dès l'âge de 14 ans, Philippe Verdier obtient un Master II en développement durable à l'université de Paris-Dauphine[2] où il rédige un mémoire sur le thème du changement climatique et le rôle des médias[3].

Il débute en 1992 à Radio France internationale (RFI) et présente la météo marine sur France 2[2]. Dès la création de la chaîne en 1995 et jusqu'à 2006, il officie sur La Chaîne Météo[2],[4].

En 2001, il collabore aussi à BFM Radio et à RMC[5],[4], deux radios du groupe NextRadioTV, pour présenter les bulletins météo. En 2005, il remplace Laurent Cabrol sur Europe 1[5],[4].

En 2007[2], il rejoint la chaîne d'information en continu du groupe NextRadioTV BFM TV, pour animer les bulletins météos dans la matinale[6].

En , il quitte BFM TV pour rejoindre le service météo de France 2, en remplacement de Tania Young[7].

En , il reprend la direction du service météo de France 2[8] en remplacement de Laurent Romejko, parti sur France 3. Le , il lance la nouvelle formule de la météo de France Télévisions avec Florence Klein[9]. Il y travaille jusqu'au , date de son licenciement. Il est intervenu à Télématin.

Après avoir couvert les grandes conférences sur le climat de Bali en 2007[10], Copenhague[11] en 2009 et Cancún en 2010[12], il couvre la COP21 pour Russia Today[13] fin novembre et début .

En 2016, il fonde Force 8 conseils[14], une société de conseils en management et communication.

En , il rejoint Sud Radio pour y animer Grand Matin Week-end, les samedis et dimanches de 7 h à 10 h. Depuis , il intervient ponctuellement pour animer la matinale en semaine.

En 2018, il passe de Sud Radio à Radio Lac à Genève[15]. En 2019, il est nommé responsable des programmes et rédacteur-en-chef de Radio Lac[16]. Le , la collaboration avec la radio genevoise est arrêtée "d'un commun accord".

Depuis l'automne 2020, il est journaliste à Léman bleu. Il produit et présente le magazine Go solutions durables[17] et intervient dans le téléjournal.

Polémique autour de son livre Climat Investigation[modifier | modifier le code]

À l'automne 2015, Philippe Verdier publie aux éditions Ring, un livre intitulé Climat Investigation[18] dénonçant les liens « entre scientifiques, politiques, lobbies économiques, ONG environnementales »[19] et adresse une lettre ouverte au président de la République François Hollande lui signalant l'inutilité de la COP21[20],[21],[22].

Il est qualifié par certains médias[23],[24],[25] de climatosceptique (il dit ne pas mettre en doute le réchauffement global mais désire faire réfléchir sur sa portée effective[26],[27]). Son livre est critiqué par certains du fait de contradictions et d'approximations supposées, et sur l'hypothèse des conséquences heureuses et positives qu'il voit dans ce réchauffement[28],[29]. Il affirme que le changement climatique est une « machine de guerre destinée à nous maintenir dans la peur » dont l'origine serait due à « des scientifiques manipulés, politisés, de la corruption, des scandales sexuels puis des politiques qui ne servent que leur image et leur soif de pouvoir, des médias aveuglés qui s'emballent et censurent sous la pression de leurs actionnaires (...), des ONG mercantiles et des religions en quête de nouveaux credo ». Concernant les réactions des hommes politiques et des médias aux questions de changement climatique, Philippe Verdier rappelle que « l'amalgame douteux entre météo et climat est l'erreur la plus fréquente dans les médias »[30].

Le [31], il est mis à pied de France 2, où il présentait la météo depuis 2011[32], puis licencié le 1er novembre pour « manquement au devoir de réserve ». Il lui est reproché d'avoir mentionné son statut à France Télévisions lors de la promotion de son livre[33] et d'avoir insinué que le groupe audiovisuel manquait d'indépendance vis-à-vis de l’État, son actionnaire[34],[35].

Selon l'auteur, « France Télévisions était au courant de la parution […] depuis le début de l’été. […] Le service presse du groupe a été associé à la promotion avec mon éditeur. Mais, dès le moment où le livre est sorti et a fait parler de lui, il y a eu un revirement complet ». Philippe Verdier saisit le Conseil de prud'hommes[36] mais se fait débouter[37], et envisage d'attaquer au pénal, pour discrimination[38].

La disproportion entre la faute présumée (mettre sa notoriété de présentateur météo au service de l'expression publique de ses doutes) et la sanction font réagir une dizaine de parlementaires qui lancent une pétition contre la décision de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, et des journalistes, comme Renaud Revel et Pascal Praud[39],[40],[41].
Les médias étrangers italiens, anglais et russes se font l'écho de cette polémique. Le quotidien suisse Le Temps constate que « l’affaire est hautement politique, comme au bon vieux temps de l’ORTF du général de Gaulle : la France ne se refait pas si facilement, ni n’amende si facilement ses prérogatives monarchiques sur l’information en France », le journaliste ayant choisi, peu avant la Conférence de Paris de 2015 sur le climat[42], d'exprimer publiquement des doutes sur la réalité du changement climatique.

L'enquête paraît le en version poche, précédée des révélations de l'auteur sur son éviction de France Télévisions.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , Philippe Verdier a épousé Ludovic, l'homme qui partageait sa vie depuis 2007[43]. Il est la première personnalité de la télévision française à annoncer son mariage avec une personne de même sexe après l'adoption de la loi sur le mariage pour tous[44].

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] « Bio-graphie : Philippe Verdier... », sur terre.tv (consulté le 17 juin 2011), 19 s.
  2. a b c et d Thomas Gaetner (Télé 7 Jours), « Philippe Verdier : le nouveau Mr météo de France 2 », sur tele.premiere.fr, (consulté le 9 septembre 2012).
  3. « Biographie - Philippe Verdier OFFICIEL »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. a b et c (en) Environmental Communication Networks, « Members of the Climate Broadcasters Network - Europe », sur ec.europa.eu (consulté le 14 octobre 2015).
  5. a et b « Biographie Philippe Verdier », sur PureMédias (consulté le 10 septembre 2012).
  6. « Du nouveau dans la matinale de BFM TV », sur tele.premiere.fr, .
  7. « Voici le nouveau Mr Météo de France 2. Il vient de BFM TV ! », sur jeanmarcmorandini.com, .
  8. « Découvrez le décor de la nouvelle météo de France 2 pour la rentrée », sur jeanmarcmorandini.com, .
  9. « France 2 et France 3 rafraîchissent leur météo ».
  10. « Conférence sur le Climat de Bali (Dec 07) »
  11. « Le sommet de Copenhague vu par Philippe Verdier »
  12. « Philippe Verdier COP16 Cancun »
  13. Victor Garcia, « Philippe Verdier, ex-monsieur météo de France 2, règle ses comptes sur Russia Today », lexpress.fr, 30 novembre 2015.
  14. « force8conseils », sur force8conseils (consulté le 22 septembre 2016)
  15. Roxane Cattaneo, « C’est la rentrée sur Radio Lac ! », Radio Lac, 25 août 2018, en ligne.
  16. https://www.radiolac.ch/actualite/pierre-maudet-il-y-a-un-probleme-de-coherence-au-conseil-detat/ Philippe Verdier, rédacteur en chef de Radio Lac : Samedi […]
  17. [1]
  18. a et b « RING - Livre : Climat Investigation | auteur : Philippe Verdier | genre : Document », sur www.ring.fr (consulté le 3 décembre 2015)
  19. « Philippe Verdier s'attaque aux lobbies », Le Figaro, 1er juillet 2015. Voir présentation du livre sur le site des éditions Ring.
  20. « Le présentateur météo Philippe Verdier finalement licencié par France Télévisions », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2020).
  21. Philippe Verdier, M. météo de France 2, a été licencié, bienpublic.com, 1er novembre 2015
  22. France 2 : Philippe Verdier annonce son licenciement dans une vidéo, europe1.fr, 1er novembre 2015
  23. Sara Taleb, « Philippe Verdier, le M. Météo climatosceptique de France 2, convoqué à un entretien préalable à un licenciement », sur Le HuffPost, Le Huffington Post, (consulté le 28 juin 2020).
  24. Samuel Gontier, « Philippe Verdier, climatosceptique en chef à France Télévisions », sur Télérama, (consulté le 28 juin 2020).
  25. Eve Taraborrelli, « Philippe Verdier, le "Monsieur Météo" climatosceptique du service public », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juin 2020).
  26. « Philippe Verdier : « Je ne suis donc pas climatosceptique mais... » », sur rue89.nouvelobs.com (consulté le 3 novembre 2015)
  27. « Le changement climatique, déjà observé avec 0,85 °C supplémentaire de température moyenne planétaire par rapport à l’ère préindustrielle, est indiscutable » (Climat Investigation, p. 80). « En effet, depuis le début du XXIe siècle, nous avons vécu les trois années les plus chaudes » (même livre, p. 114).
  28. « Climat : les amalgames de Philippe Verdier », sur sciencesetavenir.fr,
  29. Les erreurs sur le climat de Philippe Verdier, le M. Météo de France 2, Gary Dagorn, Le Monde, 12 octobre 2015
  30. Réchauffement climatique : lettre ouverte à madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Philippe Verdier, huffingtonpost.fr, 6 octobre 2015
  31. « VIDÉO - Philippe Verdier : "On me reproche ma liberté d'expression" », sur RTL.fr (consulté le 28 juin 2020).
  32. Philippe Verdier «choqué» d'être écarté par France Télévisions, lefigaro.fr, 15/10/2015
  33. « Delphine Ernotte s'exprime sur le livre de Philippe Verdier : "ça me pose problème" », sur programme-tv.net,
  34. « Philippe Verdier, les coulisses d'un licenciement », émission Le Tube du 7 novembre 2015, Canal +, cité par lesinrocks.com
  35. Damien Mercereau, Philippe Verdier viré de France 2 pour des motifs «absurdes et discriminatoires», TV Mag / Le Figaro.fr, 5 novembre 2015
  36. lefigaro.fr, « Viré, Philippe Verdier attaque France 2 aux prud'hommes afin de « retrouver son poste » », sur Le Figaro (consulté le 2 mars 2016)
  37. [2]
  38. « Philippe Verdier : « Je vais attaquer France Télévisions aux prud’hommes », sur www.europe1.fr (consulté le 3 décembre 2015).
  39. (en) French TV weatherman sacked for book questioning 'hype' over climate change, edition.cnn.com, 3 novembre 2015
  40. La fatwah qui vise le présentateur météo de France 2 est scandaleuse" selon Pascal Praud, rtl.fr,
  41. Procédure de licenciement ubuesque à France 2 contre Philippe Verdier, L'Express, Blog de Renaud Revel
  42. « La tête de Philippe Verdier tombera-t-elle avant ou après la COP21 ? », letemps.ch, 28 octobre 2015.
  43. « Le monsieur Météo de France 2, Philippe Verdier, s'est marié avec son compagnon », sur jeanmarcmorandini.com, (consulté le 26 septembre 2013).
  44. « Philippe Verdier s’est marié avec son compagnon »

Lien externe[modifier | modifier le code]