Laurent Keller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Keller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Laurent Keller, né le 28 février 1961 à Lausanne, est un biologiste suisse, myrmécologue et auteur. Il est professeur à l'université de Lausanne depuis 1996.

Vie, études et carrière[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études en biologie à l'université de Lausanne (licence, master et doctorat), puis devient associé de recherche au laboratoire d'entomologie de l'université Paul-Sabatier à Toulouse, chercheur post-doctoral à l'université de Lausanne, associé de recherche post-doctoral au musée de zoologie de l'université d'Harvard, et encore associé de recherche post-doctoral à l'université de Lausanne.

Par la suite, il a été nommé professeur associé d'écologie à l'université de Lausanne en 1996, où il est devenu plus tard directeur de l'institut de l'écologie (1998), et a ensuite été promu professeur titulaire de l'écologie évolutive et chef du Département d'écologie et évolution (en 2000), postes qu'il occupe depuis. Depuis août 2013, et jusqu'en 2015, il est « président élu » de la société européenne de biologie évolutive.

Recherche[modifier | modifier le code]

Laurent Keller a contribué à l'étude de l'évolution de sociabilité chez les fourmis par des publications scientifiques dans des revues, des conférences et des séminaires, et des apparitions dans les médias (presse écrite, radio, télévision).

Son groupe de recherche a pour objectif de « comprendre les principes qui régissent l'évolution des sociétés animales et les conséquences écologiques et évolutives de la vie sociale »[1]. Disciplines dans lesquelles les membres de son groupe de recherche sont actifs comprennent le comportement des animaux, l'écologie, la génétique évolutive et génomique.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il enseigne actuellement l'évolution, les mécanismes évolutifs (cours avancé) et la conception expérimentale à l'école de biologie de la faculté de biologie et de médecine de l'université de Lausanne.

Contributions[modifier | modifier le code]

Ses contributions incluent plus de 180 articles scientifiques dans des revues scientifiques, chapitres de livres dans les manuels scientifiques, et trois livres tels que :

  • Laurent Keller et Elisabeth Gordon, Le Monde des Fourmis, Paris, Odile Jacob, , 303 p. (ISBN 9782738189356, lire en ligne)
  • (en) Laurent Keller, Levels of Selection in Evolution, Princeton, presse de l'Université de Princeton,, , 318 p.
  • (en) Laurent Keller, Queen Number and Sociality in Insects, Oxford, presse de l'Université d'Oxford, , 439 p.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Laurent Keller a été récompensé par le Prix Marcel-Benoist 2015 [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Group Keller - Evolutionary Genetics and Ecology of Social Life », sur unil.ch
  2. « Prix 2015 | Marcel Benoist », sur www.marcel-benoist.ch (consulté le 22 février 2016)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Laurent Keller » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]