Monument national du Canyon de Chelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chelly.
Monument national du Canyon de Chelly
Canyon de Chelly First Ruin 2006 09 07.jpg
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Coordonnées
Superficie
374,2 km2
Création
Classement
Inscrit au National Register of Historic Places (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Site web
[span class="indicateur-langue">(en) Site officiel]
Localisation sur la carte de l’Arizona
voir sur la carte de l’Arizona
Green pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Green pog.svg

Le Monument national du Canyon de Chelly (prononcer « d'chai ») est un monument national américain situé dans l'État de l'Arizona, au sud-ouest des États-Unis.

Le mot « Chelly » est une déformation anglaise du mot navajo « tseqi », qui signifie « canyon rocheux ». Il est au milieu d'une grande réserve Navajo. Il a la forme d'un Y, creusé verticalement dans les lits de grès par deux arroyos : Tsaile Creek et Whiskey Creek qui se joignent pour former le Rio de Chelly. Il s'étend sur 40 kilomètres. Depuis le nord-est, le Canyon del Muerto, long de 50 kilomètres, le rejoint à Chinle. La hauteur des falaises atteint 300 mètres. .

Carte du Canyon de Chelly




Histoire[modifier | modifier le code]

Les Anasazis occupèrent le Canyon de manière continue depuis le début de l'ère chrétienne jusque vers 1300. L'âge d'or des Anasazis du canyon de Chelly se situe de 1100 à 1300. Un millier de personnes devaient occuper les différents villages du canyon. Les sites les plus connus sont White House, Antelope House et Mummy Cave. Les Anasazis désertèrent la région pour des raisons mal connues, écologiques (érosion, sécheresse) mais aussi humaines (guerres). Une partie des habitants migra vers les Mesas des Hopis.

Les Navajos s'installèrent dans le Canyon à partir de 1700. Ils y faisaient paître leurs troupeaux et pratiquaient une agriculture rudimentaire. En 1805, lors d'un conflit qui opposait les Navajos aux colons espagnols, un groupe d'Indiens se réfugia dans le Canyon del Muerto, où ils furent poursuivis par un détachement espagnol sous les ordres du lieutenant Antonio Narbona. Retranchés dans un abri sous la falaise, les Navajos furent massacrés par les soldats espagnols. La tuerie fit 115 victimes. L'endroit est encore connu sous le nom de « Massacre Cave ».

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]