Parc national Nahuel Huapi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Nahuel Huapi
Image illustrative de l'article Parc national Nahuel Huapi
Vue du lac Nahuel Huapi
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 2497
Provinces Neuquén et Río Negro
Ville proche San Carlos de Bariloche
Coordonnées 41° 08′ sud, 71° 17′ ouest
Superficie 7 172,61 km2
Création 1934 (1922 pour le parc d'origine)
Classement  Réserve de biosphère (2007, Andino Norpatagonica)
Administration Administración de Parques Nacionales (APN)
Site web Site officiel
Remarque + wdpa no 97490

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Parc national Nahuel Huapi

Le parc national Nahuel Huapi (en espagnol : Parque Nacional Nahuel Huapi) est un parc national situé en Patagonie en Argentine. Il s'étend sur 717 261 hectares répartis entre les provinces de Neuquén et de Río Negro.

Son nom est d'origine des Amérindiens Mapuches que l'on peut traduire par « île Tigre ». Allusion au jaguar (Panthera onca), animal totem parmi le peuple Mapuche, ou bien allusion à la loutre du Chili (Lontra provocax) surnommée « tigre d'eau » (tigre del agua en espagnol).

Le parc fait partie avec les parcs nationaux Lanín, Los Arrayanes, Lago Puelo et Los Alerces de la réserve de biosphère Andino Norpatagonica reconnue par l'Unesco en 2007[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire du premier parc national argentin, le parc national du Sud (Parque Nacional del Sur), créé en 1922, provenait de trois legs à l'État de 7 500 hectares effectués en 1903 par Francisco Pascasio Moreno. Ce territoire fut agrandi en 1934, donnant ainsi naissance au parc national Nahuel Huapi.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte du parc national Nahuel Huapi.

De nombreux lacs sont présents dans le parc, notamment le lac Nahuel Huapi, le lac Mascardi, le lac Gutiérrez, le lac Traful, le lac Escondido et le lac Guillelmo. La région est connue comme étant le district argentin des lacs. Le grand lac Nahuel Huapi contient plusieurs îles et notamment l'île Huemul, qui aurait hébergé dans les années 1949-1952 le Projet Huemul, programme argentin secret de recherche sur la fusion nucléaire.

La péninsule Quetrihué au nord du lac, constitue un parc national séparé le parc national Los Arrayanes.

Situé à l'intérieur du parc, le Cerro Catedral est un pic haut de 2 388 mètres où se trouve une importante station de ski éponyme créée en 1936. Le Tronador, située à la frontière chilienne, est le plus haut sommet du parc avec ses 3 491 mètres de hauteur.

Le parc national Lanín est directement voisin au nord du Nahuel Huapi.

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Le parc possède une flore et une faune bien différenciés selon le type de biomes : le biome alto-andin, celui de la forêt humide et celui de la steppe patagonienne.

De ce fait on observe une grande variété d'arbres, principalement conifères et nothofagaceae : pin du Chili (ou araucaria), arrayán, lahuán ou cyprès de Patagonie, lipaín ou cyprès de la cordillère, maitén, et les nothofagus (lenga, raulí,coihue et ñire).

On y trouve aussi des arbustes comme la nalca (gunnera), le notro et des plantes florales comme l'amancay ou lys des Incas ((Alstroemeria auriantaca)) et également Oxalis adenophylla ou Mulinum spinosum.

De même il existe des animaux propres à la région patagonienne, comme le cerf huemul ou hippocamelus bisulcus, le pudú, le puma, le culpeo (sorte de chien sauvage), le oncifelis geoffroyi ou chat de Geoffroy, le oncifelis colocolo ou chat des pampas, le huillín ou loutre marine, le tuco tuco de Patagonie (Ctenomys sociabilis), l'amphibien Atelognathus nitoi et des oiseaux comme le condor, le goéland appelé localement « gaviota », le perroquet-loro appelé « choroy », et le cauquén. Le jaguar qui a donné son nom au parc, a été exterminé dès le début du XXe siècle.

On y trouve aussi un petit marsupial appelé monito del monte ou colo colo, à ne pas confondre avec l'oncifelis colo colo ou chat des pampas. Le monito del monte est un fossile vivant apparenté aux marsupiaux d'Australie.

Depuis le début du XXe siècle, des exemplaires de la faune holarctique, introduits à des fins surtout cynégétiques, se sont très bien adaptés. Ainsi en en est-il du sanglier, du cerf élaphe ou wapiti, du cerf axis ou chital d'Asie, du daim entre autres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine mondial[modifier | modifier le code]

Le parc national Nahuel Huapi, ainsi que les parcs nationaux de Lanín, et de Los Glaciares, ont été déclarés Patrimoine mondial naturel par l'UNESCO en 1981.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biosphere Reserve Information - ANDINO NORPATAGONICA », sur Unesco (consulté le 3 février 2015)