Osthoffen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Osthoffen
Le château.
Le château.
Blason de Osthoffen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Strasbourg
Canton Lingolsheim
Intercommunalité Strasbourg Eurométropole
Maire
Mandat
Antoine Schall
2014-2020
Code postal 67990
Code commune 67363
Démographie
Population
municipale
832 hab. (2014)
Densité 163 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 13″ nord, 7° 33′ 21″ est
Altitude Min. 159 m – Max. 227 m
Superficie 5,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Osthoffen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Osthoffen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Osthoffen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Osthoffen

Osthoffen est une commune française de plus de 800 habitants, située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

C'est un village dans la campagne alsacienne à 15 km de Strasbourg et à 10 km de Molsheim.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Marlenheim Furdenheim Handschuheim Rose des vents
Scharrachbergheim N Breuschwickersheim
O    OSTHOFFEN    E
S
Ergersheim Ernolsheim-Bruche Breuschwickersheim

Histoire[modifier | modifier le code]

Osthoffen veut dire domaine à l'est, mais cette situation n'est pas relative à Kirchheim (appartenant à l’évêque) comme il a été écrit parfois. En fait, l'origine d'Osthoffen tient d'un camp romain qui s'installa à l'emplacement actuel du château.
Ce camp romain était un camp qui surveillait un poste d'observation placé sur le Scharrachberg. Ce poste, grâce à sa position en hauteur, pouvait aisément surveiller la voie romaine qui passait à Soultz-les-Bains.

Cette route remontait du sud vers le nord de l'Alsace. C'était la route du piémont des Vosges. Les Romains procédaient de cette façon pour protéger les échanges qui se faisait par route. Ils mettaient un poste d'observation qui était lui-même protégé par un camp de part et d'autre. En l'occurrence, Osthoffen et Westhoffen.

Aujourd'hui, le village est composé de plusieurs quartiers : tout d'abord le centre village où se trouve l'Église, la Mairie ou encore l'École maternelle et primaire. C'est là que se trouvent d'anciennes fermes et maisons typique de la région. Se trouvent ensuite trois quartiers résidentiels : le plus ancien au nord, un autre commencé au début des années 90 et le dernier qui a vu le jour au début du dernier millénaire.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason d'Osthoffen

Les armes d'Osthoffen se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'argent à Saint Jacques pèlerin de carnation, vêtu au naturel, avec un chapeau de gueules chargé d'une coquille du champ, tenant de sa dextre un bâton de pèlerin de sable avec sa gourde au naturel et de sa senestre un livre aussi de gueules, au second de gueules aux trois bouterolles d'or. »[1].

Économie[modifier | modifier le code]

La principale activité des habitants du village est l'agriculture, dont la récolte de raisin et du maïs en automne. Mais l'on trouve également un restaurant familial, un salon de coiffure ainsi qu'un vétérinaire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Antoine Schall    
mars 2008 en cours Antoine Schall[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 832 habitants, en augmentation de 1,96 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
626 469 635 666 914 926 902 879 793
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
756 762 775 773 724 692 687 675 625
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
584 607 586 525 515 502 473 419 404
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
403 409 408 514 573 683 822 832 832
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

Le village bénéficie de plusieurs clubs de sports : un tennis avec deux courts extérieurs sur terre battue et un court intérieur dans la salle de sport, cette salle qui accueille aussi un club de tennis de table et un autre de badminton.
À l'extérieur se trouve également une amicale de pêche.

Services à la population[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jacques-le-Majeur.
  • Église romane.
  • Château du XIIIe siècle, remanié au XVIIe siècle, propriété du baron Philippe Grouvel depuis 1815.
  • Ancienne synagogue du XIXe siècle, rue des Seigneurs.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :