Monaco-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monaco-Ville
Image illustrative de l'article Monaco-Ville
Administration
Pays Drapeau de Monaco Monaco
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 51″ nord, 7° 25′ 29″ est
Superficie 19,6491 ha = 0,196 491 km2
Site(s) touristique(s) Palais, cathédrale, musée océanographique, Hôtel des Monnaies
Transport
Bus CAM - lignes : 1 - 2
Localisation
Image illustrative de l'article Monaco-Ville

Géolocalisation sur la carte : Monaco

Voir la carte administrative de Monaco
City locator 14.svg
Monaco-Ville

Géolocalisation sur la carte : Monaco

Voir la carte topographique de Monaco
City locator 14.svg
Monaco-Ville
Une ruelle de Monaco-Ville.

Monaco-Ville (en monégasque Munegu-Vila) est un quartier de Monaco.

C'est la partie la plus ancienne de la principauté, que l'on appelle aussi communément « Rocher de Monaco ». Il regroupe l'essentiel des institutions politiques du pays : le Palais princier, la mairie, le gouvernement, le Conseil national (parlement de Monaco), le conseil communal, les tribunaux et une prison (accrochée au Rocher).

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à cet endroit que les Phocéens de Massalia (aujourd'hui Marseille) fondèrent la colonie de Monoïkos au VIe siècle av. J.-C.. Monoïkos était associée à Hercule, adoré sous le nom Hercules Monoecus. D’après les travaux d'Hercule mais également selon Diodore de Sicile et Strabon, les Grecs et les Ligures ont rapporté qu’Hercule était passé dans la région.

Le , un détachement de Gibelins mené par Fulco del Cassello commencèrent la construction d’une forteresse sur le rocher de Monaco afin d'en faire une position stratégique militaire et un moyen de contrôler la région.

Ils y établirent également des habitations à la base du Rocher afin d’appuyer les garnisons. Pour attirer les habitants de Gênes et des villes environnantes, ils offrirent des terres et exonérèrent de taxes les nouveaux arrivants.

Le 8 janvier 1297, François Grimaldi, descendant d'Otto Canella consul de Gênes en 1133, s'empare de la forteresse. Bien que disposant d'une petite armée, il se déguise en moine franciscain pour y pénétrer, avant d'ouvrir les portes à ses soldats. De cet épisode naît son surnom, Malizia (« la malice »). C'est pourquoi aujourd'hui les armes de Monaco portent deux franciscains armés d'une épée.

La constitution monégasque de 1911 divisa la principauté en trois communes, érigeant Monaco-Ville en commune, mais on revint à la commune unique pour toute la principauté en 1917.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Dans la vieille ville et ses plus anciennes demeures renaissances avec ses lacis de vieilles ruelles, se trouvent également :

Ainsi que de nombreuses églises et chapelles dont celle de la Miséricorde en laquelle la messe dominicale est célébrée selon le rite tridentin.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :