Accords d'Ohrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les accords d'Ohrid sont les accords de paix signés par le gouvernement de la République de Macédoine et les représentants de la minorité albanaise le [1]. Ces accords mirent fin au conflit de 2001 en Macédoine qui avait opposé l'Armée de libération nationale (UÇK-M), force rebelle albanaise, et l'Armée macédonienne. Ces accords permirent notamment aux Albanais d'accéder à une meilleure représentation dans la société. Ces accords permirent aussi aux municipalités d'adopter comme seconde langue officielle toute langue minoritaire parlée par plus de 20 % de la population.

Les accords, signés dans la ville d'Ohrid, furent préparés par des représentants des deux grands partis politiques macédoniens, le VMRO-DPMNE et le SDSM, et de deux partis ethniques albanais, le DPA et le PDP. L'UÇK-M ne participa pas directement aux tractations.

Les signataires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A.L., « Chronologie. La Macédoine cinq ans après les accords d'Ohrid », sur Courrier international, (consulté le 27 mars 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]