Yves Saint-Geours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Geours.

Yves Saint-Geours (né en 1953) est un diplomate et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le , fils de Jean Saint-Geours et frère de Frédéric et Jean-Philippe Saint-Geours[1], Yves Saint-Geours est titulaire d'un diplôme d'études approfondies et agrégé d'histoire[2].

Il enseigne dix ans durant dans le secondaire[3]. De 1985 à 1989, il dirige l'Institut français d'études andines[2]. Il entame ensuite une carrière de diplomate : conseiller de deux ministres des Affaires étrangères, Hervé de Charette et Dominique de Villepin[3], il est successivement ambassadeur en Bulgarie (2004-2007), au Brésil (2009-2012) et en Espagne (2015-2019)[2]. De 2007 à 2009, il est le premier[3] président de l'Établissement public du Grand Palais des Champs-Élysées[4].

Yves Saint-Geours est président du conseil d'administration du Centre international d'études pédagogiques depuis novembre 2017[5] et membre du Conseil supérieur de la magistrature en tant que personnalité extérieure depuis janvier 2019[6].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]