Joël Calmettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calmettes.
Joël Calmettes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (57 ans)
Nationalité
Activité
Réalisateur de documentaireVoir et modifier les données sur Wikidata

Joël Calmettes est un auteur et réalisateur de films documentaires.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections
  • Festival International du Film du Livre d'Art et du Film (FILAF), 2016, Perpignan. Projection en avant-première de "Gérard Garouste",Retour aux sources.
  • Festival "Camus: a stranger in the City", 2016, New-York, projections de "Camus, Sartre : une amitié déchirée" et de "Vivre avec Camus".
  • Festival International du Film de Métiers d'Art, 2016, Montreuil. "Garouste, métamorphose d'une œuvre" (2010), projection hors compétition.
  • Escales documentaires, Libreville, 2014, (Gabon), sélectionnés: "Camus, Sartre : une amitié déchirée", " Nelson Mandela, au nom de la liberté ", "Vivre avec Camus".
  • Festival international du film d'histoire de Pessac, 2014, (France): nommé dans la catégorie panorama, pour "Camus, Sartre : une amitié déchirée".
  • Trinidad and Tobago Film Festival, Port-of-Spain, 2014, (Trinidad-et-Tobago): nommé en compétition pour " Nelson Mandela, au nom de la liberté "
  • Festival international du grand reportage d'actualité du Touquet-Paris-Plage, Le Touquet, 2014, (France): nommé en compétition Prix du Public, pour "Vivre avec Camus".
  • Festival du film et forum international sur les droits humains de Genève, Genève, 2014 (Suisse): nommé hors compétition, pour " Nelson Mandela, au nom de la liberté ".
  • Festival international Droits de l’Homme et Cinéma, Caracas, 2013, (Venezuala): nommé en compétition pour " Robert Badinter, un abolitionniste ".
  • Festival Taragalte, Taragalte, 2013, (Maroc): nommé en panorama" pour " Azalaï, la caravane de l'or blanc ".
  • FIPA, Biarritz, 2012, (France): nommé dans la catégorie sélection non compétitive, pour " Mitterrand contre de Gaulle ".
  • Festival de films Résistances, Foix, 2012, (France): sélectionné pour " Le bonheur d'Alexandre Jollien ".
  • Vues d'Afrique, Montréal, 2012 (Canada): nommé dans la catégorie internationale, pour "Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique".
  • BronzeLens Film Festival, Atlanta, 2011, (États-Unis): nomme dans la catégorie internationale, pour " Nelson Mandela, au nom de la liberté ".
  • FESPACO, Ouagadougou, 2011, (Burkina Faso), : projection hors compétition, pour Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique "
  • Festival International du Film Panafricain, Cannes, 2011, (France): nommé en compétition pour "Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique".
  • Festival D'Essaouira, Essaouira, 2010, (Maroc): nommé en panorama pour" Albert Camus, une tragédie du Bonheur ".
  • FIPA, Biarritz, 2009, (France): nommé dans la catégorie panorama, pour " Nelson Mandela, au nom de la liberté ".
  • Festival du film sur la Résistance, Nice, 2009, (France), nommé pour " Livrez-nous Grynszpan ".
  • Tiburon International Film Festival, Californie, 2009, (États-Unis): nomme dans la catégorie internationale, pour " Nelson Mandela, au nom de la liberté ".
  • FIPA, Biarritz, 2006 (France): nommé dans la catégorie panorama de la création française, pour " Sur les routes du coton ".
  • FIPA, Biarritz, 2006 (France): nommé dans la catégorie panorama de la création française, pour " Gérard Garouste, le passeur ".
  • FIPA, Biarritz, 2005 (France): nommé dans la catégorie compétition documentaires de création et essais, pour " Alexandre Jollien, le bonheur d'Alexandre ".
  • Festivald du Film Medical et de Santé, Gand, 2006, (Belgique): nommé en compétition pour " Le bonheur d'Alexandre Jollien ". (Prix Handicap)
  • Festival de l'Encre à l'Écran, Tours, 2004, (France): nommé dans la compétition, pour " Ahmadou Kourouma " (Grand Prix)
  • FIPA,Biarritz, 2001 (France): nommé dans la catégorie compétition, pour " Robert Badinter, un abolitionniste ".
  • Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac, 2004, (France): nommé dans la catégorie compétition, pour " Le Soldat inconnu vivant " (Mention spéciale du jury).
  • The New-York festival, New-York, 2002, (États-Unis): finaliste, pour Histoires secrètes du " Biafra, Foccart s’en va-t-en guerre "
  • Festival international du film d'histoire de Pessac, Pessac, 2001, (France): nommé dans la catégorie compétition, pour " Histoires secrètes du Biafra, Foccart s'en-va-t-en-guerre " (Prix des lycéens).
  • Les Écrans de l'Aventure, Dijon, 1997, (France): nommé en compétition pour "Azalaï, la caravane de l'or blanc".
  • Cinéma du réel, Paris, 1994, (France): nommé en panorama de la création française pour "La démocratie n'a pas d'ancêtres".
  • Festival du film de Royan, Royan, 1990, (France): nommé en compétition pour "Tableaux noirs".

Radio[modifier | modifier le code]

2002 Producteur et réalisateur " Mémorables Robert Badinter ". France Culture, 15 x 26’. (février 2002)

Livre[modifier | modifier le code]

2011 Robert Badinter, une longue marche. Entretien: Joël Calmettes, texte: Dany Cohen Éditeur: INA https://boutique.ina.fr/cd/PDTINA001771#product_block_description

Théâtre[modifier | modifier le code]

En 2008, il écrit avec Gérard Garouste et met en scène Le Classique et l'Indien, une pièce de théâtre créée au Théâtre du Rond-Point avec Gérard Garouste et de Denis Lavant.

Divers[modifier | modifier le code]

Joël Calmettes a créé avec Erik Orsenna en 2003 Chiloé Productions une société de production de films documentaires.


Liens externes[modifier | modifier le code]