Myrmécologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La myrmécologie est une science liée à l'entomologie spécialisée dans l'étude des fourmis.

Les noms de genre de fourmis sont souvent donnés d'après de célèbres myrmécologues — par exemple, le genre Donisthorpea doit son nom à Horace Donisthorpe, Forelius à Auguste Forel, Janetia à Charles Janet, Wheeleriella à William Morton Wheeler.

Parmi les domaines analysés par cette science, on trouve l'étude de la morphogenèse des nids de fourmis. Cette dernière mène les chercheurs à proposer des modèles comportementaux permettant de décrire l'émergence de la géométrie de ces nids, à partir de la complexité induite par la multitude des « constructeurs ». Ces modèles s’appuient sur l'action de trois composantes complémentaires :

  1. la configuration locale de la structure est le stimulus qui détermine la suite de la construction,
  2. la proportion du schéma émergent est une conséquence de l'interaction entre la corps des fourmis et la structure naissante, et
  3. il existe une phéromone capable de déclencher l'action de construction[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La structuration de cette discipline scientifique est l'œuvre du psychologue suisse Auguste Forel entre 1874 et les années 1920, et de l'entomologiste américain W. M. Wheeler entre les années 1910 et 1930, ce dernier inventant le terme de myrmécologie autour de l'année 1906[2].

Liste de myrmécologues[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (octobre 2018)
Motif avancé : sources justifiant que ce sont les myrmécologues les plus notables ?

(Par année de naissance)



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Article scientifique traitant de la morphogenèse des nids de fourmis, sur The MIT Press.
  2. Charlotte Sleigh, Six Legs Better. A Cultural History of Myrmecology, JHU Press, , p. 60

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charlotte Sleigh, Six Legs Better. A Cultural History of Myrmecology, JHU Press, , 259 p. (lire en ligne)
  • Robert K. Vander Meer, Klaus Jaffe, Aragua Cedeno, Applied myrmecology: a world perspective, Westview Press, , 741 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]