Poul Nielson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poul Nielson
Fonctions
Commissaire européen au Développement
et à l'Aide humanitaire
En tandem avec Joe Borg (01/05/2004)
Président Romano Prodi
Prédécesseur Manuel Marín
(Méditerranée)
João de Deus Pinheiro
(Pays ACP)
Emma Bonino
(Aide humanitaire)
Successeur Louis Michel
Ministre de la Coopération pour le développement du Danemark
Premier ministre Poul Nyrup Rasmussen
Gouvernement Nyrup Rasmussen II, III et IV
Prédécesseur Helle Degn
Successeur Jan Trøjborg
Ministre de l'Énergie
Premier ministre Anker Jørgensen
Prédécesseur Aucun
Successeur Knud Enggaard
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Copenhague, Danemark
Parti politique Les Sociaux-démocrates (SD)
Diplômé de Université d'Århus
Profession Universitaire

Poul Nielson, né le à Copenhague, est un homme politique danois membre du parti des Sociaux-démocrates (SD).

Il a été ministre de l'Énergie du Danemark au début des années 1980, puis ministre de la Coopération pour le développement de 1994 à 1999. Cette année-là, il est devenu commissaire européen pour le Développement et l'Aide humanitaire jusqu'en 2004.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Il achève ses études secondaires en 1963, et obtient neuf ans plus tard un diplôme de sciences politiques à l'université d'Århus. Il entre alors au ministère des Affaires étrangères du Danemark, où il travaille entre 1974 et 1979, puis de 1984 à 1985. Cette année-là, il devient conseiller à l'institut de formation au management de l'école danoise d'administration pour un an. Par la suite, il intègre diverses entreprises danoises, que ce soit à des postes de directeur ou au sein des conseils d'administration.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est marié depuis 1967 à Anne-Marie Nielson. Le couple a trois enfants et six petits-enfants.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Les débuts : député et ministre[modifier | modifier le code]

Élu président du comité des Affaires étrangères de la Social-démocratie (SD) en 1965, il prend l'année suivante la tête du Frit Forum, l'organisation des étudiants du parti. Il est élu député au Folketing en 1971, mais perd son mandat deux ans plus tard. Il le retrouve en 1977, et est porté à la présidence de la commission parlementaire du Commerce et de l'Industrie en 1979. Le 26 octobre de cette année-là, il devient ministre de l'Énergie dans le gouvernement minoritaire d'Anker Jørgensen.

Dans l'opposition[modifier | modifier le code]

À la suite de la formation d'une coalition de centre-droit dirigée par Poul Schlüter, il est contraint de renoncer à son portefeuille le . En 1984, cinq ans après avoir renoncé à la présidence du comité des Affaires étrangères de la SD, il prend la direction de celui chargé de la Politique énergétique, et la conserve dix ans.

Le retour au pouvoir et la Commission européenne[modifier | modifier le code]

Bien que le centre-gauche revienne au pouvoir en 1993, Poul Nielson doit attendre le pour faire son retour au gouvernement, cette fois au poste de ministre de la Coopération pour le développement. Il occupe ce poste durant cinq ans, avant d'être désigné comme commissaire européen par le gouvernement danois. Le , il obtient le portefeuille de la Coopération et de l'Aide humanitaire dans le collège formé par Romano Prodi.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Son mandat prend fin le , et il continue de gérer les affaires courantes jusqu'à l'investiture d'une nouvelle équipe, qui a lieu le 22 novembre. Il quitte alors l'exécutif européen, l'arrivée au pouvoir d'une coalition de centre-droit au Danemark en 2001 ayant réduit à néant toutes ses chances d'être reconduit pour un second mandat.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]