Noomane Fehri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Noomane Fehri
Noormane Fehri lors du forum ICT4All 2015.
Noormane Fehri lors du forum ICT4All 2015.
Fonctions
Ministre tunisien des Technologies de l'Information et des Communications
Président Béji Caïd Essebsi
Premier ministre Habib Essid
Gouvernement Essid
Prédécesseur Taoufik Jelassi
Successeur Anouar Maârouf (Technologies de l'Information)
Député de la première circonscription de Nabeul
En fonction depuis le
Élection 26 octobre 2014
Constituant de la première circonscription de Nabeul
Élection 23 octobre 2011
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance El Mida, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Afek Tounes
Profession Ingénieur

Noomane Fehri (arabe : نعمان الفهري), né en 1965 à El Mida (gouvernorat de Nabeul)[1], est un homme politique et ingénieur en géophysique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires à Menzel Temime, il obtient son baccalauréat en 1984[1]. Une bourse nationale lui permet de poursuivre ses études à l'étranger[2]. Il obtient une maîtrise en physique de l'Université Pierre-et-Marie-Curie en 1989, un DEA en géophysique de l'École normale supérieure et l'Université Paris X - Nanterre en 1990 et un diplôme d'ingénieur en géophysique de l'Institut français du pétrole en 1992.

En janvier 2010, il fonde en Tunisie un cabinet international de conseil en technologie, avec une expérience dans la gestion et le développement d’entreprises dans les domaines des technologies de l'information et de la communication, bancaire et énergétique[2]. Il occupe par ailleurs des postes de direction dans des sociétés comme Schlumberger, KPMG et Atos et gère des filiales de multinationales en France, en Indonésie, à Singapour, en Suède, au Royaume-Uni, en Tunisie, en Libye et en Algérie[2].

Cofondateur du parti Afek Tounes en 2011, il est élu le 23 octobre de la même année à l'assemblée constituante, comme représentant de son parti dans la première circonscription de Nabeul ; il est réélu au sein de l'Assemblée des représentants du peuple le 26 octobre 2014[1].

Le , il est nommé ministre des Technologies de l'Information et des Communications dans le gouvernement Habib Essid.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]