Pauline de Meulan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pauline Guizot
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
Sépulture
Nom de naissance
Elisabeth-Charlotte-Pauline de MeulanVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Autres informations
Religion

Pauline de Meulan né le à Paris, morte le est une écrivaine et journaliste française. Elle fut la première femme de François Guizot[1],[2].

Origines familiales[modifier | modifier le code]

Elle est la fille du comte Charles de Meulan, conseiller du roi puis receveur général des Finances de Paris et de Marguerite de Saint-Chamans[1].

Avec l'aide de Jean Baptiste Antoine Suard, elle commence à écrire dans le journal Le Publiciste[1].

Le couple Guizot[modifier | modifier le code]

Le couple qu'elle forme avec François Guizot semble curieux à l'époque. Elle a 14 ans de plus que lui. Gabriel de Broglie dresse le tableau comparatif suivant dans Guizot p. 32 à 36.

François Guizot Pauline de Meulan
Provincial, issu de la petite bourgoisie, sans fortune Née d'une famille noble et riche de l'ancien régime. Élevée dans une société brillante
Protestant et rigoureux Catholique et tolérante
Solitaire et renfermé Va au théâtre et sort dans le monde
Livresque et sérieux Spirituelle, piquante, cultivant le paradoxe
A des lectures religieuses ou philosophique Se passionne pour Racine
Dogmatique, théoricien, plein de certitudes métaphysiques Observatrice, pragmatique, sans grandes convictions

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Écolier, ou Raoul et Victor (1821)
  • Lettres de famille sur l'éducation (1826)
  • Une famille (1828)
  • Conseils de morale, ou Essais sur l'homme, la société, la littérature (1828)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Pauline de Meulan », sur www.guizot.com (consulté le 25 mai 2015)
  2. Charles Defodon, « Guizot (madame) » (consulté le 25 mai 2015)