Haris Silajdžić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant une personnalité image illustrant bosnien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique et une personnalité bosnienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Haris Silajdžić
Харис Силајџић
Image illustrative de l'article Haris Silajdžić
Fonctions
Président du collège présidentiel
de Bosnie-Herzégovine
Président du Conseil Nikola Špirić
Prédécesseur Željko Komšić
Successeur Nebojša Radmanović
Président du Conseil Nikola Špirić
Prédécesseur Željko Komšić
Successeur Nebojša Radmanović
Président du Conseil des ministres bosnien

(avec Boro Bošić puis Svetozar Mihajlović)
Président Alija Izetbegović
Živko Radišić
Ante Jelavić
Alija Izetbegović
Prédécesseur Hasan Muratović
Successeur Spasoje Tuševljak
Président Alija Izetbegović
Prédécesseur Mile Akmadžić
Successeur Hasan Muratović
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Breza (Bosnie-Herzégovine, ex-Yougoslavie)
Nationalité bosnienne
Parti politique Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBH)
Diplômé de Université de Belgrade

Haris Silajdžić Haris Silajdžić
Présidents du Conseil des ministres bosnien
Présidents de Bosnie-Herzégovine

Haris Silajdžić, né le 1er octobre 1945 à Breza, est un homme politique de Bosnie-Herzégovine, ancien membre de la présidence collégiale de ce pays.

De 1990 à 1993, il est ministre des Affaires étrangères de la Bosnie-Herzégovine, avant d'occuper le poste de président du Conseil des ministres de 1993 à 1996 et de 1997 à 2000.

Le 1er octobre 2006, il est élu membre de la présidence collégiale représentant de la communauté bosniaque succédant à Sulejman Tihić à compter du 6 novembre suivant pour 4 ans. Il est président du Conseil présidentiel du 6 mars au 6 novembre 2008 et de nouveau du 6 mars au . Le , lors du renouvellement des membres de ce conseil, il est devancé par Bakir Izetbegović et quitte la présidence collégiale le 10 novembre suivant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]