Nanteuil-sur-Aisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nanteuil.

Nanteuil-sur-Aisne
Nanteuil-sur-Aisne
Mairie de Nanteuil-sur-Aisne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Rethel
Canton Rethel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays rethélois
Maire
Mandat
Paul Bausseron
2014-2020
Code postal 08300
Code commune 08313
Démographie
Population
municipale
131 hab. (2016 en augmentation de 12,93 % par rapport à 2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 46″ nord, 4° 18′ 03″ est
Superficie 7,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nanteuil-sur-Aisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nanteuil-sur-Aisne

Nanteuil-sur-Aisne est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Nanteuil sur Aisne, autrefois Nanteuil, possédait une forteresse, avant le XVIe siècle, dominant le cours de l'Aisne (certainement détruite par les guerres de la Fronde, qui ont aussi ravagé l'ensemble du village). Un château plus contemporain l'a remplacé. Actuellement seule l'aile des domestiques persiste, suite aux nombreuses destructions des deux guerres (Nanteuil a été le témoin d'une bataille durant la Seconde Guerre mondiale, qui a été à l'origine de sa destruction totale). Les propriétaires actuels le sont depuis le début du XIXe siècle. Une famille ancienne, les Leseur de Beine, a peut-être laissé son nom à une route menant au fameux bois de Nanteuil... la rue Beine. Très peu de vestiges d'avant-guerre mis à part la partie subsistante du château, probablement XVIIe, et une dépendance d'une ferme qui mentionne la date "1821".

L'église actuelle a été reconstruite entre les deux guerres ; l'ancienne avait un autre plan et une architecture différente. Elle semblait dater du XVIe siècle, à en croire les documents la mentionnant.

Des traces d'habitats d'origine gallo-romains sont visibles sur le terroir du village (proche du site archéologique d'Acy-Romance).

La commune de Saint Loup Géanges (71) a aidé à la reconstruction du village après la Première Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Pasté[1]    
mars 2001 mars 2008 Guy Camus    
mars 2008 En cours Paul Bausseron[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 131 habitants[Note 1], en augmentation de 12,93 % par rapport à 2011 (Ardennes : -2,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
128164186221254254275296306
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
259249232208213199194179178
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
16388149147113135143133129
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - -
126133132125125116131--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Arrêt des informations en 2006

- par sexe : 63 hommes et 62 femmes

- par tranche d'âge :

  • de 0 à 14 ans : 14 /100
  • de 15 à 29 ans : 17 /100
  • 30 à 44 ans : 22 /100
  • de 45 à 59 ans : 14/100
  • 60 à 74 ans : 9/100
  • 75 ans ou plus : 13 /100

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien village de Nepellier
  • Ancien château (il reste une seule aile visible, celle des domestiques et son porche d'entrée).
  • Ancien lavoir près du canal.
  • Bâtiment de ferme (daté "1821").
  • Entrée d'une ferme, certainement XVIIIe ou XIXe siècle (deux pylônes carrés en pierres dures).
  • Église. Dans le choœur, Descente de croix du Christ entouré de deux anges, fresque d'Eugène Thiery.

Fête annuelle[modifier | modifier le code]

La fête des enfants se déroule tous les 2emes dimanches de septembre, chaque année depuis 2000. Elle propose environ 90 activités pour filles et garçons, dès 3-4 ans (châteaux gonflables, tours de magie, poneys, pêche, petite/moyenne tyroliennes, calèche, pêche aux canards...) en passant par les 6-8 ans jusqu'aux 11-12 ans voire plus (tir à l'arc, canoë, quads, trampoline, ping-pong, peinture, labyrinthe, descente en rappel, tyrolienne sur le canal, Roi d'la Gliss...). Les activités évoluent chaque année. Une brocante, des possibilités de restauration et des spectacles sont également proposés. La fête s'étend sur toute la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach historique, administratif & commercial...et des Ardennes, Matot-Braine, 1877, p233.
  2. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.