François Grimaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour l’article sur le physicien et astronome bolonais, consulter Francesco Grimaldi et pour l’article sur le chanteur français, consulter François Grimaldi.
Armoiries des seigneurs de Monaco

Francesco (François) Grimaldi dit « le Rusé » (il Malizia en italien), est un personnage génois du XIIIe siècle qui s'est emparé de Monaco par la ruse le et y a établi la dynastie des Grimaldi, qui règne toujours au XXIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Grimaldi, descendant d'Otto Canella, consul de Gênes en 1133, est le fils de Guglielmo Grimaldi et de Giacobina ou Giacoba, génoise. Il est chassé de Gênes quand les guelfes, qui soutiennent le pape, sont sévèrement battus près de la ville.

Le , il s'empare de la forteresse génoise du rocher de Monaco au nom de son cousin Rainier. Bien que disposant d'une petite armée, il se déguise en moine franciscain demandant l'asile pour la nuit afin d'y pénétrer, avant d'ouvrir les portes durant la nuit à ses soldats. C'est de cet épisode qu'il tire son surnom, Malizia (« le Rusé »). Il ne peut cependant consolider cette conquête immédiatement et les Génois reprennent la citadelle le 10 avril 1301. Il faut attendre ses cousins, l'amiral Antoine Grimaldi († 1358), de la branche des Grimaldi d'Antibes, et Charles Ier († 1357), seigneur de Monaco, pour voir la famille s'imposer sur le rocher. Un siècle plus tard, les efforts de Lambert Grimaldi (1425-1494) permettent à la maison de Grimaldi de devenir souveraine définitive de la seigneurie de Monaco.

Marié en 1295 à Aurelia del Caretto, il n'a pas d'enfant. Les Grimaldi actuellement régnant sur Monaco descendent de son cousin Rainier Ier.

Hommages[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un personnage devenu légendaire à Monaco, considéré comme le fondateur de la principauté. Son souvenir est immortalisé sur les armoiries des Grimaldi, par la présence comme tenants de part et d'autre de l'écu, de deux moines franciscains qui brandissent l'épée, ainsi que par une statue grandeur nature près de l'enceinte du palais de Monaco.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Armoiries de Monaco et Armorial des Grimaldi.
Blason Blasonnement :
Fuselé d'argent et de gueules.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]