Palme d'honneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Palme d'honneur est le nom donné à un ensemble de prix honorifiques décernés de façon irrégulière depuis la création du Festival de Cannes[1]. Selon les cas, ces prix sont parfois nommés ou surnommés Palme des Palmes, Palme d'or d'honneur ou Prix spécial. Bien qu’elle ait été annoncée comme récompense annuelle en 2011[2], la Palme d'honneur n’a été remise à nouveau qu'en 2015.

Ces récompenses ne sont pas décernées par le jury de la compétition mais par les dirigeants du Festival, voire par un jury spécifique, à un cinéaste dont le talent est considéré comme remarquable. Ce prix est parfois vu comme une « Palme d'or spéciale » mais, contrairement à la Palme d'or, il est décerné hors compétition et est attribué à un individu et non à un film. Il existe également une Palme d'honneur d'interprétation.

Au 22 juin 2018, neuf personnalités ont reçu une telle distinction.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1997, à l'occasion du 50e anniversaire du Festival, un jury spécial, constitué de l'ensemble des réalisateurs ayant gagné la Palme d'or, fut chargé par la direction du Festival de décerner une « Palme des Palmes ». Le réalisateur ainsi distingué devait avoir été présent au moins une fois en sélection officielle (hors ou en compétition) mais sans jamais avoir reçu la Palme d'or[3]. Cette « Palme des Palmes », unique en son genre, a ainsi été attribuée au cinéaste suédois Ingmar Bergman. Toutefois, celui-ci ne s'étant pas déplacé pour recevoir le prix, sa fille lut ses remerciements lors de la remise du prix : « la vie elle-même a fini par me rattraper et par me réduire à la timidité et au silence »[4].

Par la suite, d'autres réalisateurs reçurent une Palme d'honneur mais à la seule discrétion de la direction du Festival. Toutefois, le surnom de « Palme des Palmes » est régulièrement donné aux autres Palmes d'honneur, même s'il ne s'agit pas de leur nom officiel. Woody Allen a ainsi reçu, en 2002, la première Palme d'honneur décernée par la direction du Festival, suivi de Manoel de Oliveira en 2008. Entre-temps, trois actrices ont été distinguées d'une Palme d'honneur d'interprétation : Jeanne Moreau en 2003, Catherine Deneuve en 2005 et Jane Fonda en 2007.

En 2009, Clint Eastwood a reçu sa Palme d'honneur des mains de Thierry Frémaux et Gilles Jacob, alors qu'il faisait la promotion de son prochain film, Gran Torino. Les deux hommes ont alors déclaré vouloir rendre « hommage au talent d’un grand maître au sommet de son art »[5]. L'acteur et réalisateur avait déjà concouru à cinq reprises au Festival de cinéma, sans jamais remporter la Palme d'or. Selon Frémaux et Jacob, Eastwood méritait ce prix également parce qu'il a « très vite compris que la simplicité, la caméra à hauteur d’homme, l’exacte durée d’un plan, la nature de l’objectif, la coupe au montage, la situation des plages musicales, étaient affaire de choix. Dans chaque domaine, il n’y en a qu’un seul – et pas un autre. C’est ainsi qu’on s’installe tout doucement dans l’Histoire du cinéma »[6].

En 2011, Bernardo Bertolucci et Jean-Paul Belmondo reçoivent à leur tour une Palme d'honneur. En 2015, Agnès Varda devient la première femme à obtenir une Palme d'honneur[7] (hors Palmes d'interprétation).

Prix décernés[modifier | modifier le code]

Palme des palmes[modifier | modifier le code]

Palmes d'honneur[modifier | modifier le code]

Palmes d'honneur d'interprétation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une Palme d'honneur à Clint Eastwood », sur festival-cannes.com, (consulté le 7 mai 2011)
  2. « Palme d’honneur », sur festival-cannes.com,
  3. « Palme des Palmes », Première, no 242,‎ , p. 74
  4. Éric Neuhoff, « Ingmar Bergman, dans l'intimité du génie », sur lefigaro.fr, (consulté le 7 mai 2011)
  5. « Palme d'Or pour Clint Eastwood », sur 20minutes.fr, (consulté le 7 mai 2011)
  6. a et b « Une Palme D'or Pour Clint Eastwood », sur excessif.com, (consulté le 7 mai 2011)
  7. a et b Olivier Delcroix, « Cannes 2015: le festival décerne une Palme d'honneur à Agnès Varda », sur Le Figaro, (consulté le 9 mai 2015)
  8. La "Palme des palmes" pour Woody Allen sur le site du Festival de Cannes le 15 mai 2002.
  9. Hommage à Manoel de Oliveira sur le site du Festival de Cannes le 18 mai 2008.
  10. Une Palme d'honneur à Clint Eastwood sur le site du Festival de Cannes le 25 février 2009.
  11. Une Palme d'honneur en Ouverture du Festival de Cannes sur le site du Festival de Cannes le 11 avril 2011.
  12. [1]
  13. Une Palme d'or d'honneur pour Jeanne Moreau sur le site du Festival de Cannes le 24 mai 2003.
  14. Flashback sur le jeudi 12 mai sur le site du Festival de Cannes le 13 mai 2005.
  15. Une Palme d'Or exceptionnelle pour Jane Fonda sur le site du Festival de Cannes le 20 mai 2007.
  16. « Une palme d’honneur pour Belmondo », sur fr.euronews.net, (consulté le 18 mai 2011)
  17. Yannick Vély, « Jean-Pierre Léaud couronné de la Palme d'or d'honneur », sur Paris Match, (consulté le 10 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]