Ghislain Printant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ghislain Printant
Image illustrative de l’article Ghislain Printant
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Étienne (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (58 ans)
Lieu Montpellier (Hérault)
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1971-1975Drapeau : France ASPTT Montpellier
1975-1982Drapeau : France Montpellier PSC
Parcours amateur
Saisons Club
1982-1989Drapeau : France PI Vendargues
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1992-1994Drapeau : France Marvejols Sports
2006-2010Drapeau : France Montpellier HSC B
2014-2016Drapeau : France SC Bastia
2019- Drapeau : France AS Saint-Étienne
1 Matchs de championnat uniquement.
Dernière mise à jour : 26 janvier 2019

Ghislain Printant, né le à Montpellier, est un entraîneur de football français, il est actuellement entraîneur à l’AS Saint-Étienne.

Après une carrière comme joueur amateur au poste de gardien de but, il devient entraîneur au Montpellier HSC où il s'occupe des gardiens puis de l'équipe réserve. En 2010, il rejoint le SC Bastia pour prendre en charge le centre de formation puis en novembre 2014, il devient entraîneur de l'équipe première poste qu'il occupe jusqu'en janvier 2016. Il retourne le 30 janvier 2017 au Montpellier HSC en tant qu'adjoint de Jean-Louis Gasset jusqu'à la fin de la saison. En décembre 2017, il le rejoindra également pour devenir l'entraîneur-adjoint de l'AS Saint-Étienne. Suite à l'annonce du départ à la retraite de Jean-Louis Gasset à la fin de la saison 2018-2019, la direction du club annoncera le mois suivant sa nomination à la tête de l'équipe première.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ghislain Printant commence le football à l'ASPTT Montpellier en 1971 puis rejoint, en 1975, les rangs juniors du Montpellier PSC[1] dont son père est membre du comité directeur[2]. Il quitte le club en 1982 et termine sa très modeste carrière de footballeur, disputée au poste de gardien de but, au sein du club du PI Vendargues, dans la banlieue de Montpellier. En 1984, tout en continuant à jouer en amateur dans le club vendarguois, il retourne au Montpellier PSC pour s'occuper des gardiens de l'école de football[3]. L'année suivante, il dirige également en même temps l'école de football du PI Vendargues, et ce jusqu'en 1989[1].

En 1989, à 28 ans, il rejoint l'équipe première du Montpellier HSC comme entraîneur des gardiens[4]. Il occupe ce poste jusqu'en 1992 où il rejoint le Marvejols Sports comme entraîneur[1]. Sous ses ordres, l'équipe lozérienne remporte la promotion d'honneur A et remporte la Coupe de Lozère en fin de saison[5]. Après deux ans dans ce club, il revient en 1994 dans le club montpelliérain pour de nouveau s'occuper des gardiens. Entraîneur des moins de 16 ans de 2004 à 2006, il devient ensuite entraîneur de l'équipe réserve en Championnat de France amateur[1]. Il quitte le club en fin de saison 2010 sur une descente de l'équipe réserve en CFA2[6],[3].

En 2010, il devient directeur de la formation du Sporting Club de Bastia. Il est nommé, en novembre 2014, entraîneur de l'équipe première, en Ligue 1, à la place de Claude Makelele. Son équipe, qui lutte pour son maintien dans l'élite, se qualifie pour la finale de la Coupe de la Ligue[7]. Début mars 2015, il est interdit de conférence de presse par la LFP car il lui manque son diplôme d'entraineur. Il reçoit ainsi de nombreux soutiens comme celui de l'entraineur de St-Étienne, Christophe Galtier[8]. Considéré par beaucoup de supporters Corses comme le sauveur depuis qu'il a repris la tête de l'équipe, Ghislain Printant a même été jusqu'à recevoir 5 voix aux élections départementales fin mars 2015[9]. Le 28 janvier 2016, Ghislain Printant est limogé par le SC Bastia, François Ciccolini lui succède sur le banc[10].

Le 30 janvier 2017, il revient au Montpellier HSC où il est chargé par le président Louis Nicollin de réaliser un état des lieux du club avec Jean-Louis Gasset, à la suite de la mise à l'écart de l'entraîneur Frédéric Hantz[11]. Il devient cependant adjoint de Jean-Louis Gasset après la nomination de ce dernier à la tête de l'équipe pour 2 ans et demi. Après avoir réussi à maintenir le club en Ligue 1, ils quittent tous les deux le club et sont remplacés par Michel Der Zakarian et son adjoint Franck Rizzetto.

En décembre 2017, Ghislain Printant devient l'entraîneur adjoint de l'AS Saint-Étienne[12].

Le 6 juin 2019, il est promu entraîneur principal de AS Saint-Étienne[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 738 p. (ISBN 2-9515650-1-1), p. 330
  2. « Carnet noir : « adieu fernand » », sur mhscfoot.com, (consulté le 5 février 2015)
  3. a et b Vincent Riou, «  Je n'avais pas prévu de devenir coach de L1 », sur www.sofoot.com, (consulté le 26 avril 2016)
  4. « Passeur dans l’âme », sur actufoot20.com, (consulté le 5 février 2015)
  5. Maxime Solignac, « 1993 : le "Printant" victorieux de Marvejols Sports », Lozère nouvelle,‎ (lire en ligne)
  6. « J.-F. Domergue et le Centre de Formation », sur mhscfoot.com, (consulté le 5 février 2015)
  7. « Football : à Bastia, le Printant en hiver », sur lemonde.fr, (consulté le 5 février 2015)
  8. « Christophe Galtier défend Ghislain Printant » (consulté le 25 mars 2015)
  9. « Bastia : 5 voix pour Ghislain Printant aux départementales ! », sur rmcsport.bfmtv.com,
  10. « François Ciccolini remplace Ghislain Printant sur le banc de Bastia », sur lequipe.fr,
  11. « Frédéric Hantz écarté par Montpellier, Gasset et Printant en recours », sur lequipe.fr,
  12. « Saint-Etienne: Ghislain Printant nommé entraîneur-adjoint », sur rmcsport.bfmtv.com,
  13. https://rmcsport.bfmtv.com/football/mercato-en-direct-retour-imminent-de-leonardo-au-paris-saint-germain-3270.html

Liens externes[modifier | modifier le code]