Cuyo (Argentine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cuyo.
Location of the Cuyo region in Argentina

Cuyo est l'une des régions géographiques de la République Argentine située aux pieds des Andes au Centre-Ouest du pays. C'est aussi une entité historique qui remonte à la colonisation espagnole et qui regroupait les provinces argentines de Mendoza, de San Juan et de San Luis. Le Nouveau Cuyo est une macro-région qui inclut également la province de La Rioja.

Cuyo dispose des attractions touristiques les plus populaires en Argentine et les massifs montagneux les plus élevés des Andes, y compris Aconcagua, le plus haut sommet en dehors de l'Asie, ainsi que le Ischigualasto Provincial Park.

Le sol est aride et rougeâtre, traversé par quelques rivières. La plupart des rivières sont alimentées par la fonte de neige des sommets, dont le volume d'eau augmente considérablement au printemps. Río Desaguadero est la rivière principale. Elle reçoit un volume important d'eau de Bermejo, Vinchina ainsi que de Salado avant de déboucher sur Río Colorado (Argentine).

La Viticulture est considérée comme étant l'une des principale activités de la région. La production viticole de la région représente près de 80% de Viticulture en Argentine. Les vins de la région ont une notoriété importante au niveau mondial. La région est connue par la culture d'olives, de pommes de terre, de tomates ainsi que certains fruits. La région connait aussi une production importante de bonbons et de produits alimentaires conservés. L'exploitation pétrolière est considérée comme étant l'une des plus grandes industries de la région.

Les villes et les villages de la région se caractérisent par des maisons et des églises basses issues du Colonialisme, des rues étroites, contrastant dans les principales villes avec les quartiers modernes. L'Université nationale de Cuyo, créée le 21 mars 1939[1], est la plus importante université de la région. Son campus est situé à Mendoza (ville), mais ses facultés s'étalent jusqu'à la Province de Río Negro.

Atuel River, Mendoza Province. 
Las Leñas ski resort 
Cuyo highlights a considerable agro-industrial production of wine

Province de Cuyo par PIB et PIB par habitant[modifier | modifier le code]

Cet article comprend un classement de la Province de Cuyo en fonction du Produit intérieur brut Per capita, La valeur de tous les biens et services finals produits au cours d'une année donnée, divisé par la population moyenne pour la même année. Le tableau suivant comprend les statistiques des 23 provinces pour l'année 2013:

Classement Province PIB Pays
comparaison
($)
Per capita
Pays
Comparaison
1 Province de Mendoza 22 023 La Zambie 11,957 La Libye
2 Province de San Juan 7 341 Le Niger 10 170 Costa Rica
3 Province de San Luis 6 117 La Guinée 13 201 La Pologne
4 Province de La Rioja (Argentine) 2 447 Les Maldives 6 844 La Chine

Le classement des provinces de Cuyo selon le Recensement de la population fait par l' Instituto Nacional de Estadística y Censos (Argentina) en 2001:

Province Population % de Cuyo Surface (km²) % de Cuyo Densité (hab/km²)
Province de Mendoza 1 579 651 55,28 148 827 36,76 10,6
Province de San Juan 620 023 21,70 89 651 22,14 6,9
Province de San Luis 367 933 12,88 76 748 18,95 4,8
Province de La Rioja (Argentine) 289 983 10,15 89 680 22,15 3,2
Total(Cuyo) 2 857 590 100 404 906 100 7,1
Total(Argentine) 36 260 130 - 2 780 4031 - 13,0

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Argentine.
Le temps plus froid prédomine à haute altitude où il peut neiger durant l'hiver.
Une grande partie de la région est aride et dépend des rivières pour l'irrigation.

La région de Cuyo a un Climat désertique ou Climat semi-aride avec des précipitations annuelles moyennes d'environ 100 à 500 millilitres, mais qui sont généralement très variante d'une année à l'autre[2],[3]. Le fait d'avoir une large série de latitudes et d'altitudes allant de 500 m à 7 000 m à peu près nous dit long sur la variété de climats dont dispose la région[3],[4]. En général, la plupart de la région a un Climat tempéré avec des vallées d'altitude plus élevées ayant un climat plus doux[5]. Aux altitudes les plus élevées (plus de 4 000 m), la neige et le temps glacial persistent toute l'année[3]. L'Amplitude thermiqueest très grande avec des températures très chaudes pendant la journée suivie de nuits très froides[6]. De toutes les régions d'Argentine, Cuyo est celle qui connaît la plus grande amplitude thermique du pays, avec des zones dans la Province de San Juan ayant une amplitude thermique excédant les 19.1 °C (34.38 °F)[7]. Les Cordillère des Andes empêchent les nuages de pluie de l'Océan Pacifique d'entrer, alors que leur latitude place ces nuages sous forme d'une bande de la ceinture de pression subtropicale qui maintient cette région sèche[2],[8]. Avec une humidité très faible, un soleil abondant tout au long de l'année, et un climat tempéré, la région est adaptée à la production de vin[4]. Les sécheresses sont souvent fréquentes et prolongées[8]. La région de Cuyo est influencée par l'anticyclone subtropical, semi-permanent de l'Atlantique de Sud à l'est dans l'Atlantique, l'anticyclone semi-permanent du Pacifique Sud à l'ouest des Andes, le développement d'un système à basse pression dans le nord de l'Argentine ainsi que dans l'ouest dans les régions méridionales de Cuyo[2],[9]. Plus de 85% des précipitations annuelles se produisent entre les mois d'octobre et mars, ce qui représente la saison chaude[2]. En revanche, les mois d'hiver sont secs en raison de l'affaiblissement de ces systèmes et de l'insolation inférieure qui affaiblit le système à basse pression dans le nord de l'Argentine[9]. Les régions orientales et sud-est de la région reçoivent plus de précipitations que les régions occidentales puisqu'elles reçoivent plus de précipitations estivales[9]. Ainsi, la plupart de la province de Mendoza et de la province de San Juan reçoivent les précipitations annuelles les plus faibles avec des précipitations moyennes d'été inférieures à 100 mm. Parfois, elles ne reçoivent même aucune précipitation estivale[9]. Plus vers l'est dans la province de San Luis, les précipitations moyennes d'été sont d'environ 500 mm et peuvent dépasser 700 mm dans certaines zones[9],[10]. Les altitudes les plus élevées reçoivent des précipitations sous forme de neige pendant les mois d'hiver[11],[12],[13]. Dans la région de Cuyo, les précipitations annuelles sont très variables d'une année à l'autre et semblent suivre un cycle alternant les années sèches et humides en périodes d'environ 2 ans, de 4 à 5 ans, de 6 à 8 ans et de 16 à 22 ans[2]. Dans les années humides, les vents de l'est causés par l'anticyclone subtropical de l'Atlantique de Sud sont plus forts, ce qui provoque plus d'humidité à l'égard de cette région, alors que pendant les années sèches, ces vents sont généralement plus faibles[2],[9].

L'été dans la région est généralement chaud et très ensoleillé, atteignant en moyenne jusqu'à 10 heures par jour[6],[14]. En revanche, l'hiver est plutôt sec et froid et a une moyenne d'environ 7 à 8 heures de soleil par jour[6],[14]. Étant donné que cette région a une large gamme d'altitudes allant de 500 m à près de 7 000 m, les températures peuvent varier considérablement avec l'altitude. Dans les plaines de la province de Mendoza, qui se situent à une altitude d'environ 440 m à 530 m, les températures annuelles moyennes varient de 18,2 à 18,7 °C dans les parties nord à 15 °C dans le Sud[15]. Dans les régions dont l'altitude est plus importante et dans les régions de l'ouest de la province de Mendoza, les températures annuelles moyennes varient de -1,7 °C à Cristo Redentor à 13,6 °C avec une plus grande différence de température entre l'hiver et l'été[11]. Dans la province de San Juan, la température annuelle moyenne varie de 17,3 °C dans la capitale provinciale à -0,2 °C.[16] Dans la province de San Luis, les températures annuelles moyennes varient de 15,8 °C à Villa Reynolds à 16,6 °C dans la capitale provinciale[10],[17]. Les Sierras Pampeanas, qui traversent la province de San Juan et la province de San Luis, ont un climat plus doux avec des températures annuelles moyennes allant de 12 à 18 °C.[13]

Le Zonda (vent), un vent de Foehn caractérisé par un air chaud et sec, peut causer des températures supérieures à 30 °C dans certains cas, tandis qu'en été, les températures peuvent dépasser 45 °C, comme en 2003[18],[19]. Ce vent précède souvent la suite d'un passage avant froid à travers l'Argentine et tend à se produire lorsqu'un système à basse pression apporte de fortes pluies du côté chilien, et lorsqu'un niveau supérieur permet aux vents de passer sur les Andes pour descendre vers le bas[18],[20],[21]. Lorsqu'un événement de vent de Zonda se produit, la température peut augmenter jusqu'à 20 °C en quelques heures avec une humidité proche de 0%[20]. En revanche, les ondes de froid sont également fréquentes, en raison des Andes qui canalisent l'air froid du sud, ce qui permet aux fronts froids de venir fréquemment pendant les mois d'hiver, provoquant des températures froides avec des températures qui peuvent descendre en dessous du point de congélation[21],[22]. Les températures peuvent chutter sous -10 à -30 °C à des altitudes plus élevées[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

View of Ischigualasto National Park in the province of San Juan, Argentina
Las Leñas an Andean ski resort, located in the western part of the Mendoza Province, Argentina
Sierra de las Quijadas, Provincia de San Luis. Argentina

Comme dans les autres régions de l'Argentine, le tourisme naturel est une source importante de revenus. Parmi les sites qui reçoivent un grand nombre de visiteurs, on peut citer les attractions suivantes:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par le décret présidentiel Nº 20.971
  2. a, b, c, d, e et f (en) Agosta Eduardo et Rosa Compagnucci, « Central-West Argentina Summer Precipitation Variability and Atmospheric Teleconnections », American Meteorological Society, vol. 25, no 5,‎ , p. 1657–1677 (DOI 10.1175/JCLI-D-11-00206.1, lire en ligne)
  3. a, b et c (en) Dominique Daudon, Stella Moreiras et Elise Beck, « Multi Hazard Scenarios in the Mendoza/San Juan Provinces, Cuyo Region Argentina », Elsevier, vol. 18,‎ , p. 560–567 (DOI 10.1016/S2212-5671(14)00976-9, lire en ligne)
  4. a et b (es) « Reseña de la vitivinicultura argentina », Acenología (consulté le 11 juin 2015)
  5. (en) Pablo Canziani et Eduardo Scarel, « South American Viticulture, Wine Production, and Climate Change », Pontificia Universidad Católica Argentina (consulté le 18 juin 2015)
  6. a, b et c (es) « Región de Cuyo », Ministerio del Interior y Transporte (consulté le 17 juin 2015)
  7. (es) « Datos extremos en el país y en el mundo », Servicio Meteorológico Nacional (consulté le 19 juin 2015)
  8. a et b (en) « Climate Overview », Met Office (consulté le 7 juin 2015)
  9. a, b, c, d, e et f (en) Rosa Compagnucci, Agosta Eduardo et W. Vargas, « Climatic change and quasi-oscillations in central-west Argentina summer precipitation: main features and coherent behaviour with southern African region », Springer, vol. 18, no 5,‎ , p. 421–435 (DOI 10.1007/s003820100183, Bibcode 2002ClDy...18..421C, lire en ligne)
  10. a et b (es) « Provincia de San Luis–Clima Y Metéorologia », Secretaria de Mineria de la Nacion (Argentina) (consulté le 22 juin 2015)
  11. a et b (es) « Provincia de Mendoza–Clima Y Metéorologia », Secretaria de Mineria de la Nacion (Argentina) (consulté le 22 juin 2015)
  12. a et b (es) « Provincia de San Juan–Clima Y Metéorologia », Secretaria de Mineria de la Nacion (Argentina) (consulté le 22 juin 2015)
  13. a et b (es) « Región de Las Sierras Pampeanas » (consulté le 23 juin 2015)
  14. a et b (en) « Argentina », BBC Weather (consulté le 7 juin 2015)
  15. (en) Maria Loyarte, Massimo Menenti et Angela Diblasi, « Modelling bioclimate by means of Fourier analysis of NOAA–AVHRR NDVI time series in Western Argentina », Wiley InterScience, vol. 28,‎ , p. 1175–1188 (DOI 10.1002/joc.1610, Bibcode 2008IJCli..28.1175L, lire en ligne)
  16. (es) « Cap. 10 Clima de la Provincia de San Juan », Centro Regional de Investigaciones Científicas y Tecnológicas (consulté le 22 juin 2015)
  17. (en) « Villa Reynolds Climate Normals 1961–1990 », National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 22 juin 2015)
  18. a et b (en) Federico Norte et Ana Ulke, « The severe zonda wind event of 11 July 2006 east of the Andes Cordillera (Argentine): a case study using the BRAMS model », Springer, vol. 18, no 5,‎ , p. 421–435 (DOI 10.1007/s003820100183, Bibcode 2002ClDy...18..421C, lire en ligne)
  19. (en) Marcelo Seluchi, Federico Norte, Jorge Gomes et Silvia Simonelli, « Synoptic and Thermodynamic Analysis of an Extreme Heat Wave over Subtropical South America », Proceedings of 8 ICSHMO,‎ (lire en ligne)
  20. a et b (en) Marcelo Seluchi, Federico Norte, Prakki Satyamurty et Sin Chou, « Analysis of Three Situations of the Foehn Effect over the Andes (Zonda Wind) using the Eta–CPTEC Regional Model », American Meteorological Society, vol. 18, no 3,‎ , p. 481–501 (DOI 10.1175/1520-0434(2003)18<481:AOTSOT>2.0.CO;2, Bibcode 2003WtFor..18..481S, lire en ligne)
  21. a et b (en) Carlos Nobre, S. Chou, S. Figueroa et Matillde Nicolini, « The Andes & Associated Circulations over Central & Eastern South America », (consulté le 23 juin 2015)
  22. (en) Marcelo Seluchi, Rene Garreaud, Federico Norte et A. Saulo, « Influence of the Subtropical Andes on Baroclinic Disturbances: A Cold Front Case Study », American Meteorological Society, vol. 134, no 11,‎ , p. 3317–3335 (DOI 10.1175/MWR3247.1, Bibcode 2006MWRv..134.3317S, lire en ligne)