Ramush Haradinaj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramush Haradinaj
Ramush Haradinaj en 2013.
Ramush Haradinaj en 2013.
Fonctions
Premier ministre du Kosovo
En fonction depuis le
(3 mois et 3 jours)
Président Hashim Thaçi
Coalition PDK - AAK - NISMA (en) - AKR - SL
Prédécesseur Isa Mustafa
Premier ministre de la Province autonome serbe du Kosovo

(3 mois et 5 jours)
Président Ibrahim Rugova
Prédécesseur Bajram Rexhepi
Successeur Adem Salihaj (intérim)
Bajram Kosumi
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Nationalité kosovare
Parti politique AAK

Ramush Haradinaj Ramush Haradinaj
Premiers ministres du Kosovo

Ramush Haradinaj, né le à Glodjane, près de Dečani, est un homme d'État kosovar, ancien chef militaire de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK) et ancien Premier ministre (de décembre 2004 à mars 2005). Il est soupçonné d'avoir fait torturer et tuer des dizaines de civils serbes détenus par son groupe, les Aigles noirs[1]. Il est de nouveau Premier ministre depuis le .

Inculpations pour crime de guerre et aquittements[modifier | modifier le code]

Il est inculpé en mars 2005 par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye pour des crimes de guerre qu'il aurait commis en tant que commandant de l'UÇK, ce qui le conduit à démissionner de son poste de Premier ministre du Kosovo. Son procès commence le 5 mars 2007. Il est acquitté le 3 avril 2008. Pendant sa détention, de nombreux concerts et manifestations de soutien sont organisés au Kosovo pour aider la famille Haradinaj à payer les frais engendrés par le procès[réf. nécessaire].

Son procès commence le 5 mars 2007 et il est acquitté le 3 avril 2008, ce qui déclenche les protestations des autorités serbes. La cour d'appel du TPIY casse le premier jugement le 21 juillet 2010 et ordonne sa remise en détention, jugeant que les mesures de sécurité n'ont pas été prises par la Cour pour lutter contre les tentatives d'intimidation des temoins[2].

Cette décision de la Cour affaiblit le parti d'opposition qu'il mène, l'Alliance pour l'avenir du Kosovo (AAK, en albanais : Aleanca për Ardhmërinë e Kosovës), un an avant les élections législatives prévues au printemps 2011, qui sont avancées à décembre 2010 et dans lesquelles l'AAK progresse de 2 sièges (12 sièges au total). Lors de son procès le 18 août 2011, il est accusé de meurtres et de tortures[3]. Il est remis en liberté conditionnelle par le TPIY en mai 2012 et revient à Pristina[4]. Haradinaj est acquitté en novembre 2012[5]. Son acquittement, précédé de celui d'Ante Gotovina, amène de nombreuses critiques contre le TPIY[6].

Le 4 janvier 2017, il est arrêté en France, à l'aéroport de Bâle-Mulhouse alors qu'il venait d'arriver par avion de Pristina, sur la base d'un mandat d'arrêt international émis par la Serbie[1]. Le , la justice française rejette son extradition et lève son contrôle judiciaire[7]. Cela provoque le rappel par la Serbie de son ambassadeur en France[8].

À nouveau nommé Premier ministre du Kosovo le [9], il est investi par le Parlement le 9 avec l'exacte majorité absolue (61 voix sur 120).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]