Ouguiya (1973-2017)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ouguiya (1973-2018))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouguiya.
Ouguiya mauritanienne
أوقية موريتانية
Ancienne unité monétaire
Pièces mauritaniennes
Pièces mauritaniennes
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Banque centrale Banque centrale de Mauritanie
Symbole local UM

أ.م.

Code ISO 4217 MRO
Sous-unité Khoums

خمس

Taux de change 1 EUR = 420,58 ouguiyas
()
Chronologie de la monnaie
Billet de mille ouguiyas (recto-verso) en 2007.

L’ouguiya (nom de genre féminin en français[1] ; (ar) أوقية), première du nom (code ISO 4217 MRO) était la devise officielle de la Mauritanie à partir du 28 juin 1973 en remplacement du franc CFA au taux de une ouguiya pour cinq francs CFA. Une nouvelle monnaie portant le même nom a été introduite le au taux de 10 pour 1.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Une ouguiya ou ouqiya (ar), vient de l'arabe wqiya (en arabe : أوقية) qui signifie once.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers ouguiyas sont introduites en 1973 en remplacement du franc CFA, au taux de une ouguiya pour cinq francs CFA.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La devise a la particularité de ne pas être divisible par 10, 100 ou 1000 : une ouguiya comprend cinq khoums ((ar) خمس), ce qui veut dire « cinquième ».

Il existe une seule autre devise dans ce cas : ariary de Madagascar.

Change[modifier | modifier le code]

Pièces[modifier | modifier le code]

Les pièces en circulation de l'ancienne ouguiya sont les suivantes[3] :

  • 1/5 ouguiya ;
  • 1 ouguiya ;
  • 5 ouguiyas ;
  • 10 ouguiyas ;
  • 20 ouguiyas ;
  • 50 ouguiyas.

La pièce de 1 ouguiya n'est plus produite par la Banque centrale de Mauritanie (BCM), elle est produite par la monnaie de Paris.

Billets[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Billets de banque en ouguiyas.

Les billets en circulation de l’ancienne monnaie sont ceux de[4] :

  • 100 ouguiyas ;
  • 200 ouguiyas ;
  • 500 ouguiyas ;
  • 1 000 ouguiyas ;
  • 2 000 ouguiyas (deux versions) ;
  • 5 000 ouguiyas.

De nouveaux billets plus difficiles à contrefaire ont été introduits en 2004. C'est à cette occasion qu'a été ajouté le billet de 2 000 ouguiyas.

En 2010, pour fêter le cinquantenaire de l'indépendance nationale, le billet de 5 000 ouguiyas a lui aussi été ajouté pour faciliter les échanges.

En 2012, la BCM produit un nouveau billet de 2 000 ouguiyas. L'ancien billet est alors toujours utilisable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une Ouguiya 10 fois plus forte », sur Banque centrale de Mauritanie (consulté le 1er janvier 2018).
  2. « Historique des cours de change », sur Banque centrale de Mauritanie (consulté le 1er janvier 2018).
  3. http://www.bcm.mr/MONNAIE/Pages/Pi%C3%A8ces.aspx
  4. http://www.bcm.mr/MONNAIE/Pages/billets.aspx

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony G. Pazzanita, « Ouguya (UM) », in Historical dictionary of Mauritania, Scarecrow Press, Lanham (Maryland) ; Toronto, Plymouth (Royaume-Uni), 2008 (3e éd.), p. 383 (ISBN 9780810855960)
  • Abdel Kader Ould Mohamed, Mohamed Saïd Ould Hamody, Mauritanie: chroniques d'un débat dépassé, Collaborateur Mohamed Saïd Ould Hamody, L'Harmattan, 2001, 104 pages, (ISBN 2747505987 et 9782747505987)