Neil Kinnock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neil Kinnock
Description de l'image Kinnock, Neil.jpg.
Naissance (73 ans)
Tredegar, pays de Galles
Nationalité Flag of the United Kingdom.svg Britannique
Profession
Formation

Neil Gordon Kinnock, baron Kinnock, né à Tredegar (Pays de Galles) le , est un homme politique britannique et ancien chef du Parti travailliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est chef du Parti travailliste et chef de l'opposition de 1983 à 1992, pendant les mandats de Margaret Thatcher et de John Major, mais échoue à deux reprises, lors des élections de 1987 et de 1992, où son parti est pourtant donné favori par les sondages quelques jours seulement avant le scrutin, à ramener la gauche au pouvoir. Il est membre du Parlement de 1970 à 1995, d'abord pour la circonscription de Bedwellty puis pour celle de Islwyn, dans le Monmouthshire.

En 1984, il accepte d'apparaître dans une vidéo de Tracey Ullman (My guy).

Il est ensuite membre de la Commission européenne de 1995 à 2004, étant d'abord chargé des transports dans la commission Santer, puis vice-président de la Commission et chargé de la réforme administrative dans la commission Prodi.

Malgré ses critiques antérieures contre la Chambre des lords, il accepte en 2005 d'être fait pair à vie, avec le titre de « baron Kinnock, de Bedwellty dans le comté de Gwent ».

De 2004 à 2009, il est le président du British Council.

Famille[modifier | modifier le code]

Son fils Stephen est marié à la Danoise Helle Thorning-Schmidt, présidente des Sociaux-démocrates et ministre d'État du Danemark (chef du gouvernement) depuis octobre 2011. Il est élu député lors des élections générales britanniques de 2015[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La Première ministre danoise fière de son mari », parismatch.com, 8 mai 2015.