Chris Patten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patten.
Chris Patten
Chris Patten -2008-10-31-.jpg
Fonctions
Commissaire européen chargé des relations extérieures
-
Gouverneur de Hong Kong
-
David Wilson (en)
-
Président du Parti conservateur
-
Kenneth Baker, Baron Baker of Dorking (en)
Chancelier du duché de Lancastre
-
Kenneth Baker, Baron Baker of Dorking (en)
Secrétaire d’État à l'Environnement
-
Nicholas Ridley (en)
Membre du 50e Parlement du Royaume-Uni (d)
Bath
-
Secrétaire d'État au Développement international
-
Timothy Raison (en)
Lynda Chalker (en)
Membre du 49e Parlement du Royaume-Uni (d)
Bath
-
Membre du 48e Parlement du Royaume-Uni (d)
Bath
-
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Membre de la Chambre des Lords
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
Cleveleys (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Alice Patten (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Parti politique
Membre de
Distinction
Titre honorifique
Le très honorable
signature de Chris Patten
signature
Flag of the Governor of Hong Kong (1959–1997).svg

Chris Patten (né le dans le Lancashire), ou baron Patten of Barnes, est un politique britannique, membre du Parti conservateur.

Lord Patten a notamment été le dernier gouverneur de Hong Kong de 1992 à 1997[1], puis membre de la Commission européenne,où il était chargé des relations extérieures.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1979 à 1992, Chris Patten est député tory à la Chambre des communes[2]. À partir de 1983, il occupe plusieurs postes de secrétaire d'État dans les gouvernements Thatcher, et devient ministre de l'environnement en 1989[3].

De 1992 à 1997, Chris Patten est gouverneur britannique de Hong Kong, le 28e et dernier avant la rétrocession de la colonie à la Chine[1].

Entre 1998 et 1999, il est président de la commission indépendante chargée de faire des recommandations sur l'Irlande du Nord. De 1999 à 2004, il est membre de la Commission européenne de Romano Prodi, chargé des relations extérieures. À ce poste, il met en œuvre plusieurs réformes fondamentales dans le domaine de l’aide au développement, et développe des liens solides avec la France à ce moment-là[2].

En 2003, Chris Patten devient chancelier de l'université d'Oxford. En 2005, il est élevé à la dignité de pair du Royaume-Uni, en tant que baron Patten de Barnes. En 2010, il est chargé par le gouvernement britannique d'organiser la visite officielle et pastorale du Pape Benoît XVI au Royaume-Uni les 16, 17 et 18 septembre 2010.

À partir de 2011, Chris Patten devient le président du BBC Trust, organe de décision de la BBC. Fin 2012, son leadership est ébranlé lorsque la presse révèle que la BBC avait refusé de diffuser un documentaire sur le présentateur pédophile Jimmy Savile. Son directeur exécutif George Entwistle a donné sa démission, et la presse a dénoncé le parachute doré perçu par ce dernier, 450.000 livres sterling alors que son contrat en prévoyait 225.000 et qu'il n'occupait ce poste que depuis 4 mois. Toute la direction de l'information de la BBC a été remerciée et remplacée[4].

En 2017, dans son livre First Confession, A Sort of Memoir, Chris Patten déplore les échecs de la démocratisation de la Chine , critiquant un marché chinois resté fermé aux étrangers et une presse muselée[1],[5].

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d François Bougon, Les regrets du dernier gouverneur britannique de Hongkong, www.lemonde.fr, 30 juin 2017 (Consulté le 5 août 2017)
  2. a b et c Lord Patten fait commandeur de la Légion d’honneur, Ambafrance-uk.org, 3 novembre 2016 (Consulté le 5 août 2017)
  3. (en) Chris Patten: from ‘double whammy’ to ‘Fat Pang’, Channel4.com, 6 septembre 2013 (Consulté le 5 août 2017)
  4. (en) Patten pending: BBC chair Chris Patten on brink after DOUBLING pay-off to bungling director general, Mirror.co.uk, 12 novembre 2012 (Consulté le 5 août 2017)
  5. Chris Patten: China's ambassador doesn't get democracy, Bbc.com, 29 juin 2017 (Consulté le 5 août 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :