Parc national Baritú

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Baritú
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 11
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Province Salta
Coordonnées 22° 35′ 00″ sud, 64° 37′ 00″ ouest
Superficie 724 km2
Création 1974
Administration Administración de Parques Nacionales (APN)
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Argentine

(Voir situation sur carte : Argentine)
Parc national Baritú

Le parc national Baritú (espagnol : Parque Nacional Baritú) se trouve dans le département de Santa Victoria, dans la province de Salta, en Argentine. Il a été créé en 1974 et recouvre 72 439 hectares de territoire.

Il est destiné à conserver à l'état naturel le biome de la yunga, caractérisé par la forêt pluviale de type forêt nimbique, la forêt de montagne.

Description[modifier | modifier le code]

On y voit un paysage dominé par des sommets imposants, notamment le Cerro de las Pavas et le Cerro Negro, et parcouru par de nombreux cours d'eau, rivières et ruisseaux rapides, torrentiels et abondants, parmi lesquels les plus importants sont les ríos Pescado, Baritú (Baritu, Barita), Lípeo ainsi que le río de Las Pavas, tous originaires de la chaîne la plus orientale de la cordillère des Andes, et tributaires du grand bassin de la Plata, via le río Bermejo.

C'est actuellement le seul parc national argentin situé sous les tropiques.

Flore[modifier | modifier le code]

Au sein de cette forêt dense on trouve des essences comme le cebil (ou yopo, un hallucinogène), le goyavier (ou guayabo), le jacaranda (ou tarco), le guayacán (ou palo santo), le chorisia (ou yuchán), des palmiers, et le tabebuia (ou lapacho).

Faune[modifier | modifier le code]

On trouve des tapirs, des pecaris (connus aussi comme: tayato ou saino), des jaguars, des pumas; on suppose aussi l'existence d'ours à lunettes (tremarctos ou ucumar ou oso de anteojos). Il y a des cerfs des Andes (ou staruca), des tatous (ou armadillos), des yaguarundís, des ocelots, des renards, des singes capucins ou caís, des paresseux, et une grande variété d'oiseaux parmi lesquels il y a des condors, des aigles féroces ou harpia harpyja (le plus grand aigle de la planète), des écureuils (ardillas) colorés et des oiseaux-mouches.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Archéologie et tourisme culturel[modifier | modifier le code]

Dans les environs de ce parc national, vers l'ouest, on peut visiter d'intéressantes ruines du Pucara de Titiconte, et les pittoresques cités d'Iruya et de Yavi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]