Patrick Sandrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrick Sandrin, né à Longwy, est un photographe, réalisateur, producteur et entrepreneur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick Sandrin poursuit des études artistiques à l’ Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Bourges, (histoire de l’art / arts plastiques). Il assiste scénographes et metteurs en scène à La Maison de la Culture de Bourges, à l'époque, scène théâtrale nationale et internationale. À Paris, la photographie devient sa discipline, il crée un studio de création graphique et photographique. Le cinéma se substitue à la photographie, il crée Arion Production et les Films du Cyclone, puis Sofilm et sa Fondation culturelle en Bulgarie.[réf. nécessaire]

Les Films du Cyclone devient Cyclone le studio, un site événementiel parisien parmi les plus reconnus, il reçoit les plus grandes marques et enseignes pour des conférences, séminaires, tournages de films et émissions de télévision. Depuis 2015 il y programme un cycle d' événements culturels intitulé UN JOUR UNE ŒUVRE.[réf. nécessaire]

Patrick Sandrin fut membre de plusieurs commissions au CNC (Avances sur recettes/Aide à la diffusion/Fonds ECO) et fit partie du jury de sélection pour la villa Médicis (cinéma) et la FEMIS. Il est également membre du conseil d’administration du Fresnoy.[réf. nécessaire]

Itinéraire cinématographique et géographique[modifier | modifier le code]

Pendant 15 ans, il produit et coproduit des films avec Arion Production puis les Films du Cyclone, qu’il fonde respectivement en 1983 et en 1987. Tournés aux quatre coins du monde (Chili, Cuba, Inde, Portugal, Italie, Mongolie, Mexique, Philippines, Colombie, Égypte, Niger, Espagne, Venezuela, Bulgarie). Les principaux films sont signés par de grands réalisateurs, et souvent primés dans de grands festivals: Werner Herzog, Nikita Mikhalkov, Alain Tanner, Paulo Rocha, Alain Fleischer, Valeria Sarmiento, Emilio Pacull, Mahmoud Hussein, Fina Torres, François Caillat … Après avoir pris part à de nombreuses commissions pour le CNC (dont l’aide à la diffusion et l’avance sur recettes), Patrick Sandrin devient membre du fonds ECO dont la mission est de favoriser les coproductions avec les pays de l’Est.

Il collabore avec le cinéma et la scène culturelle bulgare, un engagement amorcé au moment de la chute du mur, une aventure humaine et culturelle, autant que professionnelle.

Il est à l’initiative des deux premières coproductions franco-bulgares : Quelque chose dans l’air (1991/92) de Peter Popzlatev et Elle (1993/94) de Valeria Sarmiento avec Marine Delterme et Didier Flamand, sur un scénario de Raoul Ruiz. Il coproduira 5 autres films avec des productions locales, réalisés par : Eldora Traikova, Ludmil Todorov, Yvan Tcherkelov, Christo Christo, Stephan Ivanov.

Cette coopération avec le cinéma Bulgare débouche sur :

  • La création de SOFILM en 1995, société de production exécutive qui associe : expérience et atouts locaux à l’expertise d’un producteur français. Cette création intervient au moment où la Bulgarie traverse une période de transition difficile après ‘’la chute du mur’’. Plus de 40 productions françaises sont venues à Sofia travailler avec SOFILM.
  • Une coopération culturelle régulière, marquée par l’organisation à Paris de 2 panoramas du cinéma bulgare, le premier en - 1998 et le second en - 2006 pour l’entrée de la Bulgarie dans l’espace Européen, en partenariat avec le Ministère de la Culture et l’ambassadeur de Bulgarie en France Irina Bokova.
  • La création de sa fondation, à l’origine des «CLASSES LIBRES», colloques thématiques autour du cinéma, conférences/débats et programmation de films, animés par des intervenants prestigieux, dont : Charles Tesson, Jean-Claude Carrière, Dominique Païni, Catherine Millet, Georges Didi-Huberman, Laurent Cantet, Nicolas Philibert, Bernard Sobel, Nicole Brenez, Michel Reilhac, Alain Bergala, Alain Jaubert, Jean Douchet, Guillaume Dessange… plus de 70 personnalités à ce jour et de grandes institutions françaises comme : ARTE, Le FRESNOY studio national des arts contemporains, ARTE radio, SUNNY SIDE.
  • Des aides au développement de projets de jeunes auteurs bulgares.
  • L’organisation d’évènements et d’expositions internationales:
    • 2011 – « Regards Numériques sur l’Art Contemporains » avec 2 expositions :
    • ABC Art Belge Contemporain avec une sélection d’artistes belges, (Commissaire d’exposition : Dominique Païni, Pascale Pronnier pour le Fresnoy.
    • Le Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains : une sélection d’œuvres (photographies et films), produites ces 10 dernières années.

En 2005, Patrick Sandrin est nommé au grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres pour son activité de producteur tant en France qu’en Bulgarie, où son action culturelle est reconnue.

En 2016, il reçoit le collier du Siècle d'or, la plus haute distinction culturelle bulgare remise par le Ministère des affaires extérieurs et de la culture bulgare.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Ordre des Arts et des Lettres, insigne de chevalier remise par le Ministère de la culture française, par l'intermédiaire d' Yves-Saint Geours.
  • Le collier du Siècle d’or, la plus haute distinction culturelle bulgare, remise par le Ministère des affaires extérieures et de la culture bulgare.

Principaux prix et sélections[modifier | modifier le code]

  • En 1985, Oriana de Fina Torres remporte la Caméra d’or à Cannes.
  • En 1987 Les montagnes de la lune de Paulo Rocha – Sélection officielle en compétition au festival de Venise.
  • En 1990 Amelia Lopes O'Neill de Valeria Sarmiento – Sélection officielle en compétition au festival de Berlin.
  • En 1991, Urga de Nikita Mikhalkov obtient le Lion d’or à Venise, film pour lequel Patrick Sandrin a développé le sujet avec l’auteur, effectué les repérages en Mongolie, préparé les accords avec les autorités chinoises et trouvé le financement dont l’avance sur recettes et Caméra One (Michel Seydoux), qui prendra la production déléguée du film.
  • En 1996, Les hommes du port, de Alain Tanner, sélectionné pour faire l’ouverture du festival du réel à Paris.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme producteur / coproducteur ou producteur exécutif[modifier | modifier le code]

Avec Arion Production


Avec Les Films du Cyclone


Avec Sofilm (productions exécutives et/ou co-productions)

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]