Pascal Baills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Baills
Image illustrative de l'article Pascal Baills
Pascal Baills en 2012
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Montpellier HSC
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (52 ans)
Lieu Perpignan (Pyrénées-Orientales)
Taille 1,76 m (5 9)
Période pro. 19832000
Poste Défenseur droit puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1975-1979 Drapeau : France Moulin-à-Vent Perpignan
1979-1983 Drapeau : France AS Perpignan Foyer
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1983-1991 Drapeau : France Montpellier HSC 264 0(8)
1991-1992 Drapeau : France Olympique Marseille 020 0(0)
1992-1995 Drapeau : France RC Strasbourg 108 0(3)
1995-2000 Drapeau : France Montpellier HSC 161 0(1)
1983-2000 Total 553 (12)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1989-1991 Drapeau : France France B 003 0(0)
1991 Drapeau : France France 001 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2015-2016 Drapeau : France Montpellier HSC 1v, 0n, 4d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Pascal Baills est un footballeur puis entraîneur français né le à Perpignan dans les Pyrénées-Orientales. Il évolue au poste de défenseur latéral droit du milieu des années 1980 au début des années 2000.

Formé au Montpellier HSC, il remporte avec ce club la Coupe de France en 1990. Il joue ensuite à l'Olympique de Marseille avec qui il gagne le championnat de France en 1992 puis au RC Strasbourg et termine sa carrière au Montpellier HSC.

Il compte une sélection en équipe de France, obtenue en 1991, face à l'Albanie. Entraîneur adjoint au Montpellier HSC depuis 2006, il devient entraîneur par intérim de l'équipe première au départ de Rolland Courbis en décembre 2015 en compagnie de Bruno Martini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Pascal Baills débute le football à sept ans au Vernet, club de quartier de Perpignan[1] puis joue dans plusieurs autres clubs perpignanais. Il travaille en même temps comme plombier pendant trois ans puis comme vendeur dans un magasin de sport[2]. Il rejoint à dix-neuf ans le centre de formation du Montpellier HSC et deux mois plus tard, en septembre 1983, il est appelé dans le groupe par Robert Nouzaret pour un match contre le FC Grenoble[3] et effectue ses débuts professionnels le 28 octobre 1983 face à l'OGC Nice. Le match se conclut sur une victoire quatre à deux[4]. En fin de saison, aux côtés de Laurent Blanc, Franck Passi, Abdelkader Ferhaoui et Jean-Michel Guédé, il dispute la finale de la coupe Gambardella. Les Pailladins s’inclinent quatre tirs aux buts à deux face au Stade lavallois dans un match se terminant sur le score de zéro partout[5].

La saison suivante, il devient titulaire sur le flanc droit de la défense montpelliéraine. Le club reste longtemps en course pour les barrages mais une fin de saison décevante le fait terminer à la 4e place derrière le Nîmes Olympique[3]. Il est alors sélectionné en équipe de France Espoirs et dispute le tournoi de Toulon. Les « Bleuets » dirigés par Marc Bourrier remportent la compétition en battant l'Angleterre, trois à un, en finale[6]. 5e en 1985-1986, Pascal Baills et ses coéquipiers parviennent à monter en division 1 lors de la saison 1987. Il remporte également, avec son club, le titre de champion de France de division 2 en battant, quatre à deux sur les deux matchs, les Chamois niortais. En division 1, il crée avec ses coéquipiers la surprise en terminant 3e du championnat.

Ses bonnes performances en club le font appeler en équipe de France A' par Roger Lemerre pour un match contre les Pays-Bas A', le 15 février 1989. Il entre à la 83e minute en remplacement de Vincent Guérin et la France s'impose un à zéro[7]. En 1990, Pascal Baills et ses coéquipiers remportent la coupe de France en battant le Racing Paris 1 (ex-Matra Racing) deux à un après prolongations[8]. L'année suivante, Montpellier réalise un beau parcours en coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en éliminant le PSV Eindhoven et le Steaua Bucarest ne tombant que face au futur vainqueur de l'épreuve, Manchester United, en quart de finale. Pascal Baills est expulsé au match aller à la suite d'une simulation de Mark Hughes[9]. Lors de cette saison, il connaît également sa seule sélection en équipe de France lors d'un match contre l'Albanie. Le sélectionneur, Michel Platini, le fait entrer en remplacement de Pascal Vahirua à la 56e minute du match qui se conclut sur une victoire cinq à zéro[10].

En 1991, il rejoint l'Olympique de Marseille avec qui il est sacré champion de France mais il ne parvient pas à devenir titulaire et rejoint la saison suivante le RC Strasbourg. Il réalise avec les strasbourgeois trois saisons pleines, portant même le brassard de capitaine[9] et dispute la finale de la coupe de France en 1995. Les Strasbourgeois s'inclinent, un à zéro, face au Paris SG dans un match très fermé[11].

Pascal Baills retourne en 1995 au Montpellier HSC. Le club termine 6e du championnat mais échoue en demi-finale de la coupe de France face aux voisins nîmois alors en National. La saison suivante, il est nommé capitaine du MHSC en remplacement de Michel Der Zakarian. Le club est éliminé d'entrée en coupe de l'UEFA par le Sporting Portugal et se retrouve dans la zone de relégation, à sept longueurs du 16e à la trêve[12]. Baills et ses coéquipiers enchainent alors vingt matchs d'affilée sans défaite et terminent 10e du championnat. En coupe de France, le Montpellier HSC élimine en quart de finale, à l'extérieur, les Girondins de Bordeaux mais les Montpelliérains doivent cependant s'incliner en demi-finale face à En Avant Guingamp sur le score de deux à zéro après prolongations. Ils connaissent, à ce même stade, la défaite en coupe de la Ligue au Stade Chaban-Delmas face aux Girondins, sept tirs aux buts à six, après un match nul deux partout au terme des prolongations.

La saison suivante, il atteint la finale de la coupe Intertoto en début de saison. Le Montpellier HSC s'incline, quatre à deux sur les deux matchs, face à l'Olympique lyonnais. Il termine sa carrière lors de la saison 1999-2000 sur une victoire en coupe Intertoto mais également sur une relégation du club en division 2.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Pascal Baills devient alors entraîneur de l'équipe C du MHSC lors de la saison 2000-2001 puis entraîneur adjoint de Michel Mézy la saison suivante. En octobre 2002, à la suite des mauvais résultats du club, Michel Mézy est démis de ses fonctions par le président du MHSC, Louis Nicollin, et Pascal Baills se retrouve coentraîneur du club avec Gérard Bernardet et Ghislain Printant. Relégable pendant dix-neuf journées, le club se sauve en fin de saison[13]. Il redevient entraîneur adjoint la saison suivante puis en 2004 s'occupe pendant deux ans des benjamins au sein du club[1].

Il retrouve, en 2006, sa fonction d'entraîneur adjoint auprès de Jean-François Domergue puis de Rolland Courbis et en fin de saison 2008-2009 le club retrouve la Ligue 1. En 2009, il devient l'adjoint de René Girard et remporte avec le club le championnat de France en 2012. Il occupe toujours ce poste avec les entraîneurs suivants Jean Fernandez puis Rolland Courbis. Au départ de celui-ci en décembre 2015, il prend en charge l'équipe première avec Bruno Martini. Après cinq rencontres et quatre défaites successives, le club se retrouve dix-huitième à un point du premier non-relégable. Un nouvel entraîneur, Frédéric Hantz est alors nommé à la tête de l'équipe première le 26 janvier 2016[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Pascal Baills remporte avec son club formateur, le Montpellier HSC, le championnat de France de division 2 en 1987 puis la coupe de France en 1990, il est également finaliste de la Coupe Gambardella en 1984. Avec l'Olympique de Marseille, il gagne le championnat de France en 1992 puis avec le RC Strasbourg il est finaliste de la coupe de France en 1995.

Revenu au MHSC, il est finaliste de la coupe Intertoto en 1997 puis remporte cette compétition en 1999. Il est également le joueur le plus capé du club montpelliérain avec 429 matchs disputés en 13 saisons[15].

Il compte une sélection en équipe de France obtenue le 30 mars 1991 contre l'Albanie, ainsi que 3 sélections en équipe de France B. Il remporte également avec les Espoirs français le tournoi de Toulon en 1985.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Pascal Baills durant sa carrière de joueur professionnel[15],[16],[17].

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe Sélection
Division Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1983 - 1984 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 2 12 1 - - - - - - -
1984 - 1985 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 2 27 1 1 0 - - - - -
1985 - 1986 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 2 27 1 2 0 - - - - -
1986 - 1987 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 2 33 0 2 0 - - - - -
1987 - 1988 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 35 0 4 0 - - - - -
1988 - 1989 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 35 1 3 0 C3 2 0 - -
1989 - 1990 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 34 0 5 0 - - - - -
1990 - 1991 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 36 4 1 0 C2 5 0 1 0
1991 - 1992 Olympique de Marseille Drapeau : France France Division 1 17 0 2 0 C1 1 0 - -
1992 - 1993 RC Strasbourg Drapeau : France France Division 1 35 1 1 0 - - - - -
1993 - 1994 RC Strasbourg Drapeau : France France Division 1 34 1 1 0 - - - - -
1994 - 1995 RC Strasbourg Drapeau : France France Division 1 32 1 5 0 - - - - -
1995 - 1996 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 34 0 6 0 - - - - -
1996 - 1997 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 33 0 9 0 C3 2 0 - -
1997 - 1998 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 29 1 2 0 CI 6 0 - -
1998 - 1999 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 24 0 5 0 - - - - -
1999 - 2000 Montpellier HSC Drapeau : France France Division 1 7 0 - - CI 4 0 - -
Total 484 12 49 0 - 20 0 1 0

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 978-2-9515650-6-7), p. 155
  2. « La 3e mi-temps de... Pascal Baills », sur www.mhscfoot.com, Montpellier HSC (consulté le 20 mai 2011)
  3. a et b Victor Sinet, Il était une fois La Paillade…, Montpellier, Éditions MHSC, , 126 p. (ISSN 1276-7794), p. 47
  4. Victor Sinet, Il était une fois La Paillade…, op. cit., p. 83
  5. Jacques Ferran et Jean-Philippe Réthacker, « Jeunes », Football 85-86, Les guides de l'Équipe,‎ , p. 147
  6. « 13ème Festival Foot "Espoirs" », sur www.festival-foot-espoirs.com (consulté le 20 mai 2011)
  7. « France 1 - 0 Pays-Bas », sur selectiona.free.fr (consulté le 20 mai 2011)
  8. « Saison 1989-1990 Vainqueur Montpellier », sur www.om4ever.com (consulté le 4 avril 2011)
  9. a et b « Fiche de Pascal Baills », sur www.racingstub.com (consulté le 20 mai 2011)
  10. « France 5-0 Albanie », sur www.fff.fr, FFF (consulté le 20 mai 2011)
  11. « Paris Saint-Germain FC 1-0 RC de Strasbourg », sur www.fff.fr, FFF (consulté le 20 mai 2011)
  12. Victor Sinet, Il était une fois La Paillade…, op. cit., p. 70
  13. « Les miraculés », sur www.football365.fr, Football365.fr, (consulté le 20 mai 2011)
  14. « Un mois après le départ de Courbis, Montpellier a jeté son dévolu sur Hantz », sur mercato.eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 27 janvier 2016)
  15. a et b « Pascal Baills », Montpellier HSC (consulté le 24 décembre 2015)
  16. « Fiche de Pascal Baills », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 12 mai 2011)
  17. « Fiche de Pascal Baills », sur www.playerhistory.com (consulté le 12 mai 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]